PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    Transformation digitale au Maroc: une nouvelle stratégie sera prochainement lancée    Allocations familiales: ce que prévoit le gouvernement en 2023    PLF 2023: priorité donnée à l'emploi, les détails    Un sardinier marocain avec 23 marins à bord en difficulté au large de Casablanca    Champions League (tours préliminaires): voici les adversaires du Wydad et du Raja    Mercato : Yassine Labhiri choque le WAC et le Raja en signant à ... Berkane (PHOTO)    Maroc/Covid-19: 191 nouveaux cas et 1 décès ces dernières 24h    Réforme de la Santé: ce que prévoit le gouvernement Akhannouch en 2023    Tanger: un camionneur marocain de 37 ans pris la main dans le sac    Le Marocain Bilal Sahli remporte la médaille d'argent    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule "dans de bonnes conditions", un pic attendu fin août    Taïwan organise des exercices militaires, accuse Pékin de préparer une invasion    Le Groupe arabe à l'ONU salue les efforts soutenus de SM le Roi, Président du Comité Al-Qods    Algérie-arnaque d'étudiants : prison ferme pour deux personnes    Le CCME célèbre les Marocains du Monde et leurs régions    #Dégage_Akhannouch : «le patron d'Afriquia est accusé d'augmenter les prix à la pompe pour s'enrichir»    La France et l'Europe doivent mettre en place une alliance rénovée avec le Maroc (politologue)    Finances publiques: regain de forme des économies    Jeux de la solidarité islamique : Noura Ennadi offre l'or pour le Maroc au 400m haies    Jeux de la solidarité islamique/400 m haies: Noura Ennadi remporte la médaille d'or    Jeux de la solidarité islamique : Laaraj offre l'or au Maroc, El Bouchti en argent au taekwondo    Football : Le championnat marocain, destination préférée des joueurs algériens    Bourse de Casablanca: Clôture en bonne mine    L'endettement financier des ENF à près de 821 MMDH en 2021    Juillet 2022, l'un des plus chauds mois jamais enregistrés dans le monde    Compteur coronavirus: 191 nouveaux cas, plus de 6,7 millions de personnes ont reçu trois doses du vaccin    La Marine royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Les murales forcent l'admiration par leur esthétique    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    Les Casques bleus en Afrique, entre consentement et crise de légitimité    Une nouvelle étude révèle que 58% des maladies infectieuses seraient liées aux menaces climatiques    Frontière turco-syrienne : Erdogan déterminé à mettre en place un corridor de sécurité    L'UE annonce une aide de 261 millions d'euros à l'UNRWA    Les Etats-Unis et les pays africains, des « partenaires égaux » face aux nouveaux défis    Accord de paix au Tchad: l'ONU salue une « étape importante » dans l'histoire du pays    La culture autre levier de la diplomatie marocaine    Le «Pavillon Bleu» hissé pour la 11è fois consécutive sur la plage d'Aglou à Tiznit    Clôture à Ain Leuh du 21ème Festival national d'Ahidous    Beyonce au sommet des ventes aux Etats-Unis, une première depuis près de 15 ans    Interview avec Ahmed Taoufik Moulnakhla : « Nous voulons contribuer au développement du partenariat Sud-Sud »    Najat Aâtabou danse et chante à l'occasion d'Achoura (VIDEO)    Météo. Voici le temps qu'il fera ce mardi 09 août au Maroc    Le Conseil de sécurité de l'ONU se penche sur la situation à Gaza    Le «Parlement itinérant» fait escale à Tanger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tournée de Baker : Sans percée spectaculaire ?
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 14 - 01 - 2003

M. James Baker est attendu, aujourd'hui, à Rabat. Il serait porteur de «nouvelles idées» pour tâter le terrain avec les parties impliquées dans le règlement de la question saharienne.
Rien n'a filtré, jusqu'à présent, sur les intentions et les projets du représentant personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara. On lui prête beaucoup et peu de choses. Selon des sources proches du dossier, le but de la tournée de l'ex-secrétaire d'Etat américain dans la région est de prospecter les moyens politiques à même de faire avancer une solution négociée entre le Maroc et l'Algérie.
L'accord-cadre, qui préconise une large autonomie des territoires sahariens sous souveraineté marocaine, jouit du soutien de trois membres permanents du Conseil de sécurité.
Les Etats-Unis d'Amérique, la Grande-Bretagne et la France sont, en effet, parvenus à une conviction : le plan de règlement de la question saharienne, prévu depuis 1991, a démontré sa faillite. Face aux tergiversations des mercenaires du Polisario, il n'est plus possible de parvenir à un accord sur le corps électoral. Même les listes déjà retenues recèlent des anomalies, notamment au niveau des recensés à Tindouf, où plusieurs inscrits ne répondent pas aux cinq critères d'identification. A cela, il faudra ajouter les pans entiers de Sahraouis, dont l'origine est incontestable, que Alger et ses rejetons entendaient exclure de la consultation référendaire. C'est justement à cause de leur position, qui consiste à limiter le corps électoral aux seuls recensés dans les listes coloniales de 1974.
L'autre option, mise sur la table par Alger, consistait en le partage du Sahara. Elle a été vite retirée par son promoteur, vu son caractère inacceptable qui ne s'inscrit pas dans l'essence du principe de l'autodétermination pris dans son sens le plus large.
Reste ce qu'il est convenu d'appeler la troisième voie, qui accorde aux populations une large autonomie dans le cadre de la souveraineté marocaine. C'est cette option qui semble avoir plus de chances d'aboutir car, même si elle ne rend pas intégralement justice au Maroc, elle permet de diviser la poire en deux et de faire dégager une solution qui mettra un terme à un conflit vieux de plus d'un quart de siècle.
Mais la tournée de M. Baker dans les trois pays du Maghreb (Maroc, Algérie et Mauritanie) a été entourée d'un black out médiatique sur le contenu de la nouvelle proposition du Représentant personnel de M. Kofi Annan. Un seul paragraphe laconique a été officiellement lancé à la presse par M. Hua Jiang, porte-parole des Nations- Unies. « M. Baker exposera et présentera aux différentes parties et aux gouvernements voisins une proposition de résolution politique au conflit du Sahara occidental, prévoyant l'autodétermination de ses habitants ». Une déclaration qui permet toutes les interprétations possibles et imaginables. On peut y lire, comme d'ailleurs une lecture restrictive des mots, une période de transition sous la souveraineté marocaine, en attendant que les conditions d'une consultation soient réunies. Les seules certitudes consistent en l'abandon de l'ancien plan de règlement et de l'option du partage.
L'accord-cadre pourrait être avancé, par M. Baker, comme une solution transitoire vers une solution négociée politiquement entre le Maroc et l'Algérie, même si officiellement Alger dit haut et fort ne pas avoir de visées sur les territoires.
En tout cas, la tournée de M. Baker risque de ne pas donner lieu à une percée spectaculaire, au vu de la position algérienne dans ce conflit artificiel.
Les observateurs tablent plus sur un éventuel sommet maroco-algérien pour espérer un quelconque déblocage et l'ébauche d'une solution réaliste.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.