Brexit: Theresa May joue sa dernière carte    Un Monde Fou    La citadelle de Saladin, le café El Feshawi... des lieux incontournables à visiter    Sahara marocain. Déclaration finale de la conférence ministérielle africaine de Marrakech    Les étudiants médecins boycottent les cours : le pourquoi du comment    Incitation à la violence contre les femmes : L'AMDH réagit au clip de Mr Crazy    La CEA recommande l'alignement des politiques budgétaires sur le cycle économique    L'indicible quotidien des migrants en région du Nord    Intervenant lors de l'université populaire sur «La démocratie linguistique et culturelle au Maroc»    Qualifs Euro-2020 Fortunes diverses pour l'Allemagne et la Croatie    Al-Khelaïfi, discret, puissant, mais de plus en plus fragilisé    Maroc-Argentine pour un match de gala au Grand stade de Tanger    Disparition de Sala: Cardiff estime le transfert de Nantes « nul et non avenu »    Brexit : Quel impact pour la Premier League ?    Le Maroc plaide pour la cohérence, la cohésion et l'unité des pays africains    Les Etats-Unis autorisent le premier médicament contre la dépression post-partum    La cassette audio n'a pas dit son dernier mot    Indicateurs conjoncturels mitigés au début de l'année    Le rôle de la littérature est-il simplement de se poser des questions?    Insolite : Graffeur pro-Trump    "Emwas" Des souvenirs en reconstruction    Météo : Attention, ça va souffler…    Macron accueille Xi à Paris pour travailler à « un nouvel ordre international »    Le 18ème Festival international du cinéma d'animation se poursuit jusqu'au 27 mars : Les moments forts de l'ouverture    Accord de principe entre le Raja et Mouhcine Moutwali    Enseignants contractuels/Gouvernement: Le bras de fer continue    JETMODE, l'événement mode de l'année !    Sothema accroit son résultat net en 2018    Entreprenathon : L'ESSEC Afrique et l'EMI mettent le cap sur l'innovation et l'entrepreneuriat    Banque Centrale Populaire. La croissance toujours au rendez-vous    FICM de Tétouan 2019 : «La sueur des palmiers» de Radwan El-Kashef ouvre le bal    BAM : La croissance sera plombée par les mauvaises récoltes    Californie. Un incendie dans une mosquée fait le lien avec Christchurch    Un Kenyan sacré meilleur enseignant du monde    Prix Terre de Femmes Maroc : agir localement pour changer le monde !    Divers    Les principales conclusions du rapport d'enquête Mueller    Trump accueille son « ami » Netanyahu en pleine campagne    CAN 2019: Les Lions de l'Atlas terminent en tête    Bourita s'entretient à Marrakech avec la vice-secrétaire générale de l'ONU    Sahara. Un troisième round de négociations au programme.    COM2019 : L'Afrique souffre encore de sa faible intégration régionale    Forum maroco-belge : Un premier événement intégrant la migration dans la coopération bilatérale    Session régionale du Parlement de l'enfant à Fès    Lancement des travaux de construction d'un pont à haubans à Abidjan    Messi officiellement forfait pour Maroc-Argentine    Edito : Talents gaspillés    Marrakech: Un brigadier de police utilise son arme pour arrêter un multirécidiviste    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Parlement européen : L'accord agricole Maroc-UE adopté en commission
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 22 - 11 - 2018

Il s'agit là d'un vote positif qui reflète la position des groupes politiques qui sont représentés au sein de cette importante commission en faveur de l'adoption par le Parlement européen de cet accord.
L'accord agricole Maroc-UE franchit un nouveau pas vers son adoption définitive. En effet, la Commission des affaires étrangères du Parlement européen (AFET) vient d'adopter à Bruxelles, à une large majorité, l'accord agricole entre le Maroc et l'Union européenne. Il s'agit là d'un vote positif qui reflète la position des groupes politiques qui sont représentés au sein de cette importante commission en faveur de l'adoption par le Parlement européen de cet accord. Ce dernier vise à étendre les préférences commerciales aux produits agricoles et de la pêche issus des provinces du sud du Royaume. Certes, l'accord devrait ensuite être adopté par d'autres commissions parlementaires, notamment celle de la pêche et du commerce extérieur (INTA), avant le vote final en session plénière, mais le vote de mercredi dernier confirme les bonnes relations entre les deux parties, ce qui augure d'une bonne suite. D'ailleurs, les réunions entre les parlementaires du Maroc et ceux de l'Union européenne se poursuivent.
La dernière rencontre en date remonte à quelques jours seulement lorsque le président du Groupe d'amitié parlementaire Maroc-Union européenne (UE), Mohamed Cheikh Biadillah, s'est entretenu à Bruxelles avec Patricia Lalonde, rapporteure de la Commission du commerce international du Parlement européen. Selon l'agence MAP, «ces entretiens ont porté sur les moyens de renforcer la coopération et le partenariat stratégique entre le Maroc et l'UE, ainsi que sur plusieurs questions d'intérêt commun. M. Biadillah a indiqué à la même source qu'il a été question avec Mme Lalonde d'examiner les sujets liés à la migration, au terrorisme, à l'environnement, à la consolidation de la coopération entre le Maroc et l'UE ainsi qu'à l'avenir de l'Accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA).
Au cours des entretiens, les deux parties ont également évoqué l'arrêt de la Cour de justice de l'UE (CJUE)». Dans ce sens, il a été souligné à la partie européenne que l'amendement apporté à ce texte respecte l'arrêt de la CJUE et que «le Maroc ne signera aucun accord qui n'inclut pas ses provinces sahariennes». Par ailleurs, M. Biadillah a souligné, lors de ces entretiens, que l'accord agricole Maroc-UE bénéficie aux populations des provinces du Sud qui ont été consultées par le biais de leurs élus locaux, de la société civile et les différentes instances et organisations concernées qui ont affiché un large soutien aux avantages socio-économiques de l'accord. Il a relevé que Mme Lalonde a salué, à cette occasion, les efforts de développement dans les provinces du Sud ainsi que les projets d'énergie verte dans ces provinces. La délégation marocaine, composée de Nabil Chikhi, chef du groupe du PJD à la Chambre des conseillers, Mbarek Sbai, chef du groupe Haraki, Amal Omari, cheffe du groupe de l'UMT, et Touriya Lahrech, membre du Groupement de la CDT, aura à cette occasion des entretiens avec les présidents et membres des groupes politiques représentés au Parlement européen.
Le visa de la diplomatie européenne
Le Conseil des ministres des affaires étrangères des pays membres de l'Union européenne (UE) avait adopté en juillet dernier à Bruxelles sa décision portant adaptation de l'accord d'association et de l'accord agricole avec le Royaume de nature à inclure expressément le Sahara marocain.
Une source européenne avait indiqué à l'époque qu'il s'agissait d'une mesure conforme à la décision de la Cour de justice de l'UE sur l'accord de libéralisation des produits agricoles et autres du 21 décembre 2016, qui vise à consacrer dans les textes l'extension des préférences tarifaires au Sahara marocain, précise la même source. Plus loin encore, la décision des chefs de la diplomatie des pays de l'UE tend à la fois à conforter la base juridique de l'exportation vers l'UE des produits issus des provinces du Sud avec des préférences commerciales et à favoriser le développement de ces régions.
Après cette étape, les parlementaires européens devront également valider la décision.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.