Fusion PSA-Fiat Chrysler : le couple va s'appeler Stellantis    Coronavirus : 165 nouveaux cas mercredi 15 juillet à 18 heures, 13.821 guérisons    Les festivités de la Fête du trône reportées    Identifiant unique des citoyens: L'alerte de la CNDP    Les mesures de sauvetage pour Royal Air Maroc    Avantages fiscaux: Le tribunal de l'UE blanchit Apple    Etudiants bloqués à l'étranger: Les examens en septembre    Identifiant unique des citoyens, le dessous des cartes    Rabat: nouvelles précisions sur la démolition du café des Oudayas    Tunisie: Elyes Fakhfakh jette l'éponge    France: le gouvernement Castex détaille sa feuille de route    Coronavirus : 165 nouveaux cas et 379 guérisons en 24h    Fatiha Saddas interpelle le ministre des Affaires étrangères sur les prix exorbitants des billets de transport    Réouverture progressive de 5.000 mosquées    Découverte du cadavre d'un Pacha de Khouribga pendu à un arbre    L'émergence du cinéma digital au temps du coronavirus    "Dette publique & impérialisme au Maroc (1856-1956)", nouvel ouvrage d'Adam Barbe    Ouverture des candidatures pour le Prix de la culture amazighe    Le secrétaire général de l'ONU félicite le Maroc    La délivrance : Les saisonnières marocaines de la cueillette des fraises espagnoles retrouveront la mère patrie incessamment    Report des cérémonies de la Fête du Trône    Les sponsors vacillent, le monde du sport aussi    La Tunisie volera-t-elle au secours de la CAF ?    Une Assemblée houleuse attend les dirigeants du KACM    Registre national : identifiant numérique vs identifiant sectoriel    Ne pas mettre tous les employeurs dans un même panier : Les patrons citoyens, ça existe !    Le petit fils d'Elvis Presley se suicide    Vols spéciaux : Des tarifs fixes pour la RAM    Pour un soutien gouvernemental juste et équitable à la presse    Report des cérémonies prévues à l'occasion de la fête du Trône    Maroc: le taux de réussite au Bac 2020 est de...    Casablanca à 2M ou l'homicide d'une cité    Rassemblement des artistes autour de «L'art pour l'espoir»    Message du roi Mohammed VI au sultan de Brunei Darussalam    Serie A: l'Atalanta n'en finit plus de régaler    Nasser Bourita revient sur les accusations d'Amnesty International    Mali: Un imam rigoriste fait trembler le pouvoir    PAM-PJD. Un débat qui risque de mal finir    Aïd Al-Adha: voici le prix du mouton cette année (VIDEOS)    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 84 nouveaux cas, 16.181 au total    Covid-19: ce qu'il faut retenir de la réunion Laftit/CGEM    Chelsea. Une victoire signée Giroud    Nouveau modèle de développement : Voici les premières conclusions de la CSMD    Paris: Le défilé du 14 juillet tenu en format réduit    La Turquie et le monde arabe    Driss Lachguar : Il est grand temps de mettre fin aux agissements électoralistes afin de doter les consultations électorales de la crédibilité nécessaire    Liga: le Real Madrid se rapproche du sacre    Foot. Le Real se rapproche du titre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Edito : Bonne note
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 22 - 02 - 2019

S'il fallait inventer une nouvelle mention au-dessus d'excellent, la Stratégie nationale «Halieutis 2020» la mériterait la première.
Selon les dernières statistiques fournies par le ministre de l'agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, la production halieutique nationale s'est élevée à 1,371 million de tonnes en 2018, soit 83% de l'objectif fixé par «Halieutis 2020», qui est de 1,66 million de tonnes. C'est tout simplement une superbe prouesse.
Ces résultats font du secteur l'un des plus performants sur le plan financier, puisque la valeur de la production halieutique a atteint 11,6 milliards de dirhams, ce qui correspond à une croissance annuelle moyenne de 7,2% sur la période 2010-2018. Nous sommes aujourd'hui entrés dans la cour des grands dans ce domaine grâce aux efforts de nos responsables que le monde nous envie. Il faut aujourd'hui maintenir le cap des réalisations de sorte à hisser le Maroc sur d'autres marches dans le classement mondial.
Il faut dire que le poisson marocain est l'un des plus importants ambassadeurs du pays puisque les produits «made in Morocco» s'arrachent aux quatre coins du monde. C'est d'autant plus vrai que le secteur offre de nouvelles perspectives. Il s'agit notamment de développer davantage des filières comme l'aquaculture et monter en gamme dans la chaîne de valeur en misant sur les activités de transformation des captures.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.