De la nécessité d'investir dans la jeunesse    Jeux africains : l'Egypte domine le classement, le Maroc 4ème    Fouzi Lekjaa démissionne de la présidence de la RSB    L'orchestre philharmonique Symphonyat attendu à l'hippodrome de Casablanca    Kelaât Sraghna : Elle rend l'âme lors d'une soirée arrosée    Festival «Oued Eddahab » : Le coup d'envoi ce vendredi    Festival Tifawin : Les arts du rural en fête    Le KACM signe un contrat de haut niveau    Vers la création d'un centre sino-marocain de médecine traditionnelle    Retour en Europe : Ce passage est à éviter ce weekend    Transfert: Le PSG « intransigeant » sur le cas Neymar, selon la presse    Les ministres de tutelle veulent professionnaliser le sport dans le continent    Le cinéma sans frontières fait escale à Berkane    Des migrants privés de terre ferme, d'autres de secours    Italie: Deuxième jour de consultations pour sortir de la crise    Boris Johnson reçu par Macron, tenant de la fermeté sur le Brexit    Crise de Hong Kong: Craignant un Tian an men 2, Pékin tergiverse…    Le «grand jihad», lancé à l'aube de l'Indépendance, se poursuit    Marché immobilier : Les ventes toujours en repli    Finance climatique. Une délégation marocaine en Corée    Ces jeunes artistes marocains qui brillent de mille feux    Arrestation à Sidi Slimane d'un individu soupçonné d'assener des coups mortels à sa femme    Service militaire : Démarrage de l'incorporation des appelés    Casablanca : des têtes d'ânes découvertes à Hay Mohammadi    Maroc–Iles Fidji : Vers un partenariat mutuellement bénéfique    20 ans de règne : Un billet commémoratif de 20 DH émis par BAM    Grâce à la recharge *5 : Inwi démocratise l'achat d'applications sur Google Play Store    Fête de la Jeunesse : 443 personnes graciées    La relance sur fond de responsabilité    Edito : Révolution    Service militaire obligatoire : 900 candidats accueillis à Oujda    Accidents de la route : 30 morts et 1.615 blessés en périmètre urbain    Discours du roi. Un modèle de développement aux spécificités marocaines    La détérioration de la qualité de l'eau entrave la croissance économique    La fragile économie du lac Malawi victime du climat et de la surpêche    La propriété intellectuelle, pilier de la croissance en Afrique    Giuseppe Conte, "le Monsieur Nobody", passé de l'ombre à la lumière    Les femmes seraient diagnostiquées plus tardivement que les hommes    Ces stars qui ont vu leur carrière basculer    Le discret mais lucratif trafic de fossiles à Erfoud    Insolite : Trump ne construira pas de gratte-ciel au Groenland    Manchester United condamne des injures racistes reçues par Paul Pogba    Ligue des champions : L'Ajax accroché et Mezraoui expulsé    Ronaldo: 2018 a été l'année la plus difficile sur le plan personnel    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Tanger    Première édition du Festival international Cinéma & Littérature à Safi    L'écrivain Yann Moix provoque la polémique en se décrivant en enfant battu    Coups de feu sur le tournage du clip du rappeur Booba    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Karaté national : Mission accomplie
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 22 - 03 - 2005

Le rideau est tombé sur la 4ème édition de la Coupe internationale Mohammed VI de karaté qui s'est tenue à Rabat. Remportée par l'Egypte, cette édition a connu un franc succès à même de lui garantir sa place dans le calendrier de la Fédération internationale.
Le festival des arts martiaux par excellence s'est clôturé en apothéose. La 4ème édition de la Coupe internationale Mohammed VI a été, de l'avis de tous, d'un niveau semblable à celui des grandes compétitions internationales, dont la Coupe du Monde de la discipline.
Que ce soit sur le plan organisationnel ou celui de la participation, les termes flatteurs sortis pour l'occasion par les divers chefs de délégations ne peuvent qu'attester d'une réussite notoire.
Lors de cette édition, les karatékas égyptiens ont raflé la mise avec un total de 9 médailles : 3 en or, 4 en argent et 2 en bronze. A rappeler que pour qu'une sélection donnée remporte le trophée, il faut obligatoirement s'adjuger le plus grand nombre de médailles. Ainsi, c'est la première fois qu'une sélection, autre que la sélection marocaine, gravit la plus haute marche du podium. En effet, devenue compétition internationale à partir de sa seconde édition, la Coupe Mohammed VI a été remportée, à deux reprises consécutives, par les karatékas marocains.
Pour cette 4ème édition, la sélection marocaine se contentera de la deuxième place, avec un total de 11 médailles : 3 en or, 3 en argent et 5 en bronze. Il s'en est, ainsi, fallu de peu. Une petite médaille en argent aurait fait la différence. Qu'à cela ne tienne, car le grand gagnant de cette édition n'est autre que le karaté marocain.
En effet, le pari de cette 4ème mouture a été remporté. Désormais, la Coupe internationale MohammedVI figure dans le calendrier de la Fédération internationale de karaté (FIK). À cet effet, la Fédération royale marocaine de karaté (FRMK) avait ratissé large et mobilisé d'importants moyens afin de drainer des participants, en nombre, du monde entier.Objectif atteint, car si l'édition 2004 avait connu la participation de 6 pays, l'édition qui vient de se clôturer a connu la participation de 14 nations. Ceci d'une part. De l'autre, la FRMK a convié un nombre important de grandes figures de la discipline, à leur tête le président de la FIK, l'Espagnol Antonio Espinos, ou encore Abdallah Imtiyaz, président de l'Union africaine de karaté. On notera également la contribution d'un grand du karaté, l'expert grec Stavros Stavrianidis, qui a dirigé un stage de Shotokai auquel les pratiquants marocains ont pris part.
La présence en masse des grosses pointures de la discipline à l'échelle mondiale avait un tout autre objectif: montrer que le Maroc est capable d'orchestrer une manifestation sportive de grande envergure, avec l'art et la manière. Cette importante délégation aura, ainsi, constaté de visu les aptitudes des organisateurs marocains, déduisant qu'il n'y avait aucun souci à se faire sur ce volet-là. En ce sens que la Coupe internationale Mohammed VI est, dorénavant, incluse dans le programme de la FIK. Sur un autre plan, les objectifs assignés par les organisateurs se rapportaient à la réhabilitation du karaté. En effet, marqué par un manque flagrant sur tous les plans, le karaté aura quelque peu perdu de sa popularité au fil des années. Le président de la FRMK ambitionnait, à la veille de la tenue de la Coupe internationale Mohammed VI, de redorer le blason de la discipline, ainsi que de rehausser son niveau, à travers la réussite de cette édition. Considérant le karaté comme une discipline aussi populaire que le football, Mohamed Mouktabil regrette le fait qu'un sport aussi simple à pratiquer ait subi un tel revers, mettant l'accent sur l'état des lieux qui n'honorait point la discipline. Aujourd'hui, cette crédibilité, qui s'était égarée dans le temps, a été retrouvée.
Pratiquants et encadrant peuvent être confiants dans l'avenir de leur discipline préférée, notamment, après ce véritable coup de fouet qu'a été la 4ème édition de la Coupe internationale Mohammed VI.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.