Relance économique : les 5 priorités de l'Autorité marocaine du marché des capitaux pour 2021    Et si on évoquait la gauche marocaine!    Confessions dominicales : Un Président inapte et retour en force du «chibanisme»    Maroc: une diplomate met à nu les allégations mensongères de certaines voix dissonantes sur les réseaux sociaux    Séance de politique générale le 1er février sur l'appui du produit national    Guerguarate : Le Maroc dément encore le polisario    Réseau FCA Morocco : La Continentale tisse sa toile à El Jadida    Le Crédit Agricole du Maroc affirme son soutien total à la filière céréalière    Bir Gandouz et El Guerguarat auront bientôt des zones de distribution et de commerce    «Extension des mesures de sécurité face à la hausse des fraude»    Quel dessein pour un secteur atterré?    Bourita: Sur Instructions royales, le Maroc est engagé à accompagner les parties libyennes jusqu'à résolution de la crise    Le dossier iranien au menu du premier contact entre l'Administration Biden avec Israël    Accord pour la formation des équipes de travail pour prendre des mesures pratiques    USA : Deb Haaland, une amérindienne ministre de l'Intérieur    Ovnis : la CIA lève le voile sur ses dossiers secrets désormais librement disponibles au téléchargement    En Nesyri surclasse Messi et Suarez    UFC: Dustin Poirier envoi McGregor au tapis!    L'UFC vire Azaitar!    L'épouse du regretté évoque son deuil près d' un an après la tragédie    Enfin un premier arrivage!    Moncef Slaoui : « la lenteur et la confusion autour du déploiement des vaccins ont frustré des millions de personnes dans le monde »    Vaccins Vs Nouveaux variants    Une action inédite de haute teneur sociale    Les inscriptions des étudiants étrangers au Maroc mises à l'épreuve    La M.N.A entre vents et marées!    Cardi B décroche le premier rôle dans une comédie    Les confidences d'Aya Nakamura    L'icône du jazz sud-africain Jonas Gwangwa n'est plus    Calligraphe: Rihani expose ses œuvres à Sidi Moumen    Internationalisation de l'économie marocaine : les perspectives de l'IMIS sur les dix prochaines années    Déficit budgétaire de 82,4 MMDH à fin 2020    UNESCO et UE : Main dans la main pour lutter contre les contenus haineux sur Internet    Le baroud du déshonneur algéro-polisarien    Etude COLCORONA de l'ICM : Colchicine réduit le risque de complications liées à la Covid-19    Savoir-être : Comment se créer des moments de respiration quand la journée finit à 20h ?    La luxation des doigts : Quel traitement ?    CHAN : La Guinée rattrapée par la Zambie sur le fil !    En-Nesyri buteur de la Liga grâce à un nouveau triplé    Berkane : Découverte des plus anciennes gravures rupestres de l'Afrique du Nord    Allal Amraoui : «L'attitude schizophrène de l'Espagne envers le Maroc interroge à plusieurs égards»    Bouznika : De nouveaux résultats concrets font avancer le dialogue inter-libyen    CHAN2021 : le Maroc cherche un schéma offensif plus efficace    Message de condoléances et de compassion du Souverain à la famille de feu Moulay M'Hamed Iraki    Jean-Marie Heydt dévoile son livre « Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions »    L'inexorable décrépitude de "La Comédie " La mémoire théâtrale de Fès compte ses jours !    Bouznika abrite un nouveau round du dialogue inter-libyen    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ouezzane : Un nouveau complexe intégré de l'artisanat voit le jour
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 13 - 08 - 2020

Quelque 40 espaces sont construits sur une superficie de 4.000 m2
Très affecté par la crise sanitaire liée à la pandémie Covid-19, le secteur de l'artisanat à Ouezzane vient de connaître le renforcement de ses infrastructures lui permettant de reprendre son rythme en faveur du développement socio-économique de la province. C'est grâce à l'ouverture officielle du nouveau complexe intégré de l'artisanat sur une superficie globale de 4.000 m2.
Très attendue des artisans, l'entrée en service de ce nouveau complexe permet de contribuer à l'organisation du secteur et l'amélioration de leurs conditions socio-économiques ainsi que la mise en valeur de leur production, dont le hayek et la Djellaba Ouazzania en laine qui sont considérés comme les produits phares de l'artisanat local.
Ce projet, d'une enveloppe budgétaire globale de près de 18 millions de dirhams, est le fruit d'une convention de partenariat liant le ministère de tutelle aux conseils élus ainsi que leurs partenaires concernés. Il comprend quelque 40 espaces, dont des locaux et des ateliers d'artisanat destinés à regrouper les professionnels répartis pour leur majorité dans les différentes rues de l'ancienne médina: le Mellah, Kharatin et Haddadin.
A l'instar des autres complexes intégrés modernes, cette nouvelle structure est dotée d'un centre de formation professionnelle permettant aux professionnels (maîtres-artisans) de transmettre aux jeunes leurs connaissances et leur savoir-faire dans les différents métiers d'artisanat. Il comprend deux espaces d'exposition, un centre technique ainsi que des dépendances administratives et sanitaires.
Avec l'entrée en service de cette nouvelle infrastructure, Ouezzane connaîtra la revitalisation de ses principales activités artisanales spécifiques à la province et dont dépend grandement le tourisme. Ainsi, des espaces, connus pour la production et la commercialisation d'articles d'artisanat, tel que le Souk Hayek, connaissaient avant le début de la pandémie une fréquentation des visiteurs de la ville.
Notons que Ouezzane compte près de 8.000 artisans oeuvrant dans divers métiers, tels que le tissage, la couture, le cuir et le bois. Mais le tissage de la laine demeures la principale activité artisanale avec la djellaba ouezzania, considérée, ces dernières années, comme le slogan de la province dans son ensemble.
La couture et la réalisation de cette tenue traditionnelle nécessitent l'implication de plusieurs Maâlem connus de la population ouezzanie pour leur professionnalisme et savoir-faire dans le domaine. Il s'agit plus précisément de la préparation de la laine, sa filature et son tissage, avant d'atteindre la phase de sa vente aux commerçants. In fine, le client aura le droit de choisir entre la coupe et le motif proposés avant de passer à la couture de sa nouvelle djellaba ouezzania.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.