Marhaba 2021: le roi Mohammed VI demande un dispositif spécial d'accompagnement    L'Algérie retire l'accréditation à France 24    Blue Origin. Un milliardaire a déboursé 28 millions de dollars pour être avec Jeff Bezos    Le Raja s'incline contre Berkane et perd du terrain pour la première place    Djokovic-Tsitsipas: les meilleurs moments de la finale (VIDEO)    Jerrada : Nouveaux projets pour renforcer les filières du miel et des arbres fruitiers    Hamid Fettah, nouveau coordinateur de l'Istiqlal à Fès    Législatives algériennes : le parti islamiste MSP revendique la majorité    Retour des MRE : Voici les prix proposés par RAM    Aérien. La RAM dévoile ses nouveaux tarifs vers le Maroc    Botola / HUSA-WAC (3-5) : Un match renversant au score renversé !    Euro 2020 : Les Anglais convaincants ont battu les Croates décevants (1-0)    Facilitation des démarches consulaires, douanières et sanitaires...les nouvelles directives de SM le Roi en faveur des MRE    Evolution du coronavirus au Maroc : 270 nouveaux cas, 523.890 au total, dimanche 13 juin 2021 à 16 heures    La résolution européenne sur le Maroc est "erronée" et "inappropriée", selon une sénatrice italienne    Marge du G7: Bras de fer USA-Chine    Rassemblement à Paris des sympathisants du Hirak contre les législatives voulues par le «pouvoir assassin»    La famille Belkhayat ouvre le capital de Dislog Industries à Mediterrania Capital Partner    Attijari Global Research : des convictions à l'épreuve de la crise    Euro 2021 : l'écroulement de Christian Eriksen réveille les souvenirs de scènes dramatiques    L'Opinion : Désunis jusqu'à la fin !    Déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai 2021 (TGR)    Météo Maroc: Temps assez chaud avec nuages dans des régions (dimanche 13 juin)    L'AMDV veut que les réponses du législateur face aux violences sexuelles soient renforcées    Opération Marhaba 2021: des incertitudes planent toujours    Voyageurs : Le ministère de la santé publie les fiches à remplir    La symphonie lumineuse de Florence Arnold    Festival: L'Andalousie vue d'Oujda    L'affaire Brahim Ghali a un nom : Arancha González Laya    France : les réservations vers le Maroc en très forte augmentation    OCP : franc succès pour la nouvelle émission obligataire internationale de 1,5 milliard de dollars    Chine : 12 morts dans l'explosion d'une conduite de gaz dans un complexe résidentiel    Yassine Bounou évoque ses ambitions avec les Lions de l'Atlas    Journée mondiale du donneur de sang: un appel pressant à l'action pour augmenter la collecte de cette matière vitale    Plus de deux tonnes de drogue saisies à Mohammedia    Hakimi et Lukaku dédient leurs buts à Christian Eriksen    UNE RESOLUTION EUROPEENNE DENONCANT LE MAROC : CHERCHEZ L'ERREUR !!!    Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Algérie: les élections législatives ne vont pas régler le problème (Think tank US)    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 14 - 05 - 2021

Un groupe d'eurodéputés a lancé une procédure formelle d'examen et d'intervention contre les pratiques illégales d'usurpation de titres, de qualités, de logos et de l'identité visuelle du Parlement européen, menées par le polisario et l'Algérie dans le cadre de leur lobbying toxique destiné à tromper l'opinion publique européenne et à faire croire à un quelconque soutien de la part de l'Union Européenne aux thèses séparatistes.
Après la saisine de la présidence du Parlement européen par l'eurodéputée belge Frédérique Ries, suite à la publication par l'appareil de propagande du polisario et de l'Algérie d'une annonce d'un webinaire sur les réseaux sociaux estampillée d'un faux logo du Parlement européen, c'est tout un groupe d'europarlementaires qui s'est insurgé contre ces pratiques illégales.
Ces eurodéputés, appartenant à différents groupes politiques, ont adressé une lettre solennelle au Président de l'instance parlementaire européenne David Sassoli afin de mettre un terme à ces manœuvres visant à instrumentaliser le logo du Parlement européen à des fins de propagande séparatistes.
Dans cette lettre, les eurodéputés érigent une objection ferme à l'activisme hostile et aux pratiques de certains de leurs collègues instrumentalisés par l'Algérie et le polisario dans le cadre d'un groupe informel soutenant les thèses séparatistes dit «intergroupe Sahara occidental».
Ils appellent le président du Parlement européen à dénoncer les infractions aux procédures internes commises par ledit intergroupe, qui consistent notamment en l'utilisation du logo du Parlement européen dans leur matériel de communication, «ce qui constitue une nuisance aux relations avec un pays partenaire», en l'occurrence, le Maroc.
En effet, selon la réglementation régissant la constitution des intergroupes, ces derniers «ne sont pas des organes du Parlement européen et ne peuvent donc pas exprimer le point de vue de celui-ci».
Ils ne peuvent pas non plus utiliser «le nom ou le logo du Parlement européen, ni le nom ou le logo des groupes politiques qui les composent, ni des dénominations qui pourraient prêter à confusion avec des organes officiels du Parlement européen, comme les commissions parlementaires, les délégations interparlementaires et les commissions parlementaires mixtes».
Ces intergroupes, ajoute la réglementation, «ne peuvent mener des activités pouvant prêter à confusion avec les activités officielles du Parlement et de ses organes ou susceptibles d'affecter les relations avec les autres institutions de l'Union ou les relations avec les pays tiers».
Dans leur lettre, les députés européens s'élèvent contre la manœuvre de cet intergroupe qui associe, dans ses tracts de propagande polisarienne, le logo du Parlement européen à une carte contestée de ce qu'il appelle «le Sahara occidental» sur laquelle apparait le soi-disant «drapeau» de la fantomatique «rasd» autoproclamée «qui n'est reconnue ni par les Etats membres de l'UE, ni par les Nations Unies».
Pour les signataires de cette missive, «la confusion semée, une fois de plus par cet intergroupe avec les activités officielles du Parlement européen, laisse penser qu'elle reflète la position de ce dernier», notant que cet activisme nuisible «attise les tensions, dessert le processus de règlement en cours sous l'égide de l'ONU et porte atteinte à l'image du Parlement européen».
«Cet activisme pourrait gravement nuire aux relations de l'Union européenne avec son partenaire reconnu et important qu'est le Maroc», estiment-ils, appelant le président du Parlement européen à prendre les mesures qui s'imposent pour garantir le respect des règles et l'intégrité de l'institution parlementaire européenne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.