ADII: L'essentiel du rapport d'activité de 2021    La revue de presse du jeudi 19 mai    Lancement du Fonds Colombus 1 géré par Red Med Private Equity    Région Fès/Meknès: Signature de 10 conventions d'investissement de 160 MDH pour les PME    La BMCI lance son offre "Epargne Vie Multisupports"    Vidéo. Aymen Barkok champion de l'Europa League avec Francfort    Quatre pays de l'UE s'engagent à décupler leur éolien en mer du Nord d'ici 2050    Les marchés européens et asiatiques plongent lourdement affectés par la débâcle de Wall Street    La communauté internationale redouble d'efforts pour contrer la crise alimentaire    Mise en place d'une plate-forme numérique destinée pour les étudiants de retour d'Ukraine    Aymen Barkok champion de l'Europa League avec l'Eintracht Francfort    La météo pour ce jeudi 19 mai 2022    Vidéo. Etats-Unis: la mort en direct, les réseaux sociaux sur la sellette    Immobilier: Les prix en repli de 4,9% au T1-2022    La Russie expulse 85 diplomates de France, d'Espagne et d'Italie    DGSN: un trafiquant algérien interpellé à Oujda    Météo Maroc: températures maximales en hausse ce jeudi 19 mai    Oujda: saisie de 8.853 comprimés d'ecstasy, quatre individus interpellés    Maroc-Portugal : Création d'un groupe de travail multisectoriel    ONU: Hilale décline à New York la vision humaniste de SM le Roi en matière de migration    Coupe du monde des clubs 2003 : La belle anecdote de Ronaldinho après un match face au RCA    Adhésion de la Finlande et la Suède à l'OTAN    Coronavirus/Maroc: Le nombre de cas triple dans la région de Casablanca    Etudiants marocains de retour d'Ukraine, ceci vous concerne    Ligue des champions : Al Ahly veut la moitié des places au stade Mohammed V pour ses supporters    Larache : Un président d'un conseil communal arrêté pour enlèvement de deux élus    Maroc Historic Rally. C'est parti pour la 11ème édition    Un an après l'exode, presque tous les adultes marocains et 90% des mineurs ont quitté Ceuta    Université Ibn Tofail / Kénitra : Débat autour de l'enseignement du 7ème art    SIEL / Rabat : Contenu du pavillon France dévoilé    Présentation de la pièce «Bambara, le conteur de la sagesse »    La Fondation des arts vivants met le théâtre marocain à l'honneur    Les frères Tharaud et Jean Gaston Mantel sur l'écran d'Attakfia    Jeune Afrique : "Tunisie – Réforme constitutionnelle : la course contre la montre est lancée"    Jazzablanca Festival reçoit de grosses pointures du Jazz à Anfa Park    Lions de l'Atlas: tout ce qu'il faut savoir sur le match Maroc-USA (Amical)    Le Marocain Nasser Larguet nommé directeur technique national en Arabie saoudite    Amnesty International « inquiète » pour l'état de santé d'un militant en détention en Algérie    Covid-19. Voici les nouvelles conditions d'accès au territoire national par voie aérienne    La sélection marocaine scolaire remporte deux médailles de bronze    Guerre en Ukraine : la Russie annonce expulser 34 diplomates français, Paris indigné    Les villes intermédiaires au cœur du Sommet Mondial de Kisumu    Espagne/sécurité sociale: Les Marocains se maintiennent en tête du classement    La Palestine souhaite bénéficier de l'expérience marocaine dans le domaine de la promotion de l'emploi    La 15ème édition de Jazzablanca Festival du 1er au 3 juillet    Dynamique de Marrakech : Deux autres pays réitèrent leurs appuis à la marocanité du Sahara    Ouverture des points de passage de Bab Sebta et Beni Ansar aux voyageurs    France: coup d'envoi du Festival de Cannes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Industrie aéronautique marocaine : Décollage imminent
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 21 - 01 - 2022

Avec la reprise des carnets de commandes par les géants mondiaux
Le Maroc dispose de diverses plateformes industrielles de choix, notamment dans le secteur de l'aéronautique. Un atout que le pays compte préserver et renforcer en 2022. Une volonté exprimée lors de la rencontre digitale pour le lancement de la troisième étape des journées économiques Maroc-France organisée le 20 janvier 2022 par la Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc (CFCIM) en partenariat avec la RAM. Cette rencontre digitale vient en prélude des journées économiques qui se dérouleront du 23 au 25 mars 2022 à Toulouse.
«A chaque étape des journées économiques, nous vous proposons d'associer une thématique, une filière, une région avec des entrepreneurs, pour mettre en avant le potentiel de créativité et de croissance des écosystèmes concernés, dans la recherche d'une fluidité des échanges entre le Maroc et la France», indique Jean-Pascal Darriet, président de la CFCIM. Pendant la crise, le secteur aéronautique marocain a été résilient, notamment avec le lancement de plusieurs projets traduisant la confiance des industriels internationaux dans cet écosystème. Actuellement, un vent d'optimisme souffle sur le secteur.
Et pour cause : les signes de reprise se profilent au niveau mondial. Dans cette perspective la plateforme marocaine «devrait bénéficier du contexte mondial favorable avec la remontée en puissance d'Airbus qui a signé un carnet de commandes bien rempli tout comme Boeing», affirme Saad Bendourou, chef de mission adjoint de l'ambassade du Royaume du Maroc en France. Et de poursuivre : «Avec Tanger Med qui est le premier hub d'import-export en Afrique et en Méditerranée qui est l'acteur majeur pour les grandes alliances maritimes mondiale, la plateforme aéronautique marocaine constitue une autre success story dans un secteur extrêmement exigeant en matière de qualité, de coûts de formation de la main-d'œuvre, d'investissement, de chaîne logistique ou de confiance des grands donneurs d'ordre». Le Maroc s'est doté d'une plateforme aéronautique de classe mondiale, des acteurs de référence et des métiers nouveaux et des chaînes de valeur consolidées. Pour Karim Cheikh, président du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS), «l'avenir reste prometteur pour le secteur» ajoutant que les thématiques lancées comme l'avion vert, la décarbonation des procédés, l'industrie du futur 4.0.
En plus de la résilience dont a fait le secteur aéronautique au Maroc, «nous sommes sur une bonne trajectoire pour revenir au même niveau qu'avant la crise, c'est dire 2019», souligne-t-il affirmant que le Maroc a tous les atouts pour accompagner la reprise du secteur pour les PME. Sur les partenariats MarocFrance dans le secteur, il explique que «les entreprises françaises présentes au Maroc de manière générale ont pu grâce à leur implantation au Maroc devenir plus compétitives à l'international en intégrant une croissance soutenue dans la durée créant ainsi de la valeur et de l'emploi dans leurs bases respectives marocaines et françaises». En quelques chiffres, l'écosystème aéronautique au Maroc compte à date d'aujourd'hui 140 entreprises avec un chiffre d'affaires autour de 2 milliards de dollars à l'export, un nombre d'emplois directs atteignant 17.000 salariés dont 40% sont des femmes.
Pour ce qui est du taux d'intégration, il est passé de 17% en 2014 à plus de 38% avant la crise sanitaire. Le secteur était à un taux de croissance entre 18 et 20% avant la crise. A l'instar de plusieurs pays dans le monde, le secteur au Maroc a été impacté par la pandémie de Covid-19. «Nous avons enregistré une baisse d'effectif de 10% et un peu près de 30% de baisse d'activité. Mais depuis le début de cette crise nous avons toujours considéré qu'il s'agit d'un décalage dans le temps parce que les besoins en nouveaux avions et l'envie de voyager n'ont jamais été aussi forts», relève le président du GIMAS.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.