Maroc-Allemagne : L'ambassadrice de retour à Berlin, un message pour l'Espagne    Tunisie: La directrice de cabinet de Kaïs Saïed rend le tablier    Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres Sociales : Un bilan conséquent et des projets prometteurs en 2021    CAN 2021. Une bousculade avant le match Cameroun-Comores aurait fait plusieurs victimes [Vidéo]    Sommet arabe : Tebboune envoie un nouveau message à l'émir du Qatar    Lydec renouvelle ses réseaux de Maârif    Des Wissams Royaux accordés à des fonctionnaires de l'Education nationale    Le pain ou la maladie: l'étendue du dilemme marocain    Covid-19 : Une sortie de la phase aiguë de la pandémie est possible cette année pour l'OMS    Banques: la position de change s'améliore    La Bourse de Casablanca débute ce lundi en légère hausse    Retour des l'ambassadrice du Maroc en Allemagne au cours de cette semaine    Les Houthis tirent des missiles contre les Emirats et l'Arabie    Présidentielle. Macron: « J'annoncerai ma décision en temps voulu »    USFP. Jawad Chafik: « Il n'existe aucun amendement servant l'intérêt de Lachgar! » (VIDEO)    Chelsea: Ziyech s'exprime après son superbe but contre Tottenham    CAN-2021: La Gambie se qualifie aux quarts de finale aux dépens de la Guinée (1-0)    CAN: tout ce qu'il faut savoir sur le match Maroc-Malawi    Sahara marocain: des experts US taclent l'Algérie    Maroc: reprise des cours en présentiel dans plusieurs écoles    Alerte météo: chutes de neige dans plusieurs villes du Maroc    Maroc/Covid-19 : le point sur la campagne nationale de vaccination à date du 24 janvier    Omicron au Maroc: le pic de la vague atteint (Dr Merabet)    Narjis El Hallak célèbre le baptême de sa fille: la cérémonie comme si vous y étiez (VIDEOS)    «L'homme est né pour se perdre dans l'étendue inconnue de son périple»    «Indigo» de Selma Bargach dans les salles de cinéma    Les Industries Culturelles et Créatives présentent une étude sur la transformation du secteur    Liban: l'ex-Premier ministre Saad Hariri annonce son retrait de la vie politique    Enquêtes de conjoncture: le HCP appelle les entreprises à souscrire à la plateforme digitale    Selim Amallah : « On devra être à 100% pour faire la différence »    Rapport de HRW: la partie réservée au Maroc présente des données « sans fondements ni réels ni juridiques    PL : Tottenham envisage d'enrôler Sofyan Amrabat    Covid-19: Que sait-on du sous variant d'Omicron BA.2 ? (Spécialiste)    La Fondation Zakoura fête ses 25 ans d'engagement en faveur du développement humain    L'écosystème marocain face à un nouveau risque, les abeilles désertent    CAN 2021: les Comores défient le Cameroun, la Guinée affronte la Gambie    Mondial (Qatar-2022)- Matchs barrage-Afrique. L'Algérie ... encore «sabotée» ?    HRW accusée d'implication dans une «campagne politique systématique hostile» au Maroc    Meknès : Restauration des mosaïques de Volubilis    Pour financer sa croissance, Mutandis augmente son capital à la bourse de Casablanca    Paris : La Bourse plonge nettement sous les 7.000 points    Aide à l'Ukraine: la Commission européenne prépare un nouveau « paquet » de 1,2 milliard d'euros    Stof, la punk attitude comme manière de vivre...Un documentaire fort et percutant à (re)voir en Replay    Passe Vaccinal : Entrée en vigueur dès ce lundi en France    Burkina Faso. Le président Kaboré détenu dans un camp militaire    Armand Boua révèle ses «enfants de Yopougon» et de Tanger chez Montresso    « Les constellations de la Terre », le paysage plastique au Maroc    La justice britannique examine la demande d'appel de Julian Assange pour suspendre son extradition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



GB : un test clinique tourne au drame
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 21 - 03 - 2006

À Londres, un essai clinique d'un nouveau médicament a tourné au cauchemar. Le drame a ravivé un débat vivace au sein de la communauté scientifique britannique.
Ils étaient huit cobayes, âgés de 18 à 30 ans. Pour une somme de 2 300 livres (3.300 euros), ils avaient accepté de participer au test clinique d'un nouveau médicament, le TGN 1412, dans les locaux de l'hôpital Northwick Park, à Londres. Ils ne s'attendaient pas à ce que le test puisse tourner au cauchemar. C'était lundi. Quelques minutes après l'administration du principe actif, dévolu entre autres à la lutte contre les leucémies, six d'entre eux – ceux qui n'avaient pas reçu de placebo - se sont plaints de maux de tête et d'une transpiration excessive, avant de sombrer dans l'inconscience.
Les six patients sous TGN 1412 ont commencé à trembler et à vomir. Raste Khan, 24 ans, faisait partie de ces huit volontaires, se souvient de ses camarades, demandant de l'aide : «Il y en avait qui criaient : "ma tête va exploser"», a-t-il expliqué au Daily Mail.
«C'était terrifiant. C'était comme la roulette russe. Deux d'entre nous s'en sont sortis et ont eu de la chance. Les autres tombaient comme des dominos,» a-t-il raconté.
Le docteur Ganesh Suntharalingam, chef du service des soins intensifs du Northwick Park Hospital de Londres, lui, a fait devant les médias une déclaration alarmante : il a affirmé qu'«il ne serait pas raisonnable de formuler un pronostic» !
Selon un responsable scientifique de Parexel, «il était prévu de donner aux six volontaires une faible dose, ajustée selon leur poids. C'est un test normal pour ce type de médicament, ajoute-t-il. Tester un tel médicament avec des volontaires est une procédure normale dans le cadre des premiers tests sur humains.»
Depuis mardi, deux jeunes hommes sont plongés dans un coma artificiel, tandis que quatre autres sont dans un état grave. L'affaire fait grand bruit en Grande-Bretagne. L'Agence britannique de régulation des médicaments a immédiatement ordonné la suspension de l'essai clinique et ouvert une enquête. En effet, le drame ravive un débat cuisant au sein de la communauté scientifique britannique.
L'expérimentation sur les animaux a été menacée par les groupes de pression. Le TGN14-12 avait été testé sur des singes, mais un député affirme que des chercheurs persécutés, abrégent les protocoles sur les animaux, mettant en danger la vie des cobayes humains.
La substance testée avait initialement été créée et développée par TeGenero, petite société de biotechnologies allemande. Il s'agit d'un «anticorps monoclonal», l'un des derniers nés d'une famille moléculaire prometteuse, issue des progrès accomplis depuis plus d'un quart de siècle par la biologie moléculaire.
Les anticorps monoclonaux ont, dans un premier temps, permis de mieux saisir l'intimité des mécanismes immunitaires avant de trouver de multiples applications dans le secteur des biotechnologies. Ils commencent aussi à être développés dans plusieurs secteurs de la thérapeutique.
Baptisé «CD28-Super MAB», l'anticorps monoclonal de TeGenero avait été jugé suffisamment intéressant pour que, en novembre 2003, la puissante firme pharmaceutique allemande Boerhringer Ingelheim signe avec la petite société bavaroise «une entente de mise au point et de fabrication».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.