Fès se penche sur les finances publiques    Dans le Haut Atlas, la population piégée par une sécheresse inquiétante    Compétitivité fiscale: Le Maroc gagne encore des places    Trois Casques bleus et un soldat tués au Mali    Agadir/Congrès international de l'arganier: Cap sur la recherche scientifique    Programme des principaux matchs de ce samedi 25 novembre    Maroc remporte la CAN 2017 Handi-Basket    Attentat dans le Sinaï: le bilan s'alourdit    Al Akhawayn a obtenu l'accréditation américaine NEASC pour 5 ans    Le Forum d'Ifrane plaide pour la création d'outils de financement innovants    La Dominique réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    L'ancien président brésilien Fernando Collor de Mello : « La mondialisation, un chemin vers la paix ».    Londres vise les premières voitures sans chauffeur    Insolite : L'amour sans frontières    Emmerson Mnangagwa devient le nouveau président du Zimbabwe    Driss El Yazami : La deuxième opération de régularisation vise le traitement d'au moins 82% des dossiers    Dimitris Avramopoulos : Le Maroc, un pays à même de contribuer à une gestion efficace de la migration    Europa League : Les grosses écuries s'en tirent à bon compte    Robinho condamné à neuf ans de prison pour viol en réunion    Oscar Pistorius, de l'Olympe sportive à la prison    Hausse des levées brutes du Trésor à fin octobre    Le Maroc réalise des progrès notables en matière de gouvernance économique    Divers    Pour une meilleure préservation de l'arganier    L'insoutenable calvaire de la femme marocaine    Les meilleurs films de tous les temps    Casablanca accueille la première édition de la "China Trade Week Morocco"    Ibrahim Maalouf dépoussière les morceaux de Dalida    Agadir accueille le 2ème Forum des avocats MRE    Botola Maroc Telecom : Le fauteuil de leader en jeu    2ème phase de la régularisation des migrants : Plus de 25.000 demandes recensées    Pistorius écope de 13 ans ferme    Visa For music : Des hommages à des figures nationales et africaines    « Visa for Music »: Le théâtre national Mohammed V vibre aux rythmes africains du groupe « Jouvay Fest »    Tanger Med: Saisie de plus de 15 kg de cocaïne et de 10 kg d'héroïne à bord d'un autocar venant de Belgique    L'OCP met en service sa nouvelle usine d'engrais    Air Arabia : changement sur les vols Fès-Marrakech    Un sit-in devant l'ambassade de la Libye à Rabat pour dénoncer la traite des êtres humains    AGRESSIONS DES ENSEIGNANTS: QUAND LA SALLE DE COURS DEVIENT UN RING!    Munir El Haddadi: «Je rêve de jouer le Mondial avec le Maroc, dont j'ai toujours chanté l'hymne national»    NEUF CLANDESTINS MAROCAINS SAUVES AU LARGE DE LA TUNISIE    Theresa May à Bruxelles, le coût financier du Brexit en vedette    Bombardier au taquet avec l'ONCF    Allemagne: Tout, sauf des élections !!!    Mondial 2018 : Le Maroc est-il un tirage "facile" ?    Des mini-concerts pour de grands futurs musiciens    L'Uzine rend hommage à son quartier    Rabat, « capitale africaine par excellence » pour Visa for Music    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Téléréalité sur MBC3 : Des enfants à l'épreuve
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 26 - 06 - 2006

L'équipe de la chaîne MBC3 a organisé un casting jeudi dernier à Casablanca. Objectif : sélectionner le meilleur candidat marocain sur les cinq cents inscrits pour participer à l'émission de téléréalité «Eish Safari».
Une ambiance bonne enfant règne en ce jeudi 22 juin dans l'un des hôtels de Casablanca. Une vingtaine d'enfants de nationalité marocaine sont venus de plusieurs villes du Royaume. Leur but : participer au casting de la première émission de téléréalité pour enfants. Lancé par la chaîne MBC3, le programme s'intitule «Eish Safari». Il s'adresse aux enfants du monde arabe âgés entre 11 et 12 ans. C'est la deuxième partie de ce programme. Les responsables de la chaîne saoudienne, basée à Dubai, ont été motivés suite au succès de la première édition, diffusée l'année dernière sur MBC3, une chaîne conçue spécialement pour les enfants. «La première édition du programme d'aventures «Eish Safari» a enregistré un succès phénoménal et un audimat considérable parmi les téléspectateurs arabes. Voilà pourquoi MBC a tenu à lancer la deuxième saison du programme et à accorder une place de choix à la région du Maghreb», déclare le directeur des canaux à MBC, Tim Riordon.
Après avoir lancé un appel à candidatures sur le site web de la chaîne, 65.000 visiteurs ont manifesté leur intérêt en envoyant des e-mails. Du coup, il fallait sélectionner au hasard des candidats pour pouvoir organiser le casting afin de mieux affiner le choix. «L'équipe de travail a choisi au hasard 8000 candidats sur les 65.000 visiteurs du site. Parmi les demandes reçues, nombreuses sont celles qui proviennent de téléspectateurs originaires du Maroc, de l'Algérie, de la Tunisie et de la Libye» lit-on dans le communiqué de la chaîne. C'est ainsi que le staff de MBC3 et à leur tête le directeur marketing Chérif Badredine, ont débarqué à Casablanca. Ils s'attendaient à auditionner près de 500 candidats marocains. Le jury fut surpris de se retrouver uniquement face à vingt jeunes. «L'équipe a tablé sur deux jours de casting puisque 500 candidats marocains se sont inscrits, mais vingt uniquement se sont présentés», déclare une responsable relation publique de MBC. En fait, le choix du jour et de l'heure du casting n'étaient apparemment pas adéquats. Les enfants étudient les jeudis et pour ceux qui habitent à plusieurs kilomètres de la métropole, c'était impossible de se déplacer. Un cas unique, Mehdi venant de la ville de Fès a déclaré avoir fait trois heures et demi de train rien que pour être présent au casting. Il raconte à la presse sa volonté de participer à l'émission. Le casting consistait à déceler le goût d'aventure chez les candidats. « Les questions portaient sur leur personnalité, leurs dessins animés ou programmes préférés», ajoute la même source. L'idée c'était de savoir si le caractère de l'enfant était compatible au concept de Eish Safari. Le profil recherché est celui d'un enfant intelligent, spontanné, dynamique et surtout curieux. L'idée de cette téléréalité est d'emmener les enfants dans un pays choisi au préalable- et de leur proposer des épreuves de leurs âges. Les tests seront purement ludiques. Le pays où aura lieu la deuxième saison de «Eish Safari» n'a pas encore été déterminé par les organisateurs. Le nom du candidat marocain sera annoncé mardi 27 juin à 13 heures, heure locale sur MBC3.
Eish Safari : La Règle du jeu
Le concept de «Eish Safari» est simple. Plus, il est original. Contrairement aux autres émissions de téléréalité, ce programme produit par la chaîne MBC3 n'est pas un concours.
Les épreuves sont ludiques, et le degré de leur difficulté est minime. En tout, seize enfants vont participer et l'équipe du tournage va les partager en deux groupes de huit. Découvrir les noms de certains animaux sauvages, chasser des insectes font partie de la règle du jeu. Des jeux sportifs et éducatifs, jeux manuels, seront également proposés aux enfants. Et bonne nouvelle, il n'y aura pas d'élimination.
L'équipe gagnante est celle qui verra son groupe s'agrandir. Ceux qui ne réussissent pas des épreuves rejoignent l'autre équipe aux multiples exploits.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.