Migration: La stratégie du Maroc participe de la symbiose entre la vision Royale et l'agenda international    RDC : au moins 1.284 cas suspects de variole du singe signalés depuis le début de l'année    Berkane : Scène de liesse après le deuxième sacre africain de la RSB    Boxe : La Marocaine Khadija El Mardi sacrée vice-championne du monde des poids lourds    Transferts: Mbappé reste au PSG    Yasmina Sbihi : «Les figures féminines de la sainteté sont des modèles de leadership» [Interview]    Lancement du programme « d'Appui à la Participation Citoyenne » au niveau des communes de la région de Beni Mellal–Khenifra    Guerre en Ukraine : Joe Biden valide l'envoi de 40 milliards de dollars d'aide à Kiev    Nostalgie : Hassan Sefrioui, un grand dirigeant sportif de Tanger    LaLiga : Dénouement dans les courses à l'Europe et au maintien    Le nouveau stade de Villareal : La céramique (La Cerámica)    Variole du singe : pas de raisons de s'inquiéter selon Tayeb Hamdi    Coronavirus au Maroc: 153 nouvelles infections et aucun décès ce samedi    Bourse de Casablanca : Une nouvelle semaine dans le rouge    Photos. Le Maroc et la France unis dans un exercice militaire aérien    L'approche de réinsertion de la DGAPR, un bouclier face aux dérives extrémistes (témoignages d'anciens détenus)    Le Directeur Général de l'ONEE explore de nouvelles possibilités de financement avec la Suisse    Melilla a enregistré une secousse de magnitude 4    Brésil : Elon Musk annonce un projet de couverture internet en Amazonie    INTELAKA : 44 695 crédits accordés depuis le début du programme    Voici la date de l'Aid Al Adha 2022 au Maroc    Première édition de "Safi Investor Day" : la cité portuaire en émergence    Région de Casablanca: les prix des légumes ce samedi    Volaille: le prix du kilo atteint 25 dirhams, les Marocains en colère    Le DG de l'ADM Anouar Benazzouz prend la présidence de la fédération routière internationale    Quand Rico Verhoeven danse sur du Chaâbi (VIDEO)    Bono vainqueur du trophé Zamora    Nabila Mounib peut désormais accéder au parlement    Dérives verbales de l'ambassadeur palestinien à Dakar : Hassan Naciri remet les pendules à l'heure    France : grève au Quai d'Orsay le 2 juin contre les réformes qui décapitent le corps diplomatique    Casablanca. Interdite d'accès en classe à cause d'une jupe: du nouveau dans l'affaire    Région de Khémisset: trois enfants meurent noyés    Baccalauréat : Voici le calendrier des examens    L'Ambassade du Maroc au Sénégal réfute les allégations de l'ambassadeur palestinien à Dakar    Etude : Vivre à proximité d'un feu de forêt augmente les risques de cancer    Justice : réactivation de l'accord de jumelage maroco-belge    Le Maroc fait don d'un laboratoire de langues à l'Académie diplomatique en Mauritanie    France : voici les 27 ministres du nouveau gouvernement Macron    USA: La cote de popularité de Biden continue de chuter    Le Maroc appuie l'élargissement de la Convention contre la torture    Voici la météo pour ce samedi 10 mai 2022    Paris : Spectacle solidaire de D'jal le 29 mai au profit de l'association keepSmiling    Décès de l'acteur égyptien Samir Sabry à l'âge de 85 ans    Festival de Cannes: Manal Benchlikha foule le tapis rouge (PHOTOS)    L'icône de Jil Jilala, Hajja Sakina Safadi, n'est plus    Gnaoua Festival Tour dévoile sa programmation    Madrid : Présentation du 26e Festival de Fès des musiques sacrées du monde    Le projet de loi n° 66.19 sur le droit d'auteur adopté à la Chambre des conseillers    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nicaragua : Ortega revient
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 08 - 11 - 2006

Daniel Ortega, ancien guérillero, arrive largement en tête de l'élection présidentielle au Nicaragua. Le candidat du Front sandiniste de libération nationale aurait obtenu 40,85% des voix.
Le Nicaragua est sur le point de basculer gauche. Le candidat sandiniste et anti-américain, Daniel Ortega, a le vent en poupe. Hier, l'ex-guérillero était largement en tête de l'élection présidentielle après le dépouillement des suffrages dans 7,22% des bureaux. Le candidat du Front sandiniste de libération nationale aurait obtenu 40,85% des voix devant Eduardo Montealergre du parti de droite de l'Alliance nationale nicaraguayenne avec 32,68% tandis que le libéral, Jose Rizo, représentait 21,37%.
Ayant quitté le pouvoir, il y a 16 ans, Daniel Ortega était la bête noire de la Maison Blanche. Aujourd'hui, des experts américains affirment que sur le plan stratégique, le Nicaragua ne représente pratiquement rien. D'autant plus que Daniel Ortega a beaucoup changé au cours des 20 dernières années. Les Etats-Unis demeurent cependant toujours inquiets devant son élection et pour de nombreux observateurs, sa victoire serait considérée comme un sérieux revers par Washington. «Les relations économiques entre les deux pays seraient remises en question si jamais le candidat sandiniste Daniel serait donné favori du scrutin», a fait remarquer le secrétaire américain au Commerce, Carlos Gutierrez. Allié du président vénézuélien Hugo Chavez qui aura d'ailleurs financé sa campagne, Daniel Ortega, 60 ans, défend un programme de centre-gauche. Durant sa campagne, il a calmé les esprits en assurant qu'il encouragera le libre-échange avec les Etats-Unis. Toutefois, la tâche ne sera pas facile pour lui. Son pays est classé deuxième en pauvreté dans l'hémisphère Ouest. Mais le candidat sandiniste affirme avoir tiré les leçons de son expérience de 1980. Elu président du Nicaragua entre1979 et 1990, il avait nationalisé l'économie, ce qui a eu pour résultat de plonger le pays dans le chaos. Son gouvernement a été renversé après une violente guerre civile avec les rebelles «Contras» que les Etats-Unis soutenaient.
Qui est Daniel José Ortega Saavedra ?
Daniel José Ortega Saavedra (né le 11 novembre 1945 à La Libertad, Nicaragua), a été président du Nicaragua de 1985 à 1990, pendant le gouvernement sandiniste. C'est l'actuel dirigeant (secrétaire général) du parti sandiniste FSLN et député à l'Assemblée nationale du Nicaragua. Il est marié à la poète Rosario Murillo. C'est un ami personnel de Fidel Castro et d'Hugo Chavez.
Ortega était un dirigeant du Frente Sandinista de Liberación Nacional, guérilla révolutionnaire d'inspiration socialiste qui défit Anastasio Somoza en juillet 1979. Ortega devint l'un des cinq hommes de la junte, avec l'écrivain Sergio Ramirez Mercado, l'homme d'affaires Alfonso Robelo Callejas, Violeta Barrios de Chamorro et Moisses Hassan. Le gouvernement de Daniel Ortega fut inspiré par Salvador Allende, mais ses efforts de reconstruction économique et sociale furent minés par l'embargo imposé par les États-Unis et la guerre des Contras, armés et entraînés par la CIA.
Son retour à la tête du Nicaragua va renforcer le bloc anti-Etats-Unis en Amérique latine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.