OPCVM : Plus de 939 MMDH de souscriptions en 2020    Maroc/Météo : Temps assez chaud ce mardi 3 août    Tokyo 2020 / Athlétisme : Première médaille d'or pour le Maroc grâce à Soufiane El Bakkali    Adjudications: Hausse de 46,2% des émissions du Trésor en 2020    La canicule sévit en Grèce, les vagues de chaleur se font fréquentes en Europe    Covid-19/ Casablanca : Reportage au cœur des services de réanimation du CHU Ibn Rochd    Hommages olympiques du roi Mohammed VI à Soufiane El Bakkali après son sacre    Eagle Hills livre la première phase de « Rabat Square »    Le Parlement Jeunesse du Maroc tient sa 3ème session législative    Israël accuse et menace l'Iran qui rejette toute implication    Lancement du Guide de la procédure d'extradition    Le Chef d'Etat-major de l'Armée de Terre des Etats-Unis reçu par le ministre chargé de l'Administration de la Défense Nationale    JO-2020 : El Bakkali offre au Maroc l'Or olympique    Une coupe spectaculaire... sur les traces de la Botola    Dissolution de la direction technique nationale et gel de toutes les activités    Rabat/plage des Oudayas : Le surf de plus en plus populaire (Reportage)    Amrani met en exergue les choix visionnaires de Sa Majesté le Roi    Baisse des revenus des sociétés de financement en 2020    Ministère de l'Economie, des Finances et de la réforme administrative. Un nouvel organigramme entre en vigueur    Pfizer et Moderna augmentent le prix de leurs vaccins contre le Covid    L'intérieur dément les allégations sur la désertion des Forces auxiliaires à Sebta    Dalsinky, l'artiste qui réunit sculpture et peinture (Interview)    La découverte: Imane Benzalim, une femme de chœur    Fatima Regragui tire sa révérence    Le groupe marocain Asif est de retour avec « Balbala »    Couvre-feu à 21H, interdiction des déplacements, fermeture des salles de sport...le gouvernement annonce de nouvelles restrictions    Hussein Arnous chargé de former un nouveau gouvernement syrien    Chambres professionnelles : plus de 12.000 candidats aux élections    L'ancien maire de Fès quitte l'Istiqlal face au «dévoiement de la ligne» du parti    Affaire Ghali : L'étau se resserre autour de l'ex-chef de cabinet de Gonzalez-Laya    Sites marchands/e-marchands. Les transactions par cartes bancaires atteignent un chiffre record    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 2 août 2021 à 16H00    L'ancien maire de Marrakech, Omar Jazouli, tire sa révérence    Inondations : la justice allemande enquête sur des soupçons de défaillances dans la gestion du système d'alertes    JO de Tokyo : « L'or » de la vérité a sonné    Allemagne : l'épouse d'un politologue soupçonnée d'espionnage pour Pékin    Arts plastiques: belle initiative, noble dessein    Meknès : Trois faussaires de billets de banque mis sous les verrous    Sports équestres / Dressage : Honorable performance de Yessin Rahmouni aux JO    Mesures sanitaires : en Allemagne, confrontations entre manifestants et policiers    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    Demande sur le cash : Une hausse "exceptionnelle" en 2020 (BAM)    Le rabbin Abraham Joulani félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône (Vidéo)    Climat: le seuil de +1,5°C risque d'être atteint d'ici 2025, avertit l'ONU    Des millions d'Américains menacés d'expulsion    Covid-19 : L'OMC met en garde contre l'inégalité vaccinale pour la reprise économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Marrakech : Une fondation pour les arts populaires
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 21 - 05 - 2007

Le Festival national des arts populaires entre dans une nouvelle ère. Cet évènement prévu du 11 au 15 juillet ne sera plus dirigé par Mohamed Knidri. Il sera désormais élaboré par la Fondation des festivals.
Le Festival national des arts populaires (FNAP) se donne un nouveau souffle. Ce festival, considéré comme étant le premier au Maroc et donc le plus ancien, se tiendra cette année du 11 au 16 juillet sous une formule novatrice. «Nous voulons recentrer ce festival autour de la musique populaire exclusivement marocaine, et donc cet évènement ne sera plus international comme ce fut le cas pendant ces dernières années», déclare Kamal Bensouda, président de la Fondation des festivals de Marrakech lors d'une conférence tenue samedi 19 mai à Marrakech.
Plusieurs connaisseurs de l'histoire du FNAP vont se demander pourquoi ce membre du Conseil régional du tourisme de Marrakech (CRT) s'exprime à la place de Mohamed Knidri, celui qui a dirigé ce festival depuis 1999. En fait, la réponse est simple, Mohamed Knidri ne dirige plus cet évènement. Kamal Bensouda le remplace dans cette mission. Cet acteur touristique dit ne pas vouloir s'afficher et que ce qui est intéressant, c'est le festival et non pas les hommes. «Nous n'organisons pas ce festival pour faire du vedettariat, pour s'afficher ou pour que l'on parle de nous, nous le faisons tout simplement parce que ce festival est une affaire nationale et notre but est de le préserver», a-t-il ajouté. Une façon pour lui de couper court à toutes les fausses interprétations.
Le festival prépare donc sa 42ème édition sous le signe du renouveau. Désormais, ce n'est plus l'association du Grand Atlas qui va organiser le festival, mais ce sera la Fondation des festivals de Marrakech. Cette structure vient tout juste d'être créée et a pour objectif de chercher le financement pour tous les festivals de la ville. Elle est composée d'un Conseil d'administration qui lui-même regroupe des membres du CRT de Marrakech et bien sûr des membres de l'association du Grand Atlas. La Fondation a quand même gardé un poste pour Mohamed Knidri. Celui-ci n'a pas été réellement écarté du festival puisqu'il est lui aussi membre de ce conseil. L'ancien directeur du FNAP ne s'est pas exprimé sur ce changement puisqu'il était absent lors de la conférence. Le secrétaire général de l'association a assuré l'intérim, il en a profité pour dire un mot en son hommage en précisant qu'il avait le mérite de faire revivre ce festival après une période d'arrêt qui a duré trois ans.
La fondation en charge du festival va fonctionner au départ avec un budget de 6 millions et demi de DH. Un financement issu d'un partenariat public-privé. Le sponsoring privé est de l'ordre de 30%, le financement public contribue à hauteur de 20 % ; quant à l'aide des collectivités locales, elle est de 50%. Cette structure fêtera son baptême de feu avec le FNAP dont le budget est, lui, de 3 millions 500.000DH. «Cet évènement se décline en plusieurs parties, en plus des troupes populaires et des troupes traditionnelles, il y aura également des scènes consacrées aux arts pop et musique urbaine de la nouvelle génération, en plus d'expositions et de trois concours», relève Kamal Bensouda.
Les troupes traditionnelles au nombre de 19 vont se produire chaque soir au Palais El Badî. Pour la nouvelle génération, représentée à travers un panel de quatorze groupes dont Darga, H Kayne, Mazagan, Inuraz, Fnaire et Haoussa pour ne citer que ceux-là se produiront chaque soir à la place Bab El Ghli. Un colloque sur le patrimoine immatériel et humain sera animé par Mohamed Knidri, les 12 et 13 juillet. Une consolation pour l'ancien directeur du FNAP. Dans son intervention, Kamal Bensouda n'a pas mâché ses mots. En compagnie de Abdelatif Kabbaj, le président du CRT, il a bien précisé que la fondation avait aussi pour but, à travers l'organisation des festivals, d'augmenter les flux d'arrivées de touristes sur Marrakech pendant les périodes de basse saison.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.