S.M le Roi préside la cérémonie de lancement du projet de généralisation de la protection sociale    Légère hausse de l'IPC à Oujda en février dernier    L'AMMC vise la notice d'information relative au programme de rachat des actions d'Itissalat Al-Maghrib    Au Liban, ils ont survécu à la guerre civile mais sont terrassés par la crise    Ligue des champions. La campagne se poursuit pour City et le Real    Paris SG, tout pour aller au bout !    Botola Pro D1 : Le Raja et la RSB appelés à secouer le cocotier    Tennis : À l'ACSA... Inès, la confirmation, et Réda, la révélation ! M.BELAOULA    Covid-19 au Maroc : 596 nouveaux cas en 24 heures    Piratage de 19 millions de comptes Facebook au Maroc    Délais de paiement: les TPE lourdement impactées    La Comader réfute les allégations sur la qualité du blé    13.850 bénéficiaires de l'Opération Ramadan 1442    Maintien de la fermeture des salles de cinéma au Maroc    Tout faire pour développer le sens artistique et culturel des élèves    "Echos de la mémoire sur les montagnes du Rif", de Fatiha Saidi    Le message du roi Mohammed VI au roi des Belges    Suivez en direct la conférence de presse de BAM sur le lancement du Service de Centralisation des Chèques Irréguliers    CERI Sciences Po veut penser autrement le Maroc    Antony Blinken en Afghanistan pour discuter du retrait des troupes américaines d'ici le 11 septembre    LEGISLATIVES 2021: L'USFP, toujours aussi moribond    Ahmed Reda Chami: Le visage du renouveau de l'USFP    WAC-MCO: le pactole pour les joueurs oujdis en cas de victoire    Hyundai Maroc : commercialisation amorcée pour le nouveau Tucson    Couvre-feu ramadanesque: Casablanca comme vous ne l'avez jamais vue (VIDEO)    Sahara Marocain : Une fois de plus, Paris joue l'ambiguïté    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    Abdellatif Hammouchi, l'oeil qui veille sur le Maroc    Des averses orageuses et de fortes rafales de vent attendues jeudi    OMS : Septième semaine consécutive d'augmentation des contaminations dans le monde    Justice : Recomposition des commissions permanentes du CSPJ    La vigilance au quotidien, au maroc et à l'étranger    L'Union africaine veut créer cinq pôles de fabrication de vaccins sur le continent    Maroc/Accidents de la route: 12 morts et 2.355 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Khalid Chihab crée un instrument Ade musique combinant l'Oud et l'Outar    Le Street Art pour embellir la médina d'Oujda    Algérie : dégradation de l'état de santé de 23 détenus, en grève de la faim depuis 9 jours    12ème journée de la Botola Pro D1 inwi : Wydad-Mouloudia Oujda : Un match au sommet    Sahara marocain: L'ambassadeur du Maroc à Moscou s'entretient avec le vice-ministre russe des AE    Assurance maladie obligatoire: 3 conventions-cadres signées devant SM Mohammed VI (reportage)    Dakhla : Le RNI lance Ramadaniyat Al Ahrar    MMA: troisième confrontation entre McGregor et Poirier à Las vegas    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    Ligue des champions: Le Real disputera sa 9ème demi-finale sur les 11 dernières    Météo: encore de la pluie ce jeudi 15 avril au Maroc    Ramadan : les bus de Casablanca adaptent leurs horaires    L'ICESCO lance la 2è édition de ses programmes ramadanesques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Benkirane et Sentissi s'affrontent à Salé
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 15 - 08 - 2007

Abdelilah Benkirane renoue avec la circonscription de Salé-Médina et y retrouve Driss Sentissi, Amine Sbihi et Noureddine Lazrak. L'USFP tente un retour sur scène avec Abdelhay Bessa.
Le même scénario du 27 septembre 2002 se reproduit dans la circonscription de Salé-Médina où les principaux partis politiques ont décidé de reconduire les mêmes figures que celles ayant été mises au-devant de la scène lors du précédent scrutin. En tête des prétendants, on retrouve Abdelilah Benkirane, président du conseil national du PJD et membre du secrétariat général de ce dernier. On se souvient des sorties enflammées du candidat islamiste lors de la campagne électorale de 2002 et qui a valu au PJD de sévères critiques de la part de ses rivaux.
Abdelilah Benkirane, député sortant de la même circonscription, y retrouvera une "vieille connaissance" en la personne de Driss Sentissi, maire de la ville (Mouvement populaire) et qui est également député sortant d'une Chambre dont il est l'un des vice-présidents. Membre du bureau politique du MP, Driss Sentissi table sur les solides réseaux qu'il est arrivé à tisser dans la ville et, évidemment, sur les voix des harakis.
Les candidats PJD et MP retrouveront aussi Noureddine Lazrak, député sortant, qui a été choisi pour conduire la liste RNI (Rassemblement national des indépendants). Outre leur élection lors du scrutin de 2002, le dénominateur commun entre ces trois candidats est d'avoir vu leur victoire contestée par le Conseil constitutionnel, le 24 janvier 2004. Le 24 septembre de la même année, ils ont réussi à passer le cap des élections partielles et à garder leurs sièges à l'exception de l'USFP Nasser Hajji, ex-ministre des Télécommunications. D'ailleurs, après l'échec de ce dernier à arracher un siège en 2004, l'USFP n'est plus présente à Salé-Médina et à Salé tout court.
Les socialistes essayeront cette fois de revenir sur scène dans cette circonscription de quatre sièges avec une liste dirigée par l'homme d'affaires Abdelhay Bessa. La surprise lors du prochain scrutin dans cette circonscription pourrait venir du PPS (Parti du progrès et du socialisme) qui y a placé un de ses cadres les plus brillants. Amine Sbihi, qui conduira la liste des ex-communistes à Salé-Médina, est membre du bureau politique du parti et est spécialiste des questions d'éducation et de formation. Il essayera surtout de faire oublier au PPS la défaite, en 2002, de leur chef de file Ismaïl Alaoui qui a décidé de se retirer de la course après avoir été annoncé candidat à Sidi Slimane.
Le parti de l'Istiqlal, à son tour, tentera de faire oublier la déroute de 2002. Il a choisi de placer à la tête de sa liste Ahmed Aouad. Pour l'union PND-Al Ahd, la liste commune sera conduite par le député sortant Larbi Salmi. L'autre de la gauche (PADS-CNI-PSU), elle, a choisi de confier sa liste commune à un diplômé chômeur. La gauche non gouvernementale espère réitérer l'exploit de Mokhtar Rachdi qui était arrivé à se faire élire à Jérada, en 2002, sous les couleurs de l'ex-GSU (Gauche socialiste unifiée).
Salé, jumelle de la capitale politique, a été épargnée par les modifications apportées au découpage électoral. Elle garde toujours la même configuration avec deux circonscriptions : Salé-Médina avec 4 sièges à pourvoir et Salé-El Jadida avec 3 sièges. C'est l'une des villes où la guerre fait et fera rage entre les candidats des partis traditionnels. Le PJD continuera-t-il à y garder deux sièges sur 7 ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.