Généralisation de la protection sociale: un saut historique pour le Maroc (UGTM)    Légère hausse de l'IPC à Oujda en février dernier    L'AMMC vise la notice d'information relative au programme de rachat des actions d'Itissalat Al-Maghrib    Au Liban, ils ont survécu à la guerre civile mais sont terrassés par la crise    Ligue des champions. La campagne se poursuit pour City et le Real    Paris SG, tout pour aller au bout !    Botola Pro D1 : Le Raja et la RSB appelés à secouer le cocotier    Personnes affectées par le couvre-feu: un politicien renonce à la moitié de son salaire    Maroc/Covid-19: le bilan de ce jeudi 15 avril    Tennis : À l'ACSA... Inès, la confirmation, et Réda, la révélation ! M.BELAOULA    Délais de paiement: les TPE lourdement impactées    La Comader réfute les allégations sur la qualité du blé    Piratage de 19 millions de comptes Facebook au Maroc    13.850 bénéficiaires de l'Opération Ramadan 1442    Maintien de la fermeture des salles de cinéma au Maroc    Tout faire pour développer le sens artistique et culturel des élèves    "Echos de la mémoire sur les montagnes du Rif", de Fatiha Saidi    Suivez en direct la conférence de presse de BAM sur le lancement du Service de Centralisation des Chèques Irréguliers    Le message du roi Mohammed VI au roi des Belges    CERI Sciences Po veut penser autrement le Maroc    Antony Blinken en Afghanistan pour discuter du retrait des troupes américaines d'ici le 11 septembre    Ahmed Reda Chami: Le visage du renouveau de l'USFP    WAC-MCO: le pactole pour les joueurs oujdis en cas de victoire    LEGISLATIVES 2021: L'USFP, toujours aussi moribond    Hyundai Maroc : commercialisation amorcée pour le nouveau Tucson    Sahara Marocain : Une fois de plus, Paris joue l'ambiguïté    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    Abdellatif Hammouchi, l'oeil qui veille sur le Maroc    Des averses orageuses et de fortes rafales de vent attendues jeudi    OMS : Septième semaine consécutive d'augmentation des contaminations dans le monde    Justice : Recomposition des commissions permanentes du CSPJ    La vigilance au quotidien, au maroc et à l'étranger    L'Union africaine veut créer cinq pôles de fabrication de vaccins sur le continent    Maroc/Accidents de la route: 12 morts et 2.355 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Khalid Chihab crée un instrument Ade musique combinant l'Oud et l'Outar    Le Street Art pour embellir la médina d'Oujda    Algérie : dégradation de l'état de santé de 23 détenus, en grève de la faim depuis 9 jours    12ème journée de la Botola Pro D1 inwi : Wydad-Mouloudia Oujda : Un match au sommet    Sahara marocain: L'ambassadeur du Maroc à Moscou s'entretient avec le vice-ministre russe des AE    Assurance maladie obligatoire: 3 conventions-cadres signées devant SM Mohammed VI (reportage)    Dakhla : Le RNI lance Ramadaniyat Al Ahrar    MMA: troisième confrontation entre McGregor et Poirier à Las vegas    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    Ligue des champions: Le Real disputera sa 9ème demi-finale sur les 11 dernières    Météo: encore de la pluie ce jeudi 15 avril au Maroc    Ramadan : les bus de Casablanca adaptent leurs horaires    L'ICESCO lance la 2è édition de ses programmes ramadanesques    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maroc-Côte d'Ivoire : Abidjan rend hommage à l'engagement pour la paix du contingent marocain
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 29 - 08 - 2007

Les autorités ivoiriennes ont renouvelé leur estime pour le contingent des Casques bleus marocains. C'est ce qu'a déclaré le Premier ministre ivoirien, Guillaume Soro, lors d'une rencontre, lundi, avec son homologue marocain Driss Jettou.
Les autorités ivoiriennes ont renouvelé leur attachement et leur estime au contingent des Casques bleus marocains, l'une des principales composantes de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI). Lors d'un entretien avec son homologue Driss Jettou, le Premier ministre ivoirien Guillaume Soro a salué l'excellent travail entrepris au jour le jour par les éléments du contingent marocain dont le nombre dépasse les 700, dont une équipe médicale hautement qualifiée.
Driss Jettou, dans des déclarations rapportées par la MAP, s'est félicité des relations privilégiées entre les deux pays et le rôle de premier ordre de la Côte d'Ivoire dans la région.
«Nous assurons le Premier ministre et le gouvernement de Côte d'Ivoire que nous serons à leur côté pour asseoir la paix et la stabilité dans ce pays et faire en sorte que son économie puisse être relancée rapidement», a ajouté le Premier ministre qui a exprimé la volonté du secteur privé national d'accompagner cette relance. Pour ce qui est du dossier du Sahara, Driss Jettou a rappelé que la Côte d'ivoire a toujours eu une position «extrêmement positive quant à la question de l'intégrité territoriale du Royaume et a toujours appuyé la position marocaine dans tous les forums internationaux».
La visite de Guillaume Soro au Maroc intervient au moment où les protagonistes de la crise ivoirienne préparent des élections décisives pour l'avenir de ce pays et surtout pour mettre, sous supervision des Nations Unies, un terme à la guerre qui déchire ce pays. Elle intervient également au moment où l'enquête sur des allégations d'abus sexuels perpétrés par les soldats marocains piétine toujours en raison de l'absence de preuves les accablant.
Selon l'ONU, l'équipe chargée de cette enquête menée conjointement par le Maroc et le Bureau des services de contrôle interne des Nations Unies (BSCI) a été «incapable de finir son travail, dans la mesure où elle n'a pu avoir accès aux victimes présumées».
«L'ONUCI admet l'absence de témoignages des victimes présumées d'abus sexuels», poursuit un communiqué de l'ONUCI daté de vendredi dernier. La commission d'enquête qui a séjourné plusieurs jours sur place à Bouaké n'a pu entendre aucune des présumées victimes vu qu'aucune ne s'était présentée.
Cette affaire a défrayé la chronique, il y a plusieurs semaines avant qu'en soient révélés les dessous : une véritable campagne de dénigrement contre les soldats marocains. Il a en effet été révélé qu'une ONG sur place avait poussé, moyennant diverses promesses d'aide, des jeunes femmes à accuser les éléments du contingent marocain d'abus sexuels. Un document interne de l'ONU affirme que treize filles de Bouaké ont avoué avoir été manipulées par cette ONG pour accuser les soldats marocains. Ladite ONG, lors du déroulement de l'enquête ordonnée par l'ONU et à laquelle collabore le Maroc, a été dans l'incapacité d'avancer la moindre preuve de ses accusations. Mieux encore, des ONG et partis politiques ivoiriens ont officiellement appelé à ce que le contingent marocain puisse rester sur place et continuer son travail pour l'instauration de la paix dans ce pays, mais aussi et surtout pour continuer à fournir d'appréciables prestations aux populations touchées par les aléas de la guerre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.