Hausse de l'IPC dans les principales villes de la région    Ramadan: le tramway de Casablanca change ses horaires    Le roi Mohammed VI a reçu un message du roi Salmane    La haute précision marocaine mondialement reconnue    Front commun de Moscou et Téhéran face aux Occidentaux    David Govrin, représentant d'Israël au Maroc, nous ouvre son coeur (TEASER)    Jamel Sellami Out, Lassaad Chabbi In !    Le Japonais Hideki Matsuyama remporte le Masters d'Augusta    Maroc/Covid-19: le bilan de ce mardi 13 avril    Le mariage des mineures, un phénomène d'une grande actualité au sein de la société    Ventre vide, tables garnies    Covid-19 au Maroc : 684 nouvelles contaminations, 6 décès    Meryem Aassid : «notre vision est d'explorer la chanson amazighe dans toute sa splendeur !»    Musée «Leila Mezian Benjelloun» prêt dans deux ans    Quand l'art fédère le Grand Maghreb    Coronavirus : l'utilisation du vaccin de Johnson & Johnson suspendue par les autorités américaines    Mariage des mineures : une plaie gangrenée    Ramadan: voici les nouveaux horaires des cours diffusés à la télévision    La France regrette les menaces d'Alger envers son ambassadeur    Interview avec l'Ambassadeur du Sénégal au Maroc : les dessous de l'initiative sénégalaise à Dakhla    La loi 46.19, une occasion pour lutter efficacement contre la corruption    Démantèlement d'un réseau d'immigration clandestine opérant dans le nord du Maroc    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue omanais    Barça: le clan Messi dément une rumeur au sujet de Neymar    PSG-Bayern: à quelle heure et sur quelles chaînes? (Ligue des champions)    M. Benabdelkader : Bientôt un nouveau projet de loi régissant la fonction d'Adoul    Transport: la nouvelle flotte de bus fait le bonheur des Casablancais    Gaz Butane : Hausse de 9% de la moyenne de subvention unitaire par bouteille (12kg) à fin avril    SM le Roi lance l'opération de soutien alimentaire «Ramadan 1442»    Les rebelles Houthis du Yémen affirment avoir lancé 17 drones et missiles sur l'Arabie saoudite    Le joli 4 sur 4 du Raja en Coupe de la Confédération    Décès sur le terrain de Reda Saki, joueur de l'Etoile    Raja / Lassaâd Chebbi : Une association de raison qui profite aux deux parties    Diversité des genres : le groupe OCP s'associe à IFC    Naima Lamcharki, meilleure actrice au Festival international du film arabe de Malmö    Le mois sacré de Ramadan débutera mercredi au Maroc    Sociétés cotées : Baisse de 34,4 % de la masse bénéficiaire    Financement anti-Covid : le plaidoyer de Benchâaboun    Formation : la Fondation Phosboucraâ opte pour le distanciel    Conseil de gouvernement : Le menu de la réunion de jeudi prochain    Journée internationale de la femme : ASEGUIM-Settat honore Mme Cissé Nantènin Kanté    Real Madrid: Florentino Pérez réélu président    Ramadan: Joe Biden adresse ses vœux aux musulmans    France: Indignation suite aux tags antimusulmans à Rennes    Hicham Idelcaid chante «Mali Mali»    Chtouka Ait Baha : Tout sur l'inscription les greniers collectifs au patrimoine mondial de l'UNESCO (Vidéo)    Un hommage au grand artiste Mohamed Melehi aura lieu en mai prochain à Marrakech    La Fondation TGCC lance la première édition du Prix Mustaqbal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Conjoncture : un seul exercice et deux taux de croissance
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 11 - 07 - 2008

Pour l'exercice 2008, Salaheddine Mezouar annonce qu'un taux de croissance de 6,8% est atteignable tandis que le HCP reste modéré et table sur 6,2 %.
Au lendemain de la publication de la note d'information du Haut Commissariat au Plan sur la situation de l'économie nationale en 2008, Salaheddine Mezouar annonce que l'objectif d'un taux de croissance de 6,8% en 2008 est «atteignable». Devant la Commission des Finances et du développement économique à la Chambre des représentants, mercredi 9 juillet, le ministre de l'Economie et des Finances est resté rassurant. En effet, le Haut Commissariat au Plan table, quant à lui, sur un taux de croissance de 6,2 % pour l'actuel exercice. «Nous avons prévu un taux de croissance de 6,8 %, on a réalisé 7 % le premier trimestre 2008 et tous les indicateurs de l'économie montrent que l'objectif de 6,8% est atteignable», a affirmé M.Mezouar. Entre les deux taux de croissance, il y a une différence de 0,6 %. «En fait, le gouvernement s'est fixé comme objectif d'atteindre un taux de croissance de 6,8 %. Au HCP, nous pensons que le taux de croissance sera de 6,2 % pour cette année. La différence est que le gouvernement annonce un objectif et nous une prévision», note Ahmed Lahlimi Alami, Haut commissaire au plan. «Cette différence entre les deux taux de croissance ne concerne pas uniquement le Maroc. Cela arrive dans plusieurs pays du monde. Pour avoir les chiffres exacts, il faut attendre la note de la comptabilité nationale», ajoute M. Lahlimi Alami. Au Parlement, le ministre de l'Economie et des Finances a expliqué que les 6,8% est réalisable du fait que le taux de croissance «n'est plus lié aux aléas climatiques». «L'économie nationale continue à dépendre des aléas climatiques. La preuve, c'est qu'en 2007, nous avons réalisé un taux de croissance de 2,7% à cause d'une mauvaise campagne agricole», remarque le Haut commissaire au plan. Selon les analystes du HCP, le secteur primaire, soutenu par une production céréalière de 50 millions de quintaux, au lieu de 20 millions enregistrées en 2006-2007, réaliserait une croissance de sa valeur ajoutée de 9,7 % en 2008 au lieu d'une baisse de 20% une année auparavant. En plus du taux de croissance, la différence entre le Haut Commissariat au Plan et le ministère de l'Economie et des Finances concerne aussi le taux d'inflation. Devant les parlementaires, M. Mezouar a cité une batterie de mesures pour maîtriser le taux d'inflation «qui ne doit pas dépasser 2,8 % sur la moyenne de l'année». Dans la note d'information du Haut Commissariat au Plan, rendue publique mardi 8 juillet, le taux d'inflation, mesuré par le prix implicite du PIB, serait de 3,1% au lieu de 3,8 % en 2007. Toujours rassurant, le ministre de l'Economie et des Finances a souligné que «pour faire face à la pression liée à la Caisse de compensation, le gouvernement a pris une série de mesures complémentaires qui portent sur la solidarité, la réduction du train de vie de l'Etat et l'augmentation des prix de certains produits qui ne touchent pas directement le pouvoir d'achat du consommateur». Au Haut Commissariat au Plan, on note que les dépenses de compensation dépasseront les 40 milliards de dirhams à fin 2008 au lieu de 15 milliards retenus initialement dans la loi de Finances. «En dépit de l'impact de l'augmentation des prix des matières premières au niveau international et de leur répercussion sur le budget de l'Etat, nous allons maintenir le déficit à un niveau de 3%», a assuré le ministre de l'Economie et des Finances.
«Nous avons enregistré une hausse des dépenses liée à l'augmentation de la compensation ainsi qu'une augmentation extrêmement positive supérieure à 20% des recettes fiscales. Ce qui nous permettra de faire face à cette augmentation des dépenses», a conclu
M. Mezouar.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.