Russie : l'opposant Navalny transféré dans un camp à 200 km de Moscou    Coronavirus au Maroc : 244 nouveaux cas en 24 heures, 8 décès    La folle histoire qui lie Winston Churchill à la ville de Marrakech    Credit Bureau: «les solutions apportées par les différents intervenants ont permis de limiter l'envolée des impayés»    Le CRI de Marrakech-Safi lance une plateforme de financement en ligne pour les entrepreneurs    Lancement d' une opération d'échange de valeurs du Trésor de 450 MDH    Habib El Malki se félicite de la coopération avec le FOPREL    Syrie : Biden entre en guerre    Séisme d'Agadir : les vérités sur un drame qui transcende le temps (I)    CAN U20. L'EN éliminée par la Tunisie    Botola Pro D1. Victoire à l' arraché du HUSA    L'ovale nationale fait les frais d'" agissements frauduleux "    Session extraordinaire du Parlement le 2 mars prochain    L'Europe s'inquiète Les Etats-Unis s'estiment " en avance "    Présentation de la nouvelle stratégie du CAFRAD    "Biggie " , le géant éphémère du rap    Portrait: ElGrande Toto, un as de trèfle qui pique le cœur    Alerte météo : fortes averses orageuses et chutes de neige jusqu'au 2 mars dans plusieurs provinces    Des arrestations massives lors de manifestations en Birmanie    Les indices s'enfoncent malgré un léger reflux des taux    La Bourse de Casablanca dans le rouge du 22 au 26 février    Le Maroc peut profiter de la guerre géopolitique du Gaz européen    «Nidaa Oujda», un appel contre le discours de division    La France doit être «plus claire» et reconnaitre la souveraineté du Maroc sur le Sahara    Liga: Barcelone bat le FC Séville et enchaîne    Le FUS s'offre l'AS FAR à domicile    La sélection nationale participe au Championnat d'Afrique en Egypte    Signature d'une convention de partenariat entre la CNDP et le ministère de la Justice    Quand l'opposition dénonce la «propagande médiatique» du pouvoir algérien contre le «Hirak»    La 316 ème fortune de France s'implante à Marrakech    Voyages : voici les pays européens prêts à lancer leurs passeports vaccinaux    Le patron de l'OMS veut des mesures concrètes    Les arméniens réclament le départ du Premier ministre    Un «mini Maghreb» sans le Maroc et la Mauritanie, une idée aussi incongrue qu'irréaliste    Libye : près de 150 migrants secourus en mer Méditerranée    Le premier radiotélescope du Royaume installé à Marrakech    Delta Holding: Un CA en baisse de 15% en 2020    Présentation du beau livre «Pour une Maison de l'Histoire du Maroc»    «Tout ira bien», nouveau recueil de poèmes de Driss Meliani    Interview avec Selma Benomar, l'ambassadrice du luxe à la marocaine    Botola Pro D1 « Inwi » (8è journée): Classement    La CAF autorise la programmation des matchs internationaux en Libye    Sahara : la neutralité passive de l'Europe dessert la stabilité et l'intégration régionales, selon un média italien    Transavia, filiale low-cost d'Air France va ouvrir une nouvelle ligne vers le Maroc    Tunisie: un collectif appelle à la légalisation du cannabis    Covid-19 : les Etats-Unis autorisent un troisième vaccin    Harcèlement sexuel : de nouvelles allégations contre le gouverneur de New York Andrew Cuomo    Joaillerie : Hicham Lahlou lance sa collection « Magic Alice »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sydney dans la crainte de l'embrasement
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 01 - 2002

Hélicoptères et bulldozers ont été mobilisés mercredi par les pompiers australiens pour tenter de sauver les maisons d'un faubourg très peuplé de Sydney, où le vent et la canicule n'ont fait que raviver le feu qui encercle la ville.
Quelque 150 maisons ont été détruites au cours des trois premiers jours des incendies, qui ont détruit 300.000 hectares, dévastant des parcs nationaux, des fermes et tuant des milliers de moutons.
La moitié des incendies est d'origine criminelle et la police a interpellé depuis le début du sinistre, six hommes et 14 adolescents. La peine maximale pour les pyromanes est de 14 ans de prison en Australie.
Et les mineurs risquent d'être condamnés à nettoyer les maisons des victimes. Pour les responsables de la lutte contre les incendies dans l'Etat des Nouvelles-Galles-du-Sud, «aujourd'hui, c'est le pire jour qu'on puisse imaginer. Nous devons lutter contre un périmètre d'environ 2.000 kilomètres de feu, un jour où l'on ne voudrait faire autre chose que sauter dans une piscine».
Les bulldozers ont tracé une trouée de 250 mètres de long pour contenir les flammes, qui s'approchent de plus en plus dangereusement des habitations au nord du quartier d'Epping et au sud de Turramurra, à seulement quinze kilomètres du centre de Sydney.
Auprès des pompiers de l'Etat des Nouvelles-Galles-du-Sud, on craint que le feu n'atteigne le Parc national de Lane Cove. Et des hélicoptères bombardiers d'eau, ainsi que de gros moyens ont été déployés dans cette zone.
Plusieurs centaines de personnes qui avaient évacué leur domicile dans différentes banlieues de Sydney ont pu rejoindre leurs habitations, mais le porte-parole des pompiers des Nouvelles-Galles-du-Sud a indiqué que de nouvelles évacuations pourraient être nécessaires. Bob Debus, le ministre en charge des opérations d'urgence dans cet Etat, a indiqué que 20.000 personnes et plus de 60 avions et hélicoptères étaient désormais engagés dans la lutte contre ces incendies, qui font rage depuis 10 jours. A la Primature, on envisage d'acheter des hélicoptères de type Erickson, capables de larguer 9.000 litres d'eau, en une seule fois.
L'un de ces appareils, loué à l'Etat du Victoria, a permis mardi d'épargner près de 300 maisons autour de Sydney, au prix de 40 allers-retours.
En 1994, quatre personnes avaient été tuées et 185 maisons détruites par les flammes, après que les incendies eurent franchi ce Parc.
Les hélicoptères ont été déployés pour éteindre les feux, qui se sont développés au-delà des barrières, en raison du vent et des températures caniculaires, jusqu'à 35° Celsius, qui rendent le travail des sauveteurs extrêmement difficile.
Les assureurs ont estimé que la facture de ces incendies dépasserait les 29 millions de dollars, versés en 1994. L'Australie moderne a connu ses pires incendies en février 1983, quand 72 personnes avaient été tuées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.