Les contrôleurs aériens suspendent leur grève    Ahmed Réda Chami : « Le Maroc est fortement engagé sur la voie de l'utilisation des transports réduisant l'empreinte carbone »    Devoxx Morocco. Au delà des lignes de code, les développeurs innovent    Nador: Mise en service d'un centre d'Hémodialyse et un centre d'Oncologie    Au Maroc, l'inflation accélère à 7,8 % sur un an, nouvelle baisse de la consommation    Mondial de football pour amputés : L'équipe nationale ne jouera pas les demi-finales    Sous le Haut patronage du Roi Mohammed VI, 14ème édition du Festival de la mode en Afrique à Rabat pour promouvoir le secteur    Le Maroc réagit au démenti de l'ambassade de France sur la censure de l'interview de Ferhat Mehenni sur CNews    Education: le statut des enseignants-cadres désormais uniformisé à travers un décret    Messi fait une annonce fracassante pour le Mondial au Qatar (VIDEO)    Photos. Voulez-vous louer la villa de Diam's à Marrakech ?    Consécration des tables rondes et renouvellement du mandat de la MINURSO    Détournement de fonds à la mairie de Marrakech: le verdict est tombé pour l'ancien maire    Football : la candidature Maroc-Espagne-Portugal au Mondial 2030 otage de la mémoire courte européenne ?    Fustal : La liste des joueurs convoqués pour les matchs amicaux Maroc-Brésil    Bourse de Casablanca: Clôture dans le vert    Migration : L'Union européenne souligne «l'engagement fort» du Maroc    Covid-19/Maroc : 135 cas actifs à l'échelle nationale (0.01%)    Inflation: une nouvelle rallonge budgétaire de 12 MMDH (Conseil de gouvernement)    Le Maroc et l'Arabie Saoudite concluent un accord de transport aérien    Casablanca : Halte aux charrettes à traction animale !    Standard&Poor's plus optimiste que la Banque Centrale    Le Conseil de gouvernement approuve un projet de décret déterminant l'organisation du ministère de la justice    [Vidéo] Alger: tentative de suicide d'un policier    La chaine CNews mise à nu après l'annulation d'une émission consacrée au leader du MAK, Ferhat Mehenni    Mohamed Mehdi Bensaid à l'AG de la FAAPA: «Une nouvelle Afrique se dessine»    À Alger, un policier harcelé par sa hiérarchie tente de se suicider    Botola: découvrez le programme de la 5ème journée    Championnat arabe de cyclisme sur piste (1ère journée) : Le Maroc remporte trois médailles, dont deux en or    Mondial de football pour amputés: le Maroc écrase l'Argentine et file en quarts (VIDEO)    Le capitaine Ibrahim Traoré officiellement nouveau président du Burkina Faso    Symposium de l'eau à Casablanca: Focus sur l'efficacité et la sécurité hydriques au Maroc (VIDEO)    Annie Ernaux remporte le prix Nobel de littérature 2022    Quand la numismatique nous raconte l'Histoire !    Fès : Enquête judiciaire contre un policier accusé d'attentat à la pudeur sur une mineure    L'OPEP+ réduit considérablement la production de pétrole    Mondial féminin U17 : Le Maroc s'incline face à son homologue chilienne en match amical    Sécurité : Une délégation de l'OTAN s'est rendue au Maroc    Décès de 66 d'enfants en Gambie: l'OMS ouvre une enquête concernant 4 sirops contre la toux    Exposition « Regard à travers l'art» : Une invitation à l'observation et à la révélation    Une 3ème édition à l'espace Toro et pour tous les goûts    250 cavaliers au 16ème Festival de tbourida à Inezgane    Cacao. La Côte d'Ivoire maintient son leadership    Rabat, Casablanca, Marrakech, Tanger...des températures assez douces ce jeudi    Khaled Nezzar. Le grand comploteur contre le Maroc serait agonisant    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce jeudi 6 octobre 2022    Mathafi : lancement du programme d'initiation à l'art    Le Maroc et la France appelés à préserver leur relation et à la projeter face aux nouveaux défis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Abdelouahed Souhail : «Il n'y a pas de guerre de succession au sein du PPS»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 09 - 03 - 2010

Abdelouahed Souhail, membre du bureau politique du PPS, affirme que la présidence du Parti du progrès et du socialisme (PPS) ne peut être que collégiale.
ALM : Dans quelle ambiance se déroulent les préparatifs pour le prochain congrès du PPS ?
Abdelouahed Souhail : La 12ème session du comité central du PPS, réunie les 6 et 7 mars, a adopté un ensemble de documents ayant trait à la préparation du prochain congrès de notre parti qui aura lieu du 28 au 30 mai prochain. Cela fait trois mois que nous préparons ces textes. Il s'agit, entre autres, d'un projet contenant les modifications aux statuts du parti et un document général concernant la mise à jour du programme économique, social et culturel du parti. Ces documents seront débattus au niveau de l'ensemble des sections régionales du parti avant d'être soumis à l'examen du prochain congrès du parti. Pour l'instant, ce qui est important, c'est que nous avons réussi à présenter des documents qui tiennent compte de l'actualité et des mutations que connaît la scène politique nationale.
Parmi les modifications du statut du parti, le comité central a suggéré la mise en place d'un conseil de la présidence. En quoi consiste cette proposition ?
Cette idée est venue du fait que certains anciens dirigeants du parti, vu leur âge, ont quitté le bureau politique du parti alors que le PPS peut toujours profiter de leur expérience. Ainsi, le conseil de la présidence devra comprendre un ensemble d'anciens dirigeants du parti. Cette instance se verra confier une mission de médiation. Elle peut jouer également le rôle d'une autorité morale et d'une mémoire pour le parti. Pour l'instant, le projet de modification du statut du parti ne fixe ni le nombre des membres de cette instance ni les missions qui pourraient lui être assignées. L'idée doit d'abord être approuvée par le prochain congrès pour être mise en application.
Certains observateurs pensent que le PPS adopterait le modèle du Mouvement populaire. Qu'en dites-vous?
Nous voulons mettre en place un modèle qui soit propre au PPS. En fait, le seul parti qui a mis en place une telle instance, c'est le parti de l'Istiqlal. D'ailleurs, il y a eu des circonstances spéciales qui ont prévalu à la mise en place d'une instance de présidence au sein du MP. Il s'agit de la scission puis le rassemblement de la famille Harakie (fusion du MP, le MNP et l'UD en 2006) qui a nécessité la mise en place d'une instance pour Mahjoubi Aherdane et une autre pour Mohand Laenser. Pour le PPS, ce n'est pas le même contexte. En effet, nous ne voulons pas mettre en place une instance de tutelle sur le parti. Ce que nous voulons c'est que la direction du parti soit responsable.
En perspective du prochain congrès du PPS, pourra-t-on assister à une guerre de succession au PPS ?
Pas du tout. Il n'y a nullement de guerre de succession à Ismaïl Alaoui. Tout d'abord, M. Alaoui n'a pas manifesté sa volonté de se retirer. Et supposons même que M. Alaoui manifestera son désir de se retirer de la direction du parti, il n'y aura pas de guerre, même s'il y a multiplicité de prétendants. Les observateurs qui avancent cela doivent comprendre que le PPS a ses propres méthodes de fonctionnement . Quelle que soit la personne qui sera désignée pour assurer le poste de secrétaire général, nous refusons le modèle présidentiel. Nous optons pour la présidence collégiale du parti.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.