Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Autrement : Prédictions de fin du monde
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 12 - 07 - 2011

Les Mayas n'ont jamais prédit la fin du monde. Pourtant, depuis quelques années, se diffuse à travers la planète, surtout via Internet, mais aussi par l'entremise de films et de livres.
Les Mayas n'ont jamais prédit la fin du monde. Pourtant, depuis quelques années, se diffuse à travers la planète, surtout via Internet, mais aussi par l'entremise de films et de livres ( plus de six cents ouvrages ont déjà paru à ce sujet ), l'information selon laquelle les astrologues de ce peuple amérindien auraient annoncé la fin du monde pour le 21 décembre 2012. Les fondements de cette prédiction? Les Mayas, ce peuple de la Mésoamérique ( principalement le sud du Mexique et le Guatemala actuels ) dont l'histoire s'étend du troisième millénaire avant l'ère commune jusqu'au XVI ème siècle de celle-ci, ont développé une astronomie et une astrologie très sophistiquées. L'un de leurs calendriers, le Tzolkin, établi il y a quelque deux mille cent ans, était utilisé à des fins philosophiques et spirituelles. Ce calendrier prend en compte des périodes de l'histoire plus ou moins longues. L'une de quatre cents ans s'achèverait le 21 décembre 2012. Ce jour-là, paraît-il, le soleil se trouvera devant la voie lactée pour la première fois depuis vingt-six mille ans. Selon les Mayas, à cette fin de cycle correspondrait une nouvelle ère spirituelle. Leurs textes ne parlent pas de catastrophe planétaire. Mais d'autres aujourd'hui s'en chargent, trouvant là le moyen, pour certains au moins, de gagner beaucoup d'argent. On dit que les calculs astronomiques des Mayas leur ont permis de prévoir, trois mille ans avant, l'invasion espagnole de leur territoire. Celle-ci a accéléré la fin de leur civilisation, à un moment où ils étaient déjà en pleine décadence. Ainsi, si les Mayas n'ont pas annoncé la fin DU monde, ils ont néanmoins connu la fin D'UN monde: le leur. Mais toute l'histoire humaine n'est-elle pas ponctuée d'effondrements de civilisations brillantes qui paraissaient éternelles? Il suffit de citer Babylone, l'Egypte des pharaons, les Arabes nabatéens, Rome, les Aztèques... pour s'en convaincre. Mais notre planète a connu aussi des catastrophes naturelles qui ont eu des conséquences autrement plus importantes, comme la transformation de terres fertiles en désert ( le cas du Sahara ). Un des livres bibliques chrétiens, l'Apocalypse selon Saint-Jean, décrit des scènes de cataclysmes qui, à plusieurs reprises dans l'histoire chrétienne et jusqu'à aujourd'hui, ont été interprétées comme étant celles qui indiqueront le moment de la fin de notre monde et l'heure du Jugement de Dieu. Dans le Coran, les versets 1 et 2 de la sourate 22 annoncent eux aussi que l'Heure du Jugement divin sera précédée de séismes. Car selon le Coran comme selon la Bible, le monde des hommes aura une fin. Les scènes terribles qui sont évoquées veulent-elles, cependant, nous décrire réellement ce qui se passera, ou bien veulent-elles surtout faire comprendre que l'histoire humaine a un sens, celui d'un au-delà de l'histoire de chaque personne, de chaque peuple, de chaque civilisation? Pour tout être qui meurt, sa mort est SA fin du monde. Au cours des siècles et dans notre proche actualité, des évènements au moins aussi terribles que ceux décrits dans les textes sacrés chrétiens et musulmans, n'ont cessé de se produire: bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki, tsunamis en Asie... Vivre c'est savoir qu'on va mourir.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.