Programme Intelaka: Mieux couvrir le périurbain et le rural    Cuir: «La menace turque ne fait pas peur!»    Wikileaks: Les enjeux du procès de Julian Assange    Brèves Internationales    Coronavirus/Maroc: les dernières précisions du ministère    Les notaires se disent "ouverts" à un dialogue avec le gouvernement sur les honoraires    Insolite : Défi original    Mohamed Benabdelkader : Aucun nouveau cas de spoliation foncière n'a été enregistré    Colloque à la Chambre des représentants sur le thème de "La démocratie participative entre problématiques actuelles et perspectives de développement"    Rabat et Mexico conviennent de créer une plateforme de coopération parlementaire    Moubarak, l'autocrate déchu à l'image corrompue    Sous le feu de ses rivaux démocrates Sanders se pose en rempart à Trump    La détention de l'éditeur suédois Gui Minhai perturbe les relations entre la Chine et la Suède    En vidéo: Les obsèques de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak    Tunisie : vote de confiance attendu pour le nouveau gouvernement    Soufiane El Bakkali vise l'or aux JO de Tokyo    Rabat se prépare à la 13ème édition de la Course féminine de la victoire    Le MAT et l'OCS accrochés El Guisser voit rouge    Les syndicats en mal de syndiqués    Le coronavirus se répand dans le monde mais tue moins en Chine    Manger gras et sucré dérègle le cerveau en à peine une semaine    Le calvaire des mères célibataires    "Chi wqat", nouveau titre de Khaoula Moujahid    Le streaming continue de stimuler l'industrie musicale    Nouvelle édition du Salon régional du livre et de l'édition à Laâyoune    Coronavirus : l'Iran accuse les Etats-Unis de répandre « la peur »    Virgin Galactic : près de 8.000 personnes sur la liste d'attente des voyages dans l'espace    Maria Sharapova annonce sa retraite    Champions League: le Wydad et le Raja dans une mauvaise passe    Cinq boxeurs marocains en demi-finales du Tournoi pré-olympique de Dakar    5ème Festival du livre de Marrakech : Leïla Slimani invitée d'honneur    «Chi wqat» : Nouveau titre de Khaoula Moujahid et Abdelilah Arraf    Mutandis Auto réduit ses parts dans Immorente Invest    Zina Daoudia se défend après ses propos en Arabie Saoudite (VIDEO)    «30 Melyoun» cartonne au cinéma    Basket-ball : La NBA s'invite en Afrique    Zouhair Feddal sur le point de rejoindre ce club    Abdelouahed Radi: “J'étais un disciple de Mehdi Ben Barka” (VIDEO)    Volvo Cars appelle à lutter contre les inégalités en matière de sécurité routière    Agadir, ce n'est pas si mauvais que cela!    La JS tire la sonnette d'alarme sur l'approfondissement de la perte de confiance    Les notaires « ouverts » à un dialogue avec le gouvernement sur leurs honoraires    Matinées de l'industrie : M. Elalamy met le cap sur la production décarbonée    Salé sous le choc après un parricide    Coronavirus : Tanger Med muscle les contrôles    Suite aux mouvements de grève annoncés pour mars prochain : Le ministère de l'éducation suspend le dialogue avec les enseignants    Les efforts du Maroc en matière de lutte contre la torture mis en relief à Genève    3e édition de l'Afrique du Rire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Spectacle : Gad Elmaleh, un «Bidaoui» à Casablanca
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 15 - 09 - 2011

L'humoriste marocain Gad Elmaleh revient sur les planches casablancaises avec son spectacle «Bidaoui» les 15 et 16 septembre au complexe Al Amal à Casablanca.
Après quatre ans d'absence sur la scène marocaine, l'humoriste international Gad Elmaleh revient dans sa ville natale pour présenter son show «Papa est en haut», revisité à la sauce marocaine sous le titre de «Bidaoui». Deux représentations exceptionnelles seront donc données les 15 et 16 septembre au complexe Al Amal à Casablanca en plus de celui d'hier soir. Le chouchou de l'humour promet au public casablancais un spectacle chaud plein de surprises. Gad est connu pour ses gags sur les nouvelles tendances du mode de vie à la casablancaise. «Ce spectacle raconte un sujet complexe. Je raconte une histoire d'amour, une évolution d'un couple», a indiqué Gad Elmaleh, lors d'une conférence de presse, organisée, mardi 13 septembre à Casablanca. «Quand je joue à Casablanca, je vibre car je retrouve ma famille et j'ai le trac plus que n'importe où ailleurs», a-t-il ajouté. Pour cet humoriste le plus préféré des Français, le spectacle «Papa est en haut» traite la question de la paternité, l'enfance, l'éducation et la difficulté d'élever un enfant tout en étant star. «Je m'inspire au quotidien de tout ce que j'observe. Je regarde le monde et tout ce qui m'entoure», a-t-il noté. Comme à son habitude, Gad Elmaleh ponctuera son show de musique : «Je me considère comme musicien en premier lieu. J'aime intégrer la musique dans mes spectacles». Gad Elmaleh ne s'était pas produit dans sa ville natale depuis mars 2007 où il avait fait escale dans le cadre de la tournée internationale relative à son show «L'autre c'est moi». «Je suis très heureux d'être avec ma famille et dans ville natale Casablanca», a-t-il confié. Les billets sont disponibles au Megarama de Casablanca dont les prix varient entre 320 et 600 DH. A noter que l'humoriste international Gad Elmaleh a quitté le Maroc à l'âge de 16 ans avec sa petite famille en direction de Montréal. En 1992, il arrive à Paris et après un passage au cours Florent, fait ses premiers pas sur scène dans «Les Libertins » en tant que figurant. Quelques années plus tard a lieu son premier spectacle «Décalages» à Montréal, qu'il joue ensuite au Maroc puis à Paris. Il apparaît alors au cinéma notamment dans «Salut cousin», «Vive la République», «L'homme est une femme comme les autres». Il revient sur les planches dans «Tout contre» en 1999, et poursuit avec son nouveau spectacle «La Vie normale» qui récolte un accueil chaleureux et justifié. Son troisième one-man show, «L' Autre, c'est moi», est un franc succès. Il est aussi maître de cérémonie aux Césars en 2004 et en 2005. Pour ce qui est de sa carrière cinématographique « La vérité si je mens 2», «Chouchou», «La Doublure» ou encore «Hors de prix» en font l'un des comiques préférés des Français. En mars 2006, le ministre de la culture Renaud Donnedieu de Vabres l'élève au rang de chevalier de l'Ordre des arts.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.