Jeux africains : Le prince Moulay Rachid donne le coup d'envoi    Répit pour Huawei en plein flou sur les négociations commerciales avec Pékin    Ce que veut dire la Révolution du Roi et du Peuple    Marocains résidant à l'étranger : Cartographie des Marocains d'Europe    Point de vue : Faites la Jeunesse avant qu'elle ne soit vieillesse…    Le village de la 12e édition des Jeux africains ouvre ses portes à Rabat    Philippe Coutinho s'engage avec le Bayern Munich    Karim Alami perd tragiquement son fils    Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes    La Bourse de Casablanca réalise une bonne performance hebdomadaire    Managem annonce un chiffre d'affaires en baisse    El Andaloussi quitte Safran Electronics & Defense Morocco    Télécoms: L'ANRT dématérialise les agréments    Développement durable: La Commission nationale bientôt opérationnelle    L'expertise marocaine brille lors d'une formation internationale sur le sauvetage sportif en Centrafrique    Aïd Al Adha 1440 : Bon déroulement de l'opération d'abattage    Service militaire : La sélection démarre cette semaine    Moussaoui Ajlaoui : Créer un nouvel Etat en Afrique du Nord serait suicidaire pour la région. La position de Washington va dans ce sens    La France se prépare à accueillir le G7    L'administration américaine s'oppose à la création d'une entité fantoche    Macron reçoit Poutine avant le sommet du G7    Macron recevra jeudi Boris Johnson puis Kyriakos Mitsotakis    Syrie: les forces gouvernementales entrent dans la ville de Khan Cheikhoun    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Casablanca    Le fauteuil    La prise de conscience!    Doukkal s'entretient avec son homologue chinois sur la coopération dans le domaine de la santé    Le Royaume prend très au sérieux l'avenir et le présent de ses jeunes : Pour un Maroc fait par et pour sa jeunesse    La liste élargie de Hallilodzic    Jeux Africains : Le Maroc gagne par forfait l'Afrique du Sud    Démarrage de la nouvelle saison    Vidéo. Ce que pensent les Casablancais de la nomination d'Halilhodzic    Facebook, Google, Apple... : Attention, les Gafam vous pistent!    Visite de travail à Copenhague du président du Conseil exécutif de l'UNICEF, Omar Hilale    L'incendie qui ravage Grande Canarie hors de contrôle, nouvelles évacuations    Un incendie ravage une forêt de pins sur les hauteurs de Béni Mellal    Les usagers d'Instagram pourront désormais dénoncer la désinformation    Météo: les prévisions de ce lundi    Parcs zoologiques. Vers la fin de la capture et la vente des éléphants d'Afrique    Le Maroc: marché international de commerce de fossiles    Un centre sino-marocain de médecine traditionnelle bientôt à Casablanca    L'œuvre d'Oum Kaltoum ouvre le bal de la Biennale de Rabat    Les tambourinaires amazighs du Moyen- Atlas    Azelarabe Alaoui préside le jury du Festival Cèdre du court métrage    Nouvelle édition du Festival "Voix de femmes" à Tétouan    The Mask : Un reboot au féminin en préparation    La Star Afrofunk Bantunani à Casablanca    11è édition des Voix de Femmes à Tétouan du 19 au 24 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Découpage : Les trois régions du Sud maintenues
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 29 - 09 - 2011

La ville de Laâyoune a abrité, lundi, la quatrième rencontre d'exposition du rapport sur la régionalisation avancée et le nouveau découpage régional.
Le Palais des congrès à Laâyoune a abrité, lundi dernier, la 4ème rencontre régionale organisée par la Commission consultative de la régionalisation en présence des membres de cette instance, les walis et gouverneurs des provinces du Sud, les élus représentant des formations politiques et syndicales, des Chambres professionnelles et de la société civile, issus des trois régions du sud marocain et qui sont Guelmim-Smara, Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra et Oued Eddahab-Lagouira. Lors de cette rencontre il a été procédé à la présentation des valeurs fondatrices et les finalités recherchées du modèle proposé pour la régionalisation avancée, les grandes lignes de ce modèle ainsi que les perspectives et le mode d'approche ayant procédé à son élaboration. Dans son intervention, Omar Azziman, président de la Commission consultative de la régionalisation, a exposé les grandes lignes de ce chantier ouvert par le Royaume, qui se veut tout d'abord d'essence démocratique conformément à l'appel de Sa Majesté le Roi auquel ont adhéré les différents acteurs. Selon lui, ce modèle vise à assurer une conception et une conduite concertée et cordonnée du développement intégré dans l'espace régional par l'émergence de la collectivité régionale en tant que partenaire privilégié de l'Etat. Ce modèle proposé ouvre la voie à l'instauration de nouveaux rapports entre l'Etat et les collectivités territoriales basés sur le partenariat et la régulation plutôt que sur la tutelle. M. Azziman ajoute que ce projet fera l'objet d'un débat national de sensibilisation pour assurer au projet l'adhésion et l'appropriation les plus larges possibles. Ainsi la mise en œuvre de ce projet sera marquée par la progressivité et la gradualité et dont le processus de mise à niveau sera accompagné d'une évaluation continue qui pourra lui imprimer le rythme optimal tout en apportant au projet des ajustements appropriés à tout moment au vu de l'expérience pratique. D'après les participants à cette rencontre, le projet de régionalisation avancée lancé par le Maroc constitue certainement une réponse aux derniers développements de l'affaire du Sahara marocain, ce grand chantier est présenté comme un complément du projet d'autonomie proposé depuis 2006, afin de régler une fois pour toutes ce conflit qui dure depuis plus de trente ans, alors que le Polisario et l'Algérie restent sur des positions inchangées depuis le déclenchement de ce conflit. Pour ce qui est du découpage régional de ces provinces et eu égard aux enjeux stratégiques y afférents, le rapport de la Commission propose le maintien de la configuration en trois régions arrêtée en 1997 moyennant une révision de la composition des provinces qui les constituent. La région de Guelmim-Oued Noun comprendrait les provinces d'Assa-Zag, Guelmim,Tan Tan et Sidi Ifni, la région de Sakia El-Hamra réunirait les provinces de Tarfaya, Laâyoune, Smara et Boujdour, la région Dakhla-Oued Eddahab comprendrait les mêmes provinces définies actuellement : Dakhla et Aousserd.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.