Coronavirus : la deuxième vague sera économique    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.740 au total, samedi 30 mai à 10h    Coronavirus : la deuxième vague sera économique    Les grands travaux du gouvernement El Youssoufi    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Abderrahmane El Youssoufi a présenté son bilan à la nation    L'OMDH rend hommage à l'un de ses fondateurs    L'homme de l'alternance n'est plus    Abderrahmane El Youssoufi : Un homme d'Etat au service de la culture    Industrie : Renault met en stand-by les projets d'augmentation de capacités prévus au Maroc    Tanger Med co-signe un engagement pour garantir la continuité des chaines logistiques mondiales    Communiqué du Bureau politique du PPS    OCP : Malgré la crise, le groupe confirme sa résilience    Bientôt un café. Expresso SVP !    Vahid fait le forcing pour convaincre deux joueurs    Il y a 38 ans… : La pensée d'Aziz Belal toujours vivante et actuelle    Quatre Marocains dans les commissions du CIO    Danielle Skalli tire sa révérence    À quoi sert la littérature en période de confinement?    Marie-Louise Belarbi, une étoile de la culture marocaine s'est éteinte    Pour un encadrement législatif ou conventionnel    Un expert met en évidence la responsabilité imprescriptible de l'Algérie    Chine-Etats-Unis: Une nouvelle guerre froide est en marche…    Ait Taleb: L'efficacité de la chloroquine dans le traitement du Covid-19 peut être prouvée    Abderrahmane Youssoufi personnifiait l'histoire du Maroc    Article 1062580    Technocrates, gouvernement d'union nationale…: Le Maroc peut-il se permettre ces changements en plein Covid-19?    Mort de Guy Bedos    Le CNDH lance un appel au respect des droits des travailleurs    L'INDH s'investit dans la formation à distance à Khénifra    Début des tests de dépistage du Covid-19 à Errachidia    7000 saisonnières marocaines bloquées à Huelva début juin    Tarik El Malki : Il convient de mettre de côté la doxa libérale pour un temps    Un Casque bleu marocain honoré par les Nations unies    Affaire Radès : L'appel du Wydad examiné aujourd'hui par le TAS    La Premier League dans la dernière ligne droite vers une reprise    Relaxé, Rafiq Boubker présente ses excuses    L'auteur de la saga Harry Potter met en ligne un conte pour les enfants confinés    Zaki élu meilleur gardien de l'histoire de l'Afrique    Afghanistan: L'échange de prisonniers comme premier pas vers la paix?    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    «Living in Times of Corona», des films de l'intérieur    Alliance irano-vénézuélienne contre le blocus de Washington…    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Découpage : Les trois régions du Sud maintenues
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 29 - 09 - 2011

La ville de Laâyoune a abrité, lundi, la quatrième rencontre d'exposition du rapport sur la régionalisation avancée et le nouveau découpage régional.
Le Palais des congrès à Laâyoune a abrité, lundi dernier, la 4ème rencontre régionale organisée par la Commission consultative de la régionalisation en présence des membres de cette instance, les walis et gouverneurs des provinces du Sud, les élus représentant des formations politiques et syndicales, des Chambres professionnelles et de la société civile, issus des trois régions du sud marocain et qui sont Guelmim-Smara, Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra et Oued Eddahab-Lagouira. Lors de cette rencontre il a été procédé à la présentation des valeurs fondatrices et les finalités recherchées du modèle proposé pour la régionalisation avancée, les grandes lignes de ce modèle ainsi que les perspectives et le mode d'approche ayant procédé à son élaboration. Dans son intervention, Omar Azziman, président de la Commission consultative de la régionalisation, a exposé les grandes lignes de ce chantier ouvert par le Royaume, qui se veut tout d'abord d'essence démocratique conformément à l'appel de Sa Majesté le Roi auquel ont adhéré les différents acteurs. Selon lui, ce modèle vise à assurer une conception et une conduite concertée et cordonnée du développement intégré dans l'espace régional par l'émergence de la collectivité régionale en tant que partenaire privilégié de l'Etat. Ce modèle proposé ouvre la voie à l'instauration de nouveaux rapports entre l'Etat et les collectivités territoriales basés sur le partenariat et la régulation plutôt que sur la tutelle. M. Azziman ajoute que ce projet fera l'objet d'un débat national de sensibilisation pour assurer au projet l'adhésion et l'appropriation les plus larges possibles. Ainsi la mise en œuvre de ce projet sera marquée par la progressivité et la gradualité et dont le processus de mise à niveau sera accompagné d'une évaluation continue qui pourra lui imprimer le rythme optimal tout en apportant au projet des ajustements appropriés à tout moment au vu de l'expérience pratique. D'après les participants à cette rencontre, le projet de régionalisation avancée lancé par le Maroc constitue certainement une réponse aux derniers développements de l'affaire du Sahara marocain, ce grand chantier est présenté comme un complément du projet d'autonomie proposé depuis 2006, afin de régler une fois pour toutes ce conflit qui dure depuis plus de trente ans, alors que le Polisario et l'Algérie restent sur des positions inchangées depuis le déclenchement de ce conflit. Pour ce qui est du découpage régional de ces provinces et eu égard aux enjeux stratégiques y afférents, le rapport de la Commission propose le maintien de la configuration en trois régions arrêtée en 1997 moyennant une révision de la composition des provinces qui les constituent. La région de Guelmim-Oued Noun comprendrait les provinces d'Assa-Zag, Guelmim,Tan Tan et Sidi Ifni, la région de Sakia El-Hamra réunirait les provinces de Tarfaya, Laâyoune, Smara et Boujdour, la région Dakhla-Oued Eddahab comprendrait les mêmes provinces définies actuellement : Dakhla et Aousserd.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.