Ouverture mardi d'une session extraordinaire de la Chambre des représentants    Sept ans de prison ferme pour une figure du mouvement de protestation populaire en Algérie    Les autorités mauritaniennes s'opposent aux tribulations polisariennes    L'échappée de l'Inter et de Milan en tête du championnat    Le WAC déroule à Ouagadougou et atomise Kaizer Chiefs    Botola Pro D1: Le Raja co-leader provisoire    Des efforts intenses déployés par le Maroc en une année de lutte contre le coronavirus    Une toile de Winston Churchill représentant la mosquée Koutoubia présentée aux enchères à Londres    Décès du célèbre acteur égyptien Youssef Chaabane    Le Maroc annonce sa contribution financière au Plan d'intervention humanitaire au Yémen    Intempéries à Tétouan: les autorités donnent plus de précisions    Le Maroc suspend ses vols avec deux autres pays    Rabat: le Maroc suspend tout contact avec l'Ambassade d'Allemagne (DOCUMENT)    Présidence de la CAF : La FIFA serait-elle en train de baliser le chemin au candidat sud-africain ?    Non au nihilisme !    Football : Qui se chargera du règlement des dettes ?    Recherche et développement : la CGEM s'allie à l'UM6P    Officiel: le Maroc prolonge le couvre-feu    Marrakech: une villa transformée en casino perquisitionnée par la DGSN    Casanearshore Parc: des bâtiments éco-responsables signés Ewane Assets    FCA Morocco : ce que prévoit le MotorVillage pour accompagner sa croissance    Mohamed Bazoum, nouveau président du Niger    Chine : les trois actions efficaces pour éradiquer la pauvreté    Le nouveau clip de Saad Lamjarred fait un carton ! (VIDEO)    La Juve sans joker derrière l'Inter et Milan    Les Robots de l'apocalypse, de Gabriel Banon    Le régime algérien, auxiliaire coupable des séparatistes, adopte un discours aux relents antisémites    Covid-19 au Royaume-Uni : plus de 20 millions de personnes ont reçu leur première dose de vaccin    Samy Mmaee : Ma première sélection, le meilleur moment de ma carrière    Hicham Maidi présente une exposition mêlant l'âme et la matière    JO de Tokyo : France-Etats Unis dès le 25 juillet pour les basketteurs    Annonce des lauréates du programme «Pour les femmes et la science»    Le prisonnier (M.B) «n'a subi aucun traitement dégradant»    Risma: Fort repli du CA à fin décembre 2020    Léger recul de l'activité de Centrale Danone en 2020    Le Club des dirigeants Maroc prospecte les opportunités d'investissement    Entreprise : Yassine Kabbaj, nouveau DRH de JTI Italie    Des acteurs de la société civile latino-américains et africains soulignent l'importance de soutenir l'initiative d'autonomie    ‘'KISSARIYA'', nouvelle sitcom ramadanesque    «Pour moi, la musique est un don de Dieu»    Réunion sur l'accord nucléaire : l'Iran ne considère pas le moment comme «approprié»    Des bureaux de vote au Maroc pour les élections à la Knesset    Ce que l'on sait sur l'état de santé de Mustapha Ramid (PHOTO)    La Bourse de Casablanca démarre en baisse    Lois électorales : Place aux amendements    «Schizophrénies marocaines» de Abdelhak Najib    Troisième grand parti politique aux Etats-Unis? Trump met les choses au clair    Syrie : l'UNICEF appelle au renvoi chez eux des enfants déplacés dans le Nord-Est    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les syndicats en rangs dispersés dans l'attente de la réponse du ministère de tutelle
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 02 - 02 - 2012

L'Union des syndicats professionnels du secteur du transport au Maroc s'est démarquée de la position adoptée par le syndicat qui avait appelé à une grève nationale laquelle ressemblerait à celle d'avril 2009.
A l'heure où le ministère de l'équipement et du transport se penche sur l'examen des revendications des professionnels du secteur du transport pour éviter les débrayages, les transporteurs se disent divisés. Que l'Union des fédérations nationales des conducteurs et professionnels du transport au Maroc tienne à faire pression sur le nouveau gouvernement, alors que ce dernier vient tout juste de démarrer, ne plaît pas à certains. Dans ce sens, l'Union des syndicats professionnels du secteur du transport au Maroc s'est démarquée de la position adoptée par le syndicat présidé par Mohamed Mittali qui avait appelé, samedi dernier, à une grève nationale laquelle ressemblerait à celle d'avril 2009 ayant immobilisé le Maroc. «Partout à travers le monde, on sait que le délai de 90 jours est suffisant pour évaluer le rendement du gouvernement. Nous n'allons pas nous mettre en grève contre un ministre qui vient tout juste de prendre les commandes du département du transport», indique le président de l'Union des syndicats professionnels du secteur du transport au Maroc, dans une déclaration à ALM. «Nous avons certes des revendications urgentes, mais il faut tout de même laisser un peu de temps au gouvernement pour pouvoir se saisir des grands dossiers avant de réagir», ajoute-t-il. «Notre objectif n'est pas de porter atteinte aux intérêts du pays ni de mettre des bâtons dans les roues - d'ailleurs nous avons des engagements envers de grands opérateurs -, ce que nous demandons c'est de prendre en considération nos revendications et de concrétiser sur le terrain les engagements», réagit M. Mittali, président de l'Union des Fédérations nationales des conducteurs et professionnels du transport au Maroc. Ceci dit, l'Union des transporteurs présidée par M. Mohamed Mahdi tient aussi à minimiser la capacité de nuire de l'Union des fédérations nationales. «Il ne s'agit que d'un seul syndicat peu représentatif parmi le patronat qui a pris cette initiative pour régler des problèmes superficiels», souligne M. Mahdi. Chose que M. Mittali dément catégoriquement. «L'Union des fédérations regroupe 19.000 adhérents. Et nous comptons 70 bureaux à travers le Maroc. Nous sommes présents sur le terrain. C'est l'Union des syndicats qui est peu représentative. Je doute fort de leur capacité de réunir 50 personnes lors d'un congrès général», indique-t-il. M. Mahdi affirme, par ailleurs, que son syndicat n'est pas concerné par la réunion ministérielle tripartite qui a eu lieu mardi dernier. «Aujourd'hui on a une Commission technique et administrative, mise en place du temps de M. Ghellab, qui continue à travailler et qui se penche sur les grands dossiers. Nous faisons partie des sept syndicats qui participent régulièrement à des réunions avec la direction du transport routier relevant du département de M. Rebbah. Dès que cette commission aura élaboré son rapport final, nous déciderons des démarches à entreprendre», indique-t-il. A noter que les départements de l'Intérieur, de l'équipement et du transport, de la justice et des libertés ont tenu une réunion destinée à examiner les revendications des transporteurs.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.