Maroc-Australie : un processus d'exploration de niches économiques enclenché ?    Elections du 8 septembre : Des parlementaires européens saluent les efforts du Maroc en matière de démocratie    Le Parlement Marocain à la tête de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationale de l'UIP    Ryad Mezzour: « Tous les ingrédients sont réunis pour la réussite du modèle congolais »    L'INDE, première étape du road show international "Morocco Now"    Crédit du Maroc: Forte hausse des bénéfices de la banque à fin septembre 2021    Contrôle de vie des bénéficiaires de pension : La CNSS dématérialise les procédures    Fermeture des frontières Maroc-France : Air France prête à renforcer son programme de vol    Doucement mais sûrement, le marché de l'immobilier au Maroc se redresse    Le renseignement, entre efficacité et légitimité : le Maroc, l'un des rares pays qui satisfait à cette union    Le Forum économique de Davos annule une réunion après des menaces de complotistes    Sénégal: Macky Sall veut restaurer le poste de Premier ministre, supprimé en 2019    Maroc-Israël : Les enjeux et non-dits d'un accord historique    Fermeture des comptes bancaires des mosquées : Le CFCM sort de son silence et dénonce l'arbitraire    CAF : La Supercoupe poussée jusqu'à février 2022    Mondial- Barrages africains : Tirage des matches le 26 janvier au Cameroun    Interception de 230 migrants d'Afrique subsaharienne à Laâyoune et Tarfaya    CAN 2021: la CAF met fin aux rumeurs d'une éventuelle délocalisation du tournoi    Le calendrier 2022 de la Diamond League dévoilé :Rabat accueille la 4ème étape    Interdiction d'accès au Maroc à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud    Compteur coronavirus : 154 nouveaux cas et 3 décès en 24H    OFI : « La violence faite aux femmes salit l'image du pays »    Covid-19 : Le nouveau variant, baptisé Omicron, classé préoccupant par l'OMS    Covid-19 : Interdiction d'accès au territoire marocain à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud (officiel)    La DGAPR n'intervient pas dans les concours de recrutement externes (Mise au point)    FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?    Rabat: Remise de prix aux gagnants du concours «Je dessine mon Patrimoine»    "Khartoum Offside": Au Soudan, le football féminin, plus qu'une passion, un combat pour les droits    Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Le Maroc en tête des pays africains ayant acquis plus 400 millions de doses de vaccin    Tunisie : près de 500 migrants secourus au large par la Marine    L'UE prévoit l'instauration d'un salaire minimum ''équitable''    Maroc/Inde : Appel au renforcement de la coopération en termes d'investissements bilatéraux    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    BAD : 120 millions d'euros pour soutenir les entrepreneurs, les TPME et stimuler la relance    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Rejet de 25 candidatures, dont celle de Saïf Al Islam Kadhafi    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Dialogue social : Les gages de Benkirane aux syndicats
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 15 - 03 - 2012

La paix avec les syndicats s'annonce trop difficile. Quelques minutes étaient suffisantes pour que le chef de gouvernement le comprenne. La délégation de l'UGTM conduite par Hamid Chabat s'est retirée dès le début de la réunion avec Abdelilah Benkirane.
Baptême de feu difficile pour le chef de gouvernement avec les syndicats. Entouré de quelques membres de son gouvernement ainsi que de ses hommes de confiance tels que Jamaâ Mouâtassim qui est rompu au travail syndical, Abdelilah Benkirane a tenté de donner des gages aux secrétaires généraux des centrales syndicales avant la reprise du dialogue social. Mais la paix avec les syndicats s'annonce trop difficile. Quelques minutes étaient suffisantes pour que le chef de gouvernement le comprenne. La délégation de l'UGTM (Union générale des travailleurs du Maroc) conduite par Hamid Chabat s'est retirée dès le début de la réunion. Motif ? Absence d'un ordre du jour précis et exclusion des syndicats de l'élaboration du projet de loi de Finances 2012. Mais ce n'est pas tout. Chabat ne semble pas apprécier les propos d'un membre du gouvernement tenus à son encontre. Dans sa déclaration aux médias après son retrait, le secrétaire général de l'UGTM a indiqué que «son syndicat est victime d'une attaque systématique de la part de certains membres du gouvernement qui l'ont accusé entre autres de terrorisme». Ce retrait serait-il le résultat des premières divergences au sein du gouvernement ? La réaction de Chabat aurait-elle plutôt un rapport avec la rivalité au sein de l'Istiqlal en perspective du prochain congrès? En tout cas, cette réaction n'est pas du tout anodine car il s'agit d'un relais syndical de l'Istiqlal, principal allié du PJD au gouvernement (ndlr : Hamid Chabat est également membre du comité exécutif de l'Istiqlal). Cependant, le boycott de l'UGTM n'a pas empêché la réunion de se poursuivre avec les quatre centrales syndicales, à savoir la CDT, la FDT, l'UNTM et l'UMT. Dans son discours devant les syndicalistes, Benkirane a tout d'abord manifesté sa disposition et celle de son équipe à approfondir le dialogue et la coopération avec les différents syndicats. Mais le chef de gouvernement a tout de même laissé entendre qu'il va falloir faire des concessions de part et d'autres. L'air grave, le numéro un de l'Exécutif n'a pas manqué de rappeler la situation particulièrement sensible que traverse le pays à la fois sur le plan social et économique. Il a ensuite glissé des messages pour rassurer le patronat. «Nous ne détestons point les hommes d'affaires et je suis persuadé que vous les syndicats ne les détestez pas non plus», a-t-il indiqué. Mais Benkirane savait qu'il fallait donner un peu plus qu'un discours aux centrales pour les convaincre surtout que les dispositions contenues dans l'accord signé en avril 2011 entre le gouvernement El Fassi et les syndicats n'ont pas été toutes concrétisées. Les syndicats ont ainsi reçu une promesse sur ce sujet de la part du gouvernement qui s'engage à réaliser à la lettre l'accord de l'année dernière. Les deux parties ont également convenu de reprendre le dialogue social le mois prochain. Qu'en pensent alors les syndicats? Miloudi Moukharik, secrétaire général de l'UMT, a déclaré à l'issue de la réunion que son syndicat va bientôt adresser un mémorandum au chef de gouvernement avec toutes les revendications et les questions qui restent toujours en suspens. Pour sa part, Abderrahmane El Azzouzi, secrétaire général de la FDT, a souligné l'importance de la concrétisation de l'accord de l'année dernière mais il a insisté sur l'urgence de trouver des solutions à plusieurs dossiers, notamment celui de la retraite. Le secrétaire général de la CDT, Noubir Amaoui, a quant à lui fait savoir que «les syndicats et le gouvernement ont débattu de la situation actuelle avec ce qu'elle comporte d'opportunités mais également de dangers». A noter enfin que le chef de gouvernement a annoncé qu'une médiation était en cours pour convaincre l'UGTM de revenir au dialogue.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.