Hassan Bargach : « Nous espérons vivement une ouverture partielle des frontières aériennes le 10 octobre »    Nasser Bourita : Le dialogue inter-libyen a transformé une impasse de plusieurs années en un véritable élan    Mission accomplie pour l'hôpital des FAR au camp Zaatari    Boris Johnson échappe à une fronde dans son camp    La Botola Pro D1 promet un sprint " show "    La liste de Halilhodzic. Première cape de Munir El Haddadi    Calcio : L'Inter et l'Atalanta carburent d' entrée    Un policier soupçonné d'escroquerie    L'ONDE lance une dynamique nationale pour contrer l'exploitation sexuelle des enfants    Une première intervention chirurgicale dans le cadre d'une convention entre l'UNHCR et le CNOM    Passation d'un marché public: la direction de Tamek s'explique    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, jeudi 1er octobre    Reprise. Les PME naviguent à vue    Maroc. A quoi sert encore le Parlement ?    UFC: Abu Azaitar se retire de son combat!    WAC. El Haddad out Lakhal in !    Les entreprises anticipent une baisse moyenne de 32% de leurs revenus    Bank Of Africa s'en sort bien au premier semestre    Programme «Labo Résilience» : L'IF lance un appel à projets    Laâyoune: ouverture d'une enquête judiciaire    CDH : le Maroc affirme sa position contre le racisme    Halilhodzic dévoile son nouveau staff technique (PHOTO)    Guergarat: N'en déplaise à l'APS, l'ONU a bel et bien rappelé le polisario à l'ordre    Maroc : le déficit budgétaire maîtrisé, selon la Cour des Comptes [Document]    Mali: La junte militaire fait appel à un Premier ministre civil    Covid-19, quel impact sur les populations ?    Google investit dans la presse mondiale    Ouarzazate : foyer épidémique dans une école primaire    Soutien financier aux artistes : les clarifications d'El Ferdaous    «L'écrivain est sauveur du livre, cette ‘'créature en voie de disparition»    Festival international du film d'auteur de Rabat : Une 25ème édition digitale consacrée à la mémoire de Touria Jabrane    Loin des projecteurs, El Miloudi Chaghmoum souffre en silence!    Les résultats du «programme exceptionnel» sèment la discorde!    Le roi Mohammed VI a écrit au président chinois    Que veut cacher le PAM ?    Inwi : Nadia Fassi-Fehri quitte la présidence    Colors of Africa. Ces photographes qui renouvellent le portrait...    Maroc : le confinement a favorisé l'achat en ligne [Etude]    Deux Belgo-marocaines nommées ministres dans le nouveau gouvernement fédéral belge    Vote : Des astronautes livrent une leçon de civisme aux abstentionnistes    Botola Pro / 27ème journée : Une journée « remue-ménage » !    Othmane El Firdaous craque sous le pression du PJD    Voici le temps qu'il fera ce jeudi    Allemagne: Le Bayern remporte la Supercoupe    Rencontre : AfricaDev Sessions débat des infrastructures et de logistique    Vaccins anti-covid: la France à la recherche de 25.000 volontaires    Marrakech : enfin une bonne nouvelle pour le tourisme    Subventions au profit des artistes: Said Mosker a pris une décision    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abbas El Fassi pressenti au conseil de la présidence de l'Istiqlal
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 04 - 06 - 2012

«C'est le conseil national de l'Istiqlal qui décidera de l'identité du prochain secrétaire général qui devra justifier d'au moins deux mandats au sein du comité exécutif».
«Les istiqlaliens ne sont pas ingrats. Abbas El Fassi mérite bien un siège au sein du conseil de la présidence du parti pour ses services rendus». Les propos émanent d'un haut responsable au sein du parti de l'Istiqlal. Abbas El Fassi est ainsi fortement pressenti pour occuper un siège au conseil des sages du parti de la balance. Cette instance honorifique compte des figures istiqlaliennes emblématiques comme M'hamed Boucetta, M'hmed Diouri ou encore Abdelkrim Ghellab. L'annonce sera officialisée probablement lors du prochain congrès. En effet, le parti de l'Istiqlal a entamé la dernière ligne droite avec la tenue de son congrès national. Une source proche des préparatifs au sein du parti affirme que les congrès provinciaux viennent de démarrer. «Ces congrès vont permettre d'élire les 5000 congressistes qui vont assister au congrès national mais également les 850 membres du conseil national qui l'équivalent d'un parlement pour le parti», explique la même source. Après les récentes informations relayées par la presse sur un probable report du congrès, les responsables istiqlaliens rassurent sur sa tenue dans les délais fixés. «Nous allons tenter de boucler 85% des congrès provinciaux avant le 17 juin prochain», explique ce responsable. Tour à tour, différentes provinces accueilleront ces congrès qui représentent une étape majeure pour le parti de la balance. En effet, l'identité des nouveaux membres du conseil national sera connue au cours de ces congrès. Les résultats de cette étape pourraient peser lourdement en faveur d'un candidat pour le secrétariat général au détriment d'un autre. Chacune des provinces sera représentée dans le conseil national selon un quota. «La représentativité des provinces obéit à un quota qui prend en considération le nombre de la population de la province concernée, le nombre des cartes distribuées ainsi que les résultats des dernières élections», explique ce responsable. Par ailleurs, seul Abdelouahed El Fassi s'est porté candidat à la succession de l'actuel secrétaire général Abbas El Fassi. «Adelouahed El Fassi est un candidat sérieux. Au-delà de ces qualités humaines et professionnelles, il est le fils de Allal El Fassi, l'icône de notre parti», souligne cette source régulièrement bien renseignée. Mais cette candidature ne semble pas faire l'unanimité au sein du parti. En tout cas, une aile menée au sein de l'Istiqlal par Hamid Chabat, puissant dirigeant de la centrale syndicale l'UGTM (Union générale des travailleurs du Maroc) et l'un des hommes forts du parti en ce moment, n'a pas montré beaucoup d'enthousiasme à l'annonce de cette candidature. Il faut dire qu'au cours du congrès d'autres responsables pourraient annoncer leurs candidatures. Les noms de Karim Ghellab, Adil Diouri, Taoufiq Hejira ou ecore Yasmina Baddou, circulent ces derniers temps. «C'est le conseil national de l'Istiqlal qui décidera de l'identité du prochain secrétaire général qui devra justifier d'au moins deux mandats au sein du comité exécutif», déclare cette source. Cependant, le statut prévoit une exception lorsque les 5000 congressistes acclament un candidat, il est automatiquement déclaré gagnant.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.