Le Maroc et la Mauritanie veulent renforcer leur partenariat    Le ministre palestinien des Affaires étrangères salue l'appui constant du Monarque à la question palestinienne    Affaire Leila S : Me Zahrach va porter plainte contre les avocats de l'accusation pour injures publiques    Annulations de festivités et d'événements en cascade à Marrakech    U.S. Stocks Climb as China Pledges to Support Businesses    Une nouvelle condamnation dans l'affaire « Hamza mon Bb »    Cash Plus accompagne le groupe Fnaire pour leur 20 ans de carrière à Paris    Janvier noir pour le marché automobile européen    La Chine retire leur accréditation à trois journalistes du Wall Street Journal après un titre controversé    Le MAE palestinien a évoqué le roi Mohammed VI    Fès: un chauffeur de camion arrêté dans une station-service    Le Sahara, toile de fond des entretiens entre Ould Errachid et des responsables chiliens et panaméens    Omar Balafrej : «Non, je ne suis pas athée»    Coupe arabe U20 : Le Maroc s'impose devant le Bahreïn    Le tennis de table casablancais à l'honneur    La pièce «Daïf Al Ghafla» présentée à Bruxelles    Salfaous Band dévoile «Gher Nta»    Marrakech s'électrise !    Un week-end fructueux pour les Lions de l'Atlas    Le Sahara, future pierre angulaire de la coopération Sud-Sud    Secteurs régulés : qui s'occupe de la concurrence ?    Le paiement en ligne reste modeste malgré sa progression    Le président français annonce des mesures contre le «séparatisme islamiste», et la fin des imams détachés    Coronavirus: Des passagers du paquebot débarquent au Japon, plus de 2.000 morts en Chine    Haro sur Bloomberg: Le milliardaire attendu au tournant pour son premier débat démocrate    Jeff Bezos crée un fonds « pour la Terre » doté de 10 milliards de dollars    ENYAQ: le prochain SUV 100% électrique de Skoda    Véhicules électriques: Volkswagen et E.ON développent la charge ultrarapide    15 longs métrages, dont Adam, en lice    La CGEM lance 1 milliard DH de commandes pour les TPME d'Intelaka    Foot : La Bundesliga dépasse les 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires    La Commission européenne salue les efforts du Maroc en matière de réformes fiscales    Le Chili porte un coup dur aux séparatistes    Voici le temps qu'il fera ce mercredi    Le Japon considéré comme le premier employeur privé étranger au Maroc    Divers Economie    L'appel de l'USFP aux partis de la majorité et de l'opposition à un débat sur la réforme du système électoral    Les gouvernements se doivent d'accorder aux gens les droits dont ils ont besoin    Des étudiants à l'origine d'une campagne de sensibilisation dédiée à la santé mentale en milieu universitaire    Divers    Battu par Man United, Chelsea sous haute pression    Guardiola et Sterling resteront à City même sans Coupe d'Europe    La question du jour : Mattéo Guendouzi peut-il être sélectionné en équipe nationale ?    Nouveau coup de filet en Turquie contre le mouvement du prédicateur Gülen    Quelles voies d'émergence pour le Maroc ?    Signature d'une convention actant une forte baisse des primes d'assurance pour les bénéficiaires du programme "Intelaka"    Abdallah Baida, un explorateur des mots    Patrick Sébastien tacle Nagui et France 2    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Transport et carrières : Aziz Rabbah promet les cahiers des charges pour 2013
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 05 - 11 - 2012

Le ministère de l'équipement et du transport est décidé à faire jouer à plein la transparence, l'égalité des chances et la contractualisation dans deux secteurs au moins de son domaine d'action, a indiqué Aziz Rabbah au cours de la conférence de presse qu'il a donnée vendredi au siège de son département. Le ministre qui a déclaré se conformer ce faisant aux dispositions de la Constitution, aux directives royales et à la volonté du gouvernement, a annoncé que ce qui a été arrêté dans l'exploitation des agréments de transport et celle des carrières de sable n'est qu'un prélude aux réformes qu'il compte mettre en œuvre dans d'autres secteurs. Il a estimé ces réformes nécessaires en ce qu'elles offrent - comme le stipule la Constitution- la protection de l'Etat à la libre initiative et à l'entreprise et, en ce qu'elles s'inscrivent dans la volonté d'ancrage de la pratique des cahiers des charges décidée par le gouvernement. Aziz Rabbah a de surcroît considéré que la contractualisation est une solution au problème de l'économie de rente.
Le ministre a déclaré s'être fixé cinq grands objectifs pour la réforme des activités du transport et des carrières de sable. Il a affirmé qu'il en attend qu'elle promeuve l'investissement, qu'elle contribue à améliorer la production et sa qualité, qu'elle protège mieux l'environnement, qu'elle donne cadre légal et institue l'obligation des cahiers des charges comme préalable à l'exploitation dans ces secteurs et qu'elle simplifie les procédures présidant aux autorisations qui y donnent droit. Il a précisé que la réforme des activités du transport en particulier vise leur libéralisation et qu'elle couvre le transport rural, celui des employés, le touristique et le scolaire. Il a ajouté que le principe de l'égalité des chances et de la pratique des cahiers des charges englobe également les auto-écoles. Il a précisé que le transport des voyageurs par route sera soumis à appels d'offres afin de relever le niveau de sécurité et la qualité des services dans ce secteur. Il a déclaré que ce dernier «chantier portera en outre sur des réaménagements de son cadre légal ainsi que celui des procédures et des techniques de son contrôle, notamment par la création d'institutions spécialisées». Il a également annoncé la prochaine création d'un Conseil national du transport qui offrira un cadre de dialogue permanent aux différents intervenants dans le secteur afin de débattre de questions comme la sécurité ou leur coopération. Il a annoncé qu'il sera dorénavant fait usage de nouveaux moyens de contrôle des moyens de transport. Il sera également procédé à plus d'investissements en moyens humains, techniques et logistiques dans le cadre d'un partenariat élargi aux différents intervenants dans le secteur. Il a aussi annoncé de plus grandes actions de sensibilisation aux dangers de la route et qu'elles seront menées en partenariat avec la presse, les artistes et les autres composantes de la société civile.
Le ministre qui a annoncé des mesures similaires au profit de l'exploitation des carrières de sable qu'il a qualifiées de richesse nationale, de facteur de développement du secteur immobilier et des TP et, de source de revenu pour les collectivités locales, a placé la réforme de ce secteur sous le signe de la libéralisation et de l'ouverture devant «l'initiative qu'elle soit publique ou privée». Il a également dit sa volonté d'instituer dans cette activité la transparence et la pratique des cahiers des charges. Aziz Rabbah a, en outre, laissé entendre que les listes des bénéficiaires des autorisations d'exploitation des carrières de sable sont prêtes et qu'il n'attend que le feu vert du chef de gouvernement pour les publier comme il avait fait avec celles du transport.
Un Conseil national du transport
Aziz Rabbah a annoncé la mise en place prochaine d'un Conseil national du transport. Cette instance est érigée par le ministre en tant que cadre de dialogue, de proposition, d'évaluation et de coordination entre les divers acteurs. Dans ce cadre, il a précisé que le conseil, auquel siègeront des représentants de tous les départements concernés, du Conseil économique et social, du Conseil de la concurrence et des instances de contrôle et des professionnels, sera chargé d'examiner les questions stratégiques, d'élaborer des plans d'action intégrés pour sa mise à niveau et son développement. Ainsi dans un contexte sectoriel marqué par une multitude d'intervenants et d'acteurs, mais aussi par une fronde régulière des professionnels par rapport à leur condition de travail, une telle instance servira de plate-forme de concertation nécessaire pour rapprocher les points de vue et permettre une meilleure coordination des actions menées par le ministère de tutelle. Dans ce sens le ministre a souligné que la promotion du secteur de transport routier passe principalement par une réforme institutionnelle couvrant les aspects juridique et de contrôle, à travers la mise en place d'instances spécialisées et un Conseil national du transport.
1.225 opérations de contrôle des carrières
Parmi les mesures à caractère urgent entreprises par le ministère de l'équipement, on souligne un diagnostic précis par région, matière exploitée, statut juridique du foncier, situation et délais d'exploitation des carrières, dont le nombre s'élève à 1.667.
M. Rabbah a également insisté sur l'intensification des contrôles, avec 1.225 opérations d'inspection enregistrées. M. Rabbah a également indiqué que le projet de réforme prévoit une batterie de mesures, particulièrement la libéralisation de l'exploitation des carrières, relavant du domaine privé ou public, pour tous les investisseurs publics et privés. Cette réforme porte aussi sur le contrôle environnemental et financier et l'adoption de la simple déclaration au lieu de l'autorisation, et ce conformément au cahier des charges en cours d'élaboration. L'exploitation des carrières nécessite de prendre en compte une série de conditions, dont la protection de l'environnement, le contrôle des quantités extraites et des conditions de travail, l'établissement de garanties financières et le réaménagement de la carrière une fois achevée l'exploitation.
Des campagnes de sensibilisation
Suite aux nombreux accidents que connaît le périmètre urbain et dont les causes sont principalement liées à l'incivilité des usagers de la route qu'il s'agisse de piétons ou de conducteurs, le ministère de l'équipement et du transport a organisé récemment une opération de sensibilisation dont le coût est estimé à 10 MDH. Aussi, il a été décidé de programmer des émissions et de diffuser par les différentes chaînes nationales des spots à caractère éducatif et sensibilisateur. En sus de cette collaboration avec les moyens audiovisuels, le ministère s'appuie sur le rôle de la presse écrite pour la création d'une cellule de journalistes spécialisée dans le domaine de la prévention routière. L'art et la culture sont également considérés par le ministère comme vecteur de message. Il compte inculquer aux utilisateurs à travers ces deux volets le comportement adéquat que doivent avoir les usagers de la route.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.