Abdelaziz Bouteflika enfin convoqué par la justice    Un collectif dénonce l'intensification de la répression par "un régime algérien dans l'impasse"    OCI : Les attaques israéliennes contre les Palestiniens aggravent les risques d'instabilité dans la région    Le Groupe arabe à l'ONU loue le rôle du Comité Al Qods    L'avenir du Real Madrid    Indépendance de la justice marocaine : La lettre virulente de Tamek au professeur J. Waterbury    Participation du Maroc à la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'EDD    Londres se défend d'avoir tardé à agir face au variant indien    Jack Lang: Puisse l'exemple Royal entraîner d'autres pays à faire preuve de vraie solidarité    Barça : Xavi pour remplacer Ronald Koeman ?    Mohamed Salah Tamek dénonce l'ingérence de John Waterbury dans des affaires portées devant la justice marocaine    Irlande du Nord : Edwin Poots à la tête du Parti Démocratique Unioniste    Hausse de l'IPC dans les principales villes de la région    Détails de la transformation de FinanceCom en O Capital Group    Le HUSA victorieux, la RSB en chute libre    L'Atlético se rapproche du sacre, le Real garde l'espoir    Le Raja arrache le nul face à Orlando Pirates    Des cérémonies célébrant un évènement majeur    Les souks hebdomadaires en milieu rural ont besoin d'être développés    Abdellatif Hammouchi inaugure le club équestre de la Sûreté Nationale à Kénitra    Jacek Oalczak nommé PDG    Une occasion de se remémorer leurs sacrifices et leur dévouement pour la défense de la sécurité du pays et des citoyens    Le café des Oudayas fait peau neuve !    La culture hispanique vue par la bande dessinée et de l'illustration    L'Art moderne & Contemporain marocain à Paris    Abdellatif Hammouchi inaugure de nouvelles infrastructures sécuritaires    Evolution du coronavirus au Maroc : 79 nouveaux cas, 515.023 au total, lundi 17 mai 2021 à 16 heures    Décès de l'acteur marocain Hammadi Ammor, 90 ans : Un immense artiste s'en va    Assurances: les primes émises en hausse de 3,3% à fin mars (ACAPS)    Célébration du 200ème anniversaire de la Légation américaine de Tanger    Aide humanitaire aux Palestiniens: Le Maroc fidèle à ses engagements    La loi N°56.20 offrira un nouveau cadre juridique à la création de musées, avec un label officiel (FNM)    Visas Schengen: les conditions imposées par l'Espagne    Evénements de Cheikh Jarrah: Le silence complice de la communauté internationale    Abdelfattah El Belamachi: "Le Maroc donne à l'Espagne, à l'Allemagne et à l'UE plus qu'il n'en reçoit"    ONMT : 3 partenariats conclus à Dubaï    RAM: Abdelhamid Addou élu au Conseil des Gouverneurs de l'IATA    Coronavirus : Sanofi lancera fin mai la production de son vaccin    65ème anniversaire de la DGSN : Fière chandelle aux agents de la Sûreté nationale dans ce contexte de la Covid    Zidane, entraineur du Real de Madrid, en colère : « Je ne dirai jamais cela à mes joueurs ! »    Abdou Diop: « Le marché de l'audit évolue pour répondre aux besoins et attentes des clients »    Echange de données bancaires : La loi bloquée au Parlement ?    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Défaite de Chelsea en finale de la FA Cup : Pour Tuchel, Ziyech responsable !    Fin du rêve européen pour Selim Amallah et Mehdi Carcela    Gaza: au moins 42 Palestiniens tués dans les raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi (ministère)    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahara : percée diplomatique majeure du Maroc dans l'isthme centraméricain
Publié dans Barlamane le 31 - 12 - 2019

Le Maroc a réussi une percée diplomatique majeure en Amérique centrale en faveur de la question de l'intégrité territoriale. Une nouvelle ère a été amorcée dans les relations du Royaume avec des pays comme le Salvador, le Costa Rica et le Guatemala, dans le cadre d'une reconfiguration de la donne géostratégique dans la région.
Cette année, le Maroc a faire valoir ses divers et importants atouts et mobiliser les soutiens à la question de l'intégrité territoriale. La visite de travail effectuée, en juin dernier, dans la région par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l'Etranger, Nasser Bourita, a constitué un moment fort qui traduit la détermination du Maroc à hisser au plus haut niveau la coopération sud-sud.
Dans le cadre de cette action diplomatique aux contours bien définis, l'année qui s'achève a été marquée par la décision du gouvernement salvadorien de retirer sa reconnaissance de la pseudo RASD et de rompre toute relation avec le Polisario, dans un soutien plein et entier à la marocanité du Sahara.
L'échec de la thèse séparatiste en Amérique latine est désormais on ne peut plus patent. Depuis l'an 2000, pas moins de 17 pays de la région ont ainsi retiré leur reconnaissance à l'entité chimérique.
Le Salvador, qui a opéré un virage au centre du spectre politique avec l'arrivée au pouvoir du président Nayib Bukele a immédiatement procédé au retrait de sa reconnaissance de la pseudo "Rasd".
Sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, la diplomatie marocaine s'est mobilisée avec vigueur pour concrétiser ce revirement de position en faveur de la question nationale, consolidant ainsi les acquis consécutifs réalisés au niveau de l'Amérique Centrale.
La visite effectuée par M. Bourita, marquée par une série de rencontres fructueuses avec les autorités de San Salvador, notamment le nouveau président de la République Nayib Bukele et la ministre salvadorienne des Relations extérieures, Alexandra Hill Tinoco, a constitué l'occasion pour l'initiation d'une nouvelle ère dans les relations bilatérales sur la base de l'amitié et de la coopération solidaire.
La position ferme du Salvador à l'égard de l'intégrité territoriale du Royaume a, de nouveau, été réitérée par la ministre des Affaires étrangères de ce pays centraméricain lors de sa rencontre, le 19 décembre à Rabat, avec son homologue marocain.
Au cours de sa visite, Mme Tinoco a qualifié l'Initiative marocaine d'autonomie comme étant la seule et unique solution sérieuse, crédible et définitive à même de mettre un terme au conflit du Sahara qui n'a que trop duré.
Même son de cloche du côté du Guatemala, un pays traditionnellement ami du Royaume qui a, pour sa part, réaffirmé sa position à l'égard de la question du Sahara marocain, à l'occasion de la visite officielle effectuée au Maroc, en septembre dernier, par le vice-ministre guatémaltèque des relations extérieures, Luis Carranza Cifuentes.
S'exprimant lors d'un point de presse, au terme d'un entretien avec M. Bourita, le haut responsable guatémaltèque a réitéré la position officielle de son pays qui consiste à appuyer les efforts du Maroc en faveur de la recherche d'une solution politique pour résoudre ce différend régional, considérant que l'Initiative marocaine d'autonomie, est la base réaliste, crédible et sérieuse pour une solutions négociée entre les parties, dans le cadre du respect de l'intégrité territoriale du Maroc et de sa souveraineté nationale.
Par ailleurs, et dans le cadre de la diplomatie parlementaire, le Costa Rica a exprimé, pour sa part, en novembre dernier, par le biais du Président de l'Assemblée législative de ce pays, Carlos Ricardo Benavides, le soutien à la proposition marocaine d'autonomie, en vue d'aboutir à une "solution définitive et pacifique" au différend autour de la marocanité du Sahara.
Cette déclaration a été faite par M. Carlos Benavides, à l'occasion de la séance plénière du Congrès costaricain, qui s'est déroulée en présence d'une délégation parlementaire marocaine, en visite au Costa Rica, conduite par le président de la Chambre des Conseillers, Hakim Benchamach.
Ces avancées notoires qui traduisent le soutien grandissant en faveur de l'intégrité territoriale du Royaume sont le fruit de l'offensive diplomatique marocaine menée dans des pays centraméricains autrefois alignés sur les thèses des séparatistes, mais désormais convaincus de la légalité et de la pertinence de la position du Maroc et de la justesse de sa cause nationale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.