La Brigade légère de sécurité célèbre le 65-ème anniversaire des FAR    Proche-Orient: "Beaucoup trop de civils innocents déjà morts", déplore l'ONU    Masters 1000 de Rome: Nadal bat Zverev et se qualifie en demi-finales    Maroc : Le CESE préconise une nouvelle organisation du souk hebdomadaire    Changement d'heure: voici quand le Maroc va repasser à GMT+1    Un joueur du Real en isolement    Compteur coronavirus: 35 nouveaux cas et 399 guérisons en 24H    Un séparatiste du «Polisario» lance un appel au meurtre visant des policiers marocains    L'Espagne prolonge les restrictions sur les vols en provenance d'Inde    Maroc: Les cafés et restaurants seront-ils autorisés à travailler de nuit ?    Santé connectée: A consommer avec modération !    Transport maritime: programmation d'une liaison spéciale entre Tanger et Algésiras    L'antitrust italien inflige une amende de 102 millions d'euros à Google    Oranje : Anwar El Ghazi présélectionné pour l'Euro 2021    Les Casablancais retrouvent l'historique Parc de la Ligue Arabe (Reportage)    Pays-Bas : Mohamed Ihattaren présélectionné avec les Jong Oranje    Covid-19 : l'OMS appelle à renoncer à vacciner les enfants pour donner les doses aux pays défavorisés    Podcast: Punk, en toute transparence    Réseaux sociaux: 84% des marocains utilisent WhatsApp en 2021    Melilla : Mise en échec d'une tentative d'immigration clandestine    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Les pays en développement face aux défis de la reprise post-Covid    Secousse tellurique de 4,1 degrés dans la province de Driouch    Football : Le Borussia Dortmund vainqueur de la Coupe d'Allemagne    Japon : l'état d'urgence élargi face à la pandémie    Technopark et le Cluster Solaire promeuvent l'entrepreneuriat    Afghanistan : les Etats-Unis se retirent d'une des plus importantes bases    Secousse tellurique de 4,1 degrés dans la province de Driouch    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    Brahim Ghali, accusé de crimes contre l'humanité, appelle ses partisans «à poursuivre leur combat contre le Maroc»    Casablanca : un inspecteur de police contraint d'utiliser son arme pour interpeller un multirécidiviste dangereux    Conflit israélo-palestinien : la session du Conseil de sécurité de l'ONU sera tenue dimanche    Célébration du 65ème anniversaire de la création des Forces Armées Royales (FAR)    Météo/Maroc: temps peu nuageux au Royaume ce vendredi    Coupes de la CAF : Missions périlleuses pour le WAC et le Raja en déplacement    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    L'événement culturel «Mois du patrimoine 2021» en mode virtuel à Dakhla    Fermeture des salles de cinéma : Les exploitants lancent un appel au ministre El Ferdaous    Livre. Danse avec les riches    La Russie veut franchir un nouvel cap dans sa reconquête de l'espace    60 ans des relations diplomatiques entre le Maroc et le Chili: Riche programmation culturelle dans les universités chiliennes    En Espagne, appels à empêcher Brahim Ghali de fuir le pays et que des mesures soient prises à cet effet    Migration : La CEA se penche sur la reconnaissance des compétences africaines au Maroc    Agressions israéliennes contre les Palestiniens : La Chine appelle l'Etat hébreu à la retenue    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    M'Barek Bouderka relate l'histoire étonnante d'un jeune résistant (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Audiovisuel : la HACA présente le mandat du CSCA
Publié dans Barlamane le 14 - 01 - 2020

Un an après sa recomposition, la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) a organisé, ce 14 janvier, une rencontre avec la presse et vient d'y présenter le mandat, les procédures et les groupes de travail du Conseil Supérieur de la Communication Audiovisuelle (CSCA).
L'événement est de taille et s'inscrit dans le cadre d'un renforcement stratégique de la communication institutionnelle de la HACA. Effectivement, l'institution a voulu, à travers cette rencontre, faire connaitre l'ensemble de ses missions, généralement méconnues auprès du grand public. Elevée au rang d'instance constitutionnelle indépendante de régulation et de bonne gouvernance par la Constitution de juillet 2011, la HACA a vu également son mandat élargi par la loi n°11.15 de 2016 portant sa réorganisation. Ainsi, elle a vu ses attributions s'agrandir. Se dotant du CSCA le 3 décembre 2018, l'année 2019 a été une année de renouveau.
Le CSCA se présente ainsi comme une instance délibérative et décisionnaire de la HACA. Il a des attributions relatives à la régulation et d'autres de nature consultative. Il a pour missions de veiller au respect de ma liberté audiovisuelle, ainsi qu'au droit des citoyens à l'information dans le domaine de l'information. Cela passe par l'instauration d'un paysage audiovisuel diversifié et pluraliste, vide de toutes formes de discrimination, stéréotypes, violence, et accaparement, et qui respecte la notion de service public. Lors d'une allocution, la présidente du CSCA, Latifa Akharbach, a affirmé le Conseil a ainsi tenu quelque 22 réunions et pris 106 décisions réparties entre octrois de licences et d'autorisations, établissement de cahiers de charges des opérateurs privés, sanctions.
Latifa Akharbach a ainsi clarifié que le rôle du CSCA était de réguler et non de réglementer. La régulation est perçue comme un acquis démocratique puisqu' « il n'y a pas de régulation réussie sans auto-régulation ». Pour la présidente du CSCA, « le fait qu'il n'y ait plus de ministère de la Communication est un acquis démocratique. Nous ne sommes plus dans la réglementation, mais dans la régulation ». C'est une manière de réduire la marge de manœuvre des administrations dans la régulation des professions de l'audiovisuel, et ainsi d'augmenter la marge de régulation, d'une manière plus démocratique.
Dans le cadre de ses prérogatives, le CSCA compte 4 groupes de travail différents. Le premier, est le groupe de travail « régulation et nouveaux médias numériques ». Présidé par Narjis Rerhaye, il vise à mettre à jour et appliquer les mécanismes de régulation au moment où l'épreuve du numérique impose des problématiques nouvelles. Le deuxième groupe de travail tourne autour du « discours de violence et de haine dans les contenus médiatiques ». Il est présidé par Fatima Baroudi. Le CSCA a créé ce groupe de travail en raison des multiples incidences de ce discours et de la menace qu'il représente.
Le troisième groupe de travail concerne « la promotion de l'éducation aux médias et à l'information », il est présidé par Badia Erradi et Mohammed El Maazouz. Conscient de l'urgence qu'il y a à mettre en place une véritable stratégie nationale d'éducation aux médias et à l'information, le CSCA a créé ce groupe de travail en le dédié à cette thématique, dont l'ambition est de poser les jalons d'une vision marocaine en la matière. Et enfin, le dernier groupe de travail qui s'intéresse au « modèle économique de l'audiovisuel marocain dans le nouvel environnement numérique ». Présidé par Ali Bakkali, ce groupe de travail vise à mieux accompagner l'évolution du secteur audiovisuel national, qui est confronté à de multiples défis en rapport avec la concurrence des médias électroniques et des plateformes numériques globales.
En somme, la présidente de la CSCA a affirmé que l'année 2019 était une année productive. Les attributions de CSCA visent surtout à accompagner les mutations d'un secteur audiovisuel en changement constant, en ambitionnant de mieux appréhender l'action et l'impact des médias.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.