Pour un mandat de 2 ans : La HACA aux commandes du Réseau des instances africaines de régulation de la communication    Qualité de vie numérique : Le Maroc gagne 13 places et se classe 71ème en 2022    Les Alumni de l'ISCAE discutent du Made in Morocco    Les exportateurs qataris s'ouvrent au Maroc    Le street workout s'invite à Essaouira    Marathon international de Marrakech : Plus de 10.000 athlètes attendus    Matches préparatoires U23 : Les Marocains rechutent face à leurs homologues sénégalais    Benzerti : Le coach ''volant'' débarque à Alger !    Réinsertion des femmes détenues Un don de 6 MDH octroyé par la Fondation Othman Benjelloun    Sidi Bennour : Violée quinze fois la même nuit    Larache : Démantèlement d'une bande de malfaiteurs    Plongée dans l'univers transparent de Safaa Erruas à Casablanca    «Grands concerts de Rabat» : Une clôture en beauté    20ème édition du festival L'Boulevard : De jeunes talents de rap/hip hop ouvrent le bal    Tokyo: Akhannouch représente le roi Mohammed VI aux funérailles de Shinzo Abe    Séoul et Washington entament des exercices navals conjoints    Inde: Les services 5G devraient couvrir tout le pays en deux ans    Russie: plusieurs morts dans une fusillade    Législatives en Italie : victoire historique de l'extrême droite selon les sondages à la sortie des urnes    Aziz Akhannouch arrive à Tokyo pour les funérailles de Shinzo Abe    Assemblée Générale des Nations Unies : Le Maroc continue d'engranger les victoires sur le front du Sahara    La patrouille de voltige « La Marche Verte » fait sensation à Toulouse    Revue de presse quotidienne de ce lundi 26 septembre 2022    Maroc – Paraguay : L'heure et les chaînes pour suivre la rencontre    Focus : Le golf marocain se hisse au niveau des grands    Tanger Med. Une « expérience inédite » pour une délégation du Parlement panafricain    Made in Morocco : KITEA s'engage à porter son sourcing local à 38% !    Maroc : Collins Aerospace fête ses 10 ans d'implantation    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce lundi 26 septembre    Funérailles à Casablanca de la militante des droits de l'Homme Aïcha Ech-Channa    El Jadida: une jeune femme donne naissance à des quadruplés    L'humoriste Amine Radi convole en justes noces    La Bourse de Casablanca débute la semaine en repli    Rassemblement à Paris de l'opposition algérienne : une militante molestée et violentée par la police    62ème Anniversaire de l'indépendance de la Côte d'Ivoire : Un partenariat d'exception entre le Maroc et le pays d'Akwaba    Les Espagnols exigent des réparations après Maroc-Chili    Amical U23: nouvelle défaite du Maroc face au Sénégal (VIDEO)    Un partenariat vert dans le pipe entre le Maroc et l'Union européenne    Algérie: le patron de Ennahar condamné à 10 ans de prison ferme    Sahara    Maroc-IFC : Sérgio Pimenta en visite ce lundi    Caravane médicale au profit des habitants de la commune d'Ouled Mataa    Sahara : José Manuel Albares réfute les élucubrations algériennes    Tanjazz 2022: en images, la clôture de la 21e édition du festival    Clôture des Concerts de Rabat : Samira Said, Fnaire, Lartiste et Salif Keita enflamment la scène de l'OLM    Littérature itinérante. « D'une culture à l'autre »    Casablanca / L'Boulevard : Deux décennies d'existence festive    22ème FNF: « Zanka Contact » d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Accord sur le Brexit : Bruxelles et Londres vers une confrontation inévitable
Publié dans Barlamane le 01 - 10 - 2020

L'Union européenne a lancé une procédure d'infraction contre le Royaume-Uni, a annoncé jeudi Ursula von der Leyen. Bruxelles reproche à Londres de ne pas avoir retiré avant fin septembre le projet de loi controversé revenant en partie sur l'accord du Brexit.
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé, jeudi 1er octobre, que l'Union européenne (UE) lançait une procédure d'infraction contre le gouvernement britannique, en raison de son projet de loi controversé qui revient en partie sur l'accord du Brexit.
« Ce matin, la Commission a décidé d'envoyer une lettre de mise en demeure au gouvernement britannique. Il s'agit de la première étape d'une procédure d'infraction », a annoncé la dirigeante. Les Européens avaient laissé au Royaume-Uni jusqu'à la fin du mois de septembre, c'est-à-dire mercredi, pour retirer leur texte.
Le lancement de cette procédure est annoncé au moment où les négociateurs britanniques et européens sont réunis à Bruxelles depuis mardi, pour un cycle de négociation décisif sur leur future relation commerciale, qui doit s'achever vendredi.
Un sommet européen s'ouvre jeudi dans la capitale belge et les dirigeants de l'UE doivent être informés de l'état des négociations avec Londres.
Le Royaume-Uni « dispose d'un délai d'un mois pour répondre » au courrier européen, précise la Commission dans un communiqué. « Après examen de ces observations ou en l'absence d'observations, la Commission pourra, si elle le juge opportun, décider d'émettre un avis motivé », ajoute-t-elle. La procédure peut aller jusqu'à la Cour de justice européenne.
Un projet de loi « en totale contradiction avec le protocole pour l'Irlande et l'Irlande du Nord »
Le projet de loi en question, approuvé mardi par les députés britanniques et qui doit encore être examiné par les Lords dans les semaines à venir, remet en cause certains engagements pris par le Royaume-Uni dans l'accord encadrant son départ de l'UE le 31 janvier.
Il revient sur des dispositions pour la province britannique d'Irlande du Nord, prévues afin d'éviter le retour d'une frontière avec la République d'Irlande, un garde-fou jugé essentiel au maintien de la paix sur l'île.
« Ce projet de loi est, par sa nature même, une violation de l'obligation de bonne foi prévue dans l'Accord de retrait. De plus, s'il est adopté tel quel, il sera en totale contradiction avec le protocole pour l'Irlande et l'Irlande du Nord », a souligné Ursula von der Leyen dans sa courte allocution.
Pour le Premier ministre britannique Boris Johnson, le but du projet est de défendre l'intégrité territoriale du Royaume-Uni en assurant la continuité des échanges entre la Grande-Bretagne et la province d'Irlande du Nord.
Le Royaume-Uni a officiellement quitté l'UE le 31 janvier, mais il continue d'appliquer les règles européennes jusqu'au 31 décembre, une période de transition pendant laquelle Londres et Bruxelles espèrent s'entendre sur un accord commercial régissant leur future relation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.