Covid-19 : le Maroc dément avoir fermé l'accès à quelques villes du pays    Maroc: report des festivités de la fête du Trône    BTP/Maroc: Les ventes de ciment progressent de 24,4% à fin juin (DEPF)    La Bourse de Casablanca dans le vert du 19 au 23 juillet    Aéroport d'Essaouira: forte chute du trafic aérien à fin juin    Covid-19 au Maroc: la vaccination élargie aux 25-29 ans    DGSN : Attaque à l'arme blanche dans un café, trois multirécidivistes interpellés    VIDEO// Paris - Cap Vert à vélo, l'incroyable challenge climatique de Nordine Fayek    Covid-19: les centres de vaccination ouverts tous les jours jusqu'à 20 heures    Casablanca-Settat : Les entreprises du secteur privé appelées à privilégier le télétravail    L'ICESCO apporte un fort soutien au système éducatif au Maroc    JO-2020 : Le programme de dimanche    JO Tokyo : Le programme des Lions de l'Atlas    JO-2020 (taekwondo/-58 kg) : Médaille d'argent pour le Tunisien Khelil Jendoubi    Une délégation américaine de haut rang en visite au Maroc dans les prochains jours    Pegasus : selon Me Olivier Baratelli, l'objet de la procédure lancée est de faire tomber les masques    La DGM se dote du supercalculateur le plus puissant des centres météorologiques africains    Pluies de mousson en Inde: au moins 76 morts et des dizaines de disparus    Maghreb-Afrique subsaharienne. Les hypothèses injustifiées de certains think tanks allemands [Par Lahcen Haddad]    Compteur Coronavirus : Explosion des contaminations, 5.494 nouveaux cas en 24H !    JO / Foot féminin : Deux joueuses ont marqué 7 buts lors du match Zambie-Chine (4-4)    La 4ème édition du festival du film éducatif pour les enfants des centres d'estivage du 28 au 31 juillet    Le marché monétaire retrouve légèrement son souffle (AGR)    Port d'Essaouira : Les débarquements de la pêche côtière et artisanale en baisse de 55% à fin juin    Décès de l'ancien dirigeant sportif Mohamed Moufid, à l'âge de 80 ans    Hakim Ziyech vers un prêt au Milan AC ?    JO-2020: le programme des épreuves olympiques perturbé par un typhon    368 migrants secourus en Méditerranée par la Marine royale    Un élan de développement tous azimuts, grâce au programme « Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit »    La moyenne des délais de paiement à 40,4 jours à fin juin 2021 (DEPP)    ONU : la réunion de haut niveau de l'Assemblée générale en septembre, en présentiel à New York    Tunisie: prolongation de l'état d'urgence de six mois    France : les députés adoptent le projet de loi controversé visant l'islamisme    Fête du Trône 2021: les festivités et cérémonies reportées    Noyades : L'OMS appelle à l'action pour prévenir une cause majeure des décès    Fête du Trône: Report des festivités    Parlement: Présentation du PLF-2022, mercredi prochain    En Allemagne, 180 morts dans les inondations, selon un nouveau bilan    Maroc/Météo: Temps chaud, ce samedi 24 juillet    Israël rejoint l'Union africaine en tant qu'observateur    Le message du roi Mohammed VI au président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi    Pegasus. Les pseudos révélations ne valent rien    Une première, Rhita, chanteuse marocaine sur le billboard du Times Square    Magazine : Khadija Alami, fée et gestes    Festival : Khouribga accueille son premier navet    [Interview avec Sonia Noor, chanteuse, guitariste et compositrice] Le patrimoine marocain, un trésor à préserver et à transmettre    Une cérémonie en présence de sa veuve Hélène : Le legs de Abderrahmane Youssoufi pour les générations futures    Le monde de la culture en deuil : Le penseur et écrivain Mohamed Sabila n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Deuxième anniversaire du Hirak : retour sur les faits saillants qui ont marqué les manifestations du 22 février
Publié dans Barlamane le 27 - 02 - 2021

Des centaines de milliers de manifestants ont défilé lundi dernier en Algérie pour célébrer le deuxième anniversaire du Hirak qui a provoqué la chute du président Abdelaziz Bouteflika après 20 ans de règne.
Les manifestations se sont déroulées à Alger, Oran, Constantine, Tlemcen, Djelfa, Annaba, Setif, Tizi-Ouzou, mais aussi à Bouira, Bejaia, Mostaghanem, Tebessa, El Baidah, El-Oued, Mila, Dar El Beida, Lakhdaria, M'sila, Tiaret Et Sidi Bel Abbes.
Des centaines de milliers de protestataires ont défilé dans les rues de ces wilayas pour réitérer leur revendication principale, à savoir le départ du régime en place. Ils ont scandé les slogans habituels du Hirak, appelant au changement radical du régime et l'instauration des bases d'une véritable démocratie et d'un Etat de droit.
À Alger, malgré le caractère pacifique de ces marches, un important dispositif policier a été déployé sur les différentes artères, où des barrages ont été mis en place sur plusieurs axes routiers menant à la capitale, de même que des hélicoptères ont survolé Alger-centre. Les manifestants ont réussi à contrer le cordon de la police au niveau de « la Place Audin » pour rejoindre les contestataires à « la Grande Poste ». Dans cette même ville, les manifestants, qui ont tenté de forcer ce cordon, à hauteur du cinéma « l'Algeria », ont été violemment dispersés et des affrontements ont opposé policiers et manifestants.
La police a procédé à plusieurs arrestations, parfois musclées. En effet, les forces de sécurité ont opéré près de 190 interpellations, dont trois Marocains à l'hôtel « Zem Zem » à Alger. Parmi les personnes arrêtées, figurent Meziane Chabane, membre de l'Assemblée populaire de la wilaya de Bouira, Ali Belhaj, cofondateur de l'ex-fis et Fethi Ghares, coordinateur du mouvement democratique et social. A Mostaganem, l'activiste politique Rachid Nekkaz a été agressé par la police et évacué à l'hôpital.
* * * *
Sur les réseaux sociaux, quatre hashtags traitant du « Hirak », en l'occurrence : #hirak, خارجين_22_فيفري#, الحراك_مستمر# et الحراك هو الحل#, (NDLR : Le Hirak continue, le Hirak est la solution) ont été propulsés en tête des tendances Twitter par des internautes algériens, demandant, principalement, « l'instauration d'un Etat civil » et « la cessation du népotisme et de la corruption endémique portée par le règne du régime militaire ».
Diffusés à plus de 8 000 reprises durant cette matinée, les hashtags en question ont totalisé 20 341 mentions « j'aime » et 46 021 mentions « partages ». Il s'agit d'un chiffre important qui confirme l'effervescence des contestations observées sur le terrain dans plusieurs wilayas en Algérie.
Déclenché le 22 février 2019, le Hirak, un mouvement de protestation populaire inédit en Algérie, a dû suspendre ses marches hebdomadaires le 13 mars 2020 en raison de l'épidémie de coronavirus. Mais il continue de réclamer le démantèlement du « système » en place depuis l'indépendance en 1962, synonyme à ses yeux d'autoritarisme et de corruption.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.