Sahara : le grand oral de Omar Hilale devant le C-24 de l'ONU    « African Lion 2021 »: Une opération de décontamination au port militaire d'Agadir pour évaluer la réactivité de l'Unité de Secours et Sauvetage des FAR    RAM : forte affluence des MRE sur les agences [Vidéos]    Début imminent de la construction du gazoduc Maroc-Nigéria    Algérie : le FLN remporte les législatives, le Hirak craint le retour de «la prétention dictatoriale»    À Paris, Saïd Chengriha enterre «le supposé non interventionnisme» de l'armée algérienne    Melilla : tentative échouée d'entrée de 150 migrants clandestins grâce à la collaboration du Maroc    Euro 2020 : La Slovaquie prend le dessus sur la Pologne de Lewandowski    Murcie. Un marocain abattu par un espagnol sur la terrasse d'un café    Evolution du coronavirus au Maroc : 476 nouveaux cas, 524.475 au total, mardi 15 juin 2021 à 16 heures    Soulaiman Raissouni et Omar Radi confrontés à de charges concrètes, dit le ministère public    M'Art Studio démarre ses activités avec Marie Bugnon & Jennifer Sormani    Festival universitaire de musique de l'ENCG Kénitra : Une troisième édition pour aiguiser l'art de l'écoute    Le théâtre du Studio des arts vivants reprend ses activités    [ Interview Anas El Filali ] La première production en 3D, 100% marocaine, prête en septembre    1,1 milliard d'euros de pertes pour les clubs de Premier League    Retour à la maison pour Buffon ?    Réforme de l'administration : pénalisant ''bug'' législatif !    Pays de l'Otan : la politique envers la Chine à renforcer, selon le SG de l'OTAN    Entretien entre Erdogan et Biden    Reprise des vols de et vers le Maroc: nouvelle mesure concernant la liste « B »    Covid-19: la France ouvre la vaccination aux adolescents    Un petit paradis « kawaii »    L'Armée de terre américaine célèbre son anniversaire au Maroc    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 15 juin    La gifle américaine !    Les Lionnes de l'Atlas s'offrent le Mali    «JOY» : 11 artistes livrent leur perception de la joie    Flo Arnold dans ses œuvres    Le nostalgique et l'artistique    La Hongrie soutient le plan d'autonomie au Sahara marocain    Usage licite du cannabis : Vers l'adoption définitive de la loi    Agriculture : un nouveau dispositif de soutien aux petits agriculteurs    Euro 2020 : La Suède neutralise l'Espagne    BKGR: BAM devrait maintenir le taux directeur inchangé    Nomination : Salima Amira, nouvelle DG Maroc chez Microsoft    Relance économique : OBG et l'AMDIE préparent un nouveau rapport    Soldes d'été : rendez-vous le 28 juillet!    Le Maroc réélu au comité des Nations unies sur les disparitions forcées    Cannabis : l'adoption finale de la loi imminente    Basket : Labib El Hamrani nommé sélectionneur national des seniors    Ce qui s'est passé lundi sur l'autoroute de Kénitra (DGSN)    Mohamed Bouldini évoluera en Liga NOS avec Santa Clara    L'ONDA fortement mobilisé pour la sécurité sanitaire des voyageurs    Palestine: Les colons préparent leur marche, les Palestiniens leur Intifada    LE POUVOIR ALGERIEN SE FICHE DES RESULTATS DES URNES    Cette région du Maroc s'apprête à accueillir 500.000 touristes israéliens    Hassan Rachik: Madih Al Howiyat Al Marina    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La France efface la dette du Soudan
Publié dans Barlamane le 18 - 05 - 2021

La France va annuler la totalité de sa créance vis-à-vis du Soudan afin de libérer ce pays engagé dans une transition démocratique du «fardeau de la dette», a annoncé lundi le président Emmanuel Macron.
En ce qui concerne la France, «nous sommes en faveur d'une annulation pure et simple de notre créance envers le Soudan» qui s'élève à «près de 5 milliards de dollars», a-t-il dit en conclusion d'une Conférence internationale destinée à permettre à ce pays longtemps au ban de la communauté internationale de réintégrer «le concert des nations».
«Le peuple soudanais n'oubliera pas» ce geste de la France, qui «ouvrira la voie à tous les autres créanciers du Soudan», a remercié le président soudanais Abdel Fattah Al-Burhan.
Exsangue, le Soudan ploie sous une dette de près de 60 milliards de dollars, détenue à près de 40 % par le Club de Paris, un groupe informel de créanciers publics dont le rôle est de trouver des solutions coordonnées et durables aux difficultés de paiement de pays endettés.
Pour pouvoir prétendre à un effacement de dette, dans le cadre de l'Initiative sur la dette des «Pays pauvres très endettés» (PPTE), Khartoum devait remplir deux conditions, a expliqué le président français : apurer ses arriérés auprès des institutions multilatérales (FMI, Banque mondiale, Banque africaine de développement), et mettre en œuvre des «réformes économiques montrant le sérieux et la rigueur des autorités».
Ces deux conditions ayant été remplies, la France s'étant engagée lundi à lui prêter 1,5 milliard pour lui permettre de couvrir son arriéré à l'égard du FMI, le «processus de réduction de la dette» peut désormais être lancé, a poursuivi Emmanuel Macron.
Ce processus implique tous les créanciers du Soudan. Lundi, l'Allemagne a également annoncé son intention de consentir une remise de dette de 360 millions d'euros, en plus d'une aide pour l'aider à solder son arriéré avec le FMI à hauteur de 90 millions d'euros.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.