»Partenariat de talents'' UE-Maroc : L'éclairage de la Commission européenne    Justice pénale : Le Maroc élu 1er vice-président de la 31è session de la CCPCJ    Trafic aérien: L'ONDA table sur un taux de récupération de 75% en 2022    Banque mondiale : Augmentation de 40 % des transferts d'argent vers le Maroc    Automobile : Renault vend ses actifs en Russie à l'Etat russe    Billets d'avion : Ryanair fait une importante annonce    Crédit bancaire: l'encours augmente à 989,7 MMDH à fin mars 2022    Tebboun chez Erdogan. Les Algériens offensés par le président des turcs    Vidéo. Berkane arrache son ticket pour la finale aux puissants Congolais du TP Mazembe    Botola Pro D2 : L'Union Touarga (UTS) en première division la saison prochaine    Prix Marc-Vivien Foé : Naïf Aguerd, troisième meilleur joueur africain de la saison en Ligue1    Le Cap-Vert interdit l'importation du plastique    Ministère de la Santé : lancement de la campagne nationale de promotion de l'allaitement maternel    Souveraineté sanitaire : Comment le Maroc se prépare à la période Post-pandémie    Tourisme : les gestes barrières anti-Covid freinent la relance    Le dirham s'est apprécié de 0,95% face à l'euro    Service militaire : adhésion massive des jeunes marocains    Cours des devises du lundi 16 mai 2022    Web TV et nouvelle version web, la Narsa se digitalise (VIDEO)    France/foot: Mbappé élu meilleur joueur de la saison pour la 3è fois consécutive    Botola : le Raja rate le coche face à Oued Zem (VIDEO)    À voir : l'exploit individuel de Théo Hernandez vu des gradins du San Siro (VIDEO)    La DGSN fête ce lundi le 66e anniversaire de sa création    Fusillade à Buffalo: Biden appelle les Américains à éradiquer la haine raciale    Blinken se dit « confiant » par rapport à l'adhésion de la Suède et de la Finlande à l'OTAN    VIDEOS: il était une fois, les attentats du 16 mai 2003    Covid-19 en Chine : Retour à la normale en juin à Shanghai    France: Levée de l'obligation du masque dans les transports en commun    Rabat, l'Afrique au cœur et scène culturelle mondiale    La météo pour ce lundi 16 mai 2022    Le Mali se retire du G5 Sahel    Liban: faible affluence aux premières législatives depuis le début de la crise    Somalie: Hassan Cheikh Mohamoud élu président    DGSN: 66 ans d'engagement renouvelé au service du Royaume    Décès du président des Emirats : Moulay Rachid représente le roi à la présentation des condoléances    Maroc : Abdeljaouad Belhaj élu membre du conseil d'administration de l'IBA    Coupe Mohammed VI de karaté : Le Marocain Abdelaali Jina remporte la médaille d'or    Villa des Arts / Rabat : Amateurs et pros célèbrent le théâtre d'impro !    Le Prince Moulay Rachid représente le Roi à la présentation des condoléances suite au décès de Cheikh Khalifa Ben Zayed Al Nahyane    Hilale mouche l'ambassadeur algérien pour sa schizophrénie au sujet de l'autodétermination    SM le Roi adresse un ordre du jour aux Forces Armées Royales    «Ne me donnez pas de trophées, donnez-moi de l'argent!»    Au CRSC, Kamelia Zarkani tisse des liens entre le Maroc et la Russie    Magazine : Amine Naji, pour le meilleur et pour l'avenir    Hommage : Abderrahim Samadi n'avait pas tout dit    Nizar Baraka souligne la contribution remarquable des Marocains de l'étranger à l'économie nationale    Décès de Fred Ward, l'acteur de « Tremors »    Explosion créative pour les 13 ans de la Fondation Ali Zaoua    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Covid-19: la vaccination annoncée «sans limite d'âge» en France
Publié dans Barlamane le 31 - 05 - 2021

Fini les critères d'âge ou d'état de santé: à partir de lundi, toute la population majeure de France sera éligible à la vaccination contre le Covid-19, étape cruciale pour éviter un rebond de l'épidémie alors que les restrictions s'allègent peu à peu.
Les 18-49 ans étaient officiellement la dernière catégorie à pouvoir intégrer sans conditions la campagne de vaccination, qui s'est élargie par paliers depuis son démarrage fin décembre.
A ce stade, 25 315 595 personnes ont reçu au moins une injection (soit 37,8% de la population totale et 48,2% de la population majeure), et 10 742 886 personnes ont reçu deux injections (soit 16% de la population totale et 20,5% de la population majeure).
Les candidats doivent néanmoins s'armer de patience: les réservations, qui ont démarré il y a quatre jours, arrivent de manière «progressive» sur les plateformes internet spécialisées, selon le ministre de la Santé Olivier Véran. De nouveaux créneaux de rendez-vous seront mis en ligne «chaque jour», a-t-il précisé.
Doctolib, principale plate-forme de réservation, s'attend à une forte affluence mais a prévenu qu'elle ne pourrait pas répondre à toutes les demandes de patients, au regard du «nombre encore limité de doses de vaccins, notamment Pfizer et Moderna».
«28 millions de personnes adultes sont éligibles à la vaccination et non vaccinées à date pour en moyenne 500 000 rendez-vous disponibles chaque jour», a ajouté la plateforme de réservation.
Vacciner le plus largement possible est un enjeu majeur pour éviter une reprise de l'épidémie dans les semaines et les mois à venir, et ce alors que la situation continue de s'améliorer.
Le nombre de malades hospitalisés a continué sa décrue dimanche, celui des patients dans les services de réanimation passant sous la barre des 3.000, selon les données de Santé Publique France.
Au total, 16 775 malades du Covid étaient hospitalisés dimanche en France (dont 199 admis au cours des dernières 24 heures), contre 16 847 la veille. Il faut cette fois remonter à fin octobre, en pleine ascension de la deuxième vague, pour retrouver un nombre aussi bas.
Malgré cette dynamique de baisse, le chiffre de 10 000 nouveaux cas quotidiens de contaminations «n'est pas suffisant» pour écarter le spectre d'une quatrième vague, estime Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l'Institut Pasteur.
«Quinze jours cruciaux»
«Ce que les scénarios nous montrent, c'est que si la décrue se poursuit jusqu'au 9 juin, prochaine étape de la levée des restrictions, nous passerons un été tranquille», explique le Pr Fontanet, membre du conseil scientifique, qui guide le gouvernement.
Pour ça, «les quinze jours à venir seront cruciaux», prévient-il, appelant les Français à ne pas relâcher les gestes barrière, surtout à l'intérieur où le risque de contamination est plus élevé.
Quant au port du masque en extérieur, avec l'arrivée des beaux jours, «la crainte est que beaucoup de non-vaccinés en profitent» pour le «tomber eux aussi», relève l'épidémiologiste, alors que certaines villes ont déjà annoncé un allègement, voire une levée de l'obligation de se masquer.
Plus optimiste, le Pr Pierre Parneix, médecin hygiéniste et de santé publique au CHU de Bordeaux (sud-ouest), anticipe dans le journal Le Parisien que l'on pourra enlever le masque « à partir de début juin », dans certains endroits peu denses, «si la dynamique positive se confirme». Et à condition de continuer à appliquer les autres gestes barrière: désinfection des mains, distanciation... surtout pour les non-vaccinés.
L'objectif du gouvernement, de 30 millions de primo-vaccinés d'ici au 15 juin, paraît tenable. La suite est en revanche plus incertaine, et les autorités sanitaires veulent absolument éviter que la vaccination ne plafonne cet été à un niveau insuffisant. Le mot d'ordre est donc d'aller chercher tous ceux qui ont droit à la vaccination.
Autre levier de taille: la vaccination prochaine des adolescents, qui permettrait d'accélérer la protection collective de la population.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.