Le pass vaccinal, une condition d'accès aux aéroports marocains    PLF 2022 : Hausse des subventions du gaz butane et des produits alimentaires    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Sahara : José Manuel Albares rectifie les duperies du Polisario    Equipement : Baraka annonce un grand chantier d'infrastructures    Déclarations de l'Algérien Mohamed Antar Daoud : la France enjoint au «respect» de sa souveraineté    Un homme retrouvé décapité et éviscéré dans le sud-est de la France, le suspect en fuite    Kénitra : trois interpellations dans une affaire d'escroquerie    Le prix Sakharov 2021 décerné à la bête noire de Vladimir Poutine, Alexeï Navalny    Affaire Brahim Ghali: Les ingérences du gouvernement Sanchez dénoncées par le procureur général de Saragosse    Gazoduc Maghreb-Europe: Rabat étudie (déjà) les alternatives    En Espagne, le 40e congrès du PSOE prend fait et cause pour le Maroc, le Polisario choqué    Livres : Le chercheur Taib Ajzoul publie deux nouveaux travaux    Evolution du coronavirus au Maroc. 188 nouveaux cas, 942.967 au total, mercredi 20 octobre 2021 à 16 heures    Succès de l'exposition artistique dédiée à Eugène Delacroix à Rabat    Selon la dernière note du HCP, la confiance des ménages s'améliore    Crise Maroc-Algérie : le nouvel ambassadeur d'Israël apporte son soutien à Rabat    Dell Technologies contribue à l'évolution du support informatique et de la sécurité    Ligue des Champions : Youssef En-Nesyri absent ce soir    Newcastle : Les Saoudiens arrivés, l'entraîneur limogé    Wecasablanca Festival dévoile sa programmation    Sahara marocain : Le Mexique réaffirme son soutien à une solution juste et mutuellement acceptable    PLF 2022 : Net rebond des recrutements au sein de l'administration de la Défense nationale    Comment le Maroc se prépare pour exploiter son "or vert"    Décès d'Ahmed Snoussi, ancien diplomate, 92 ans    Pass vaccinal: un choix stratégique pour les Marocains    Abdulrazak Gurnah, prix nobel de littérature 2021    Impôt sur les sociétés: le PLF propose une nouvelle mesure    Liaisons aériennes : Suspension des vols avec trois pays européens    Covid-19: une nouvelle forme de variant inquiète le gouvernement britannique    Chine. Quatre propositions pour assurer la protection de la biodiversité    Urgent. Le Maroc suspend ses vols vers l'Allemagne, les Pays-bas et le Royaume-Uni à compter de ce mercredi 20 Octobre    Latifa Akharbach: "La pandémie a rappelé la grande utilité sociale des médias"    LaLiga et le monde du football se préparent pour le premier ElClasico de la saison    Le FMI s'attend à un renforcement de la reprise post-Covid au Maroc    Le nouvel ambassadeur d'Israël au Maroc accorde un entretien à la chaîne i24news [Vidéo]    Marrakech : La Mamounia s'apprête à abriter une grande vente aux enchères organisée par Artcurial Maroc    ''Femmes écrites'', un nouveau recueil de Houda El Fchtali en kiosques au Maroc et dans plusieurs pays francophones    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Grâce Royale au profit de 510 personnes à l'occasion de l'Aïd Al Mawlid Annabawi    Les 100 ans de Georges Brassens.. Un souffle de poésie et de musicalité joyeuse parcourt la ville de Sète    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    Arabie Saoudite : Levée des restrictions liées au Covid-19    Couture : Maison Sara Chraibi divulgue sa collection printemps-été 2022    Covid-19. Colin Powell, secrétaire d'Etat sous George W. Bush, est décédé    «Te Amo» : Nouveau tube de Khaoula Moujahid    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tunisie : des manifestants redoutent «un retour à l'ère de Ben Ali» et dénoncent la France
Publié dans Barlamane le 26 - 09 - 2021

«La légitimité passe par le vote», environ 2 000 manifestants, selon des observateurs, ont dénoncé dimanche à Tunis «le pouvoir aux mains d'un seul homme», disant redouter «un retour à la dictature de Ben Ali», après l'adoption par le président Saied de mesures exceptionnelles, cette semaine.
Au milieu d'une foule massée devant le théâtre municipal de Tunis, deux femmes de haute taille se distinguent dans cette manifestation, la plus importante depuis le coup de force du président Kais Saied le 25 juillet.
Blindés, fourgons de police et barrières métalliques pour filtrer le passage d'une zone à l'autre, les forces de sécurité sont déployées en masse sur l'avenue Bourguiba, principale artère de la capitale.
Mercredi, le président Saied a fait publier un décret qui se substitue à divers chapitres de la Constitution, contenant «des mesures exceptionnelles». Celles-ci pérennisent le gel du Parlement, lui permettent de légiférer par décret, de présider le conseil des ministres, et d'édicter des lois dans tous les domaines.
Kais Saied, élu fin 2019, avait surpris le 25 juillet, en annonçant qu'il limogeait le premier ministre, suspendait les activités du parlement et s'octroyait aussi le pouvoir judiciaire.
Après des mois de blocage politique et en pleine crise sanitaire de la Covid-19 aggravant les difficultés économiques et sociales du pays, ce coup de force avait été accueilli par des scènes de liesse populaire.
Non loin du sexagénaire, une femme agite dans une main un drapeau tunisien et dans l'autre le livret de la Constitution. Pour cette cadre bancaire de 58 ans qui ne veut pas dire son prénom, désormais «le président détient tous les pouvoirs, c'est pire que Ben Ali».
Quelques slogans fustigent un rôle supposé de la France et critiquent la tenue prochaine du sommet de la Francophonie en Tunisie qui avalise, selon eux, les actions de M. Saied : «France dégage», «Saied, serviteur des colons».
Ibrahim, 59 ans, porte une pancarte montrant M. Saied qui embrasse l'épaule de son homologue français Emmanuel Macron : «Ce n'est pas contre Macron. J'ai voté pour Saied et ils nous a trahis».
Samedi, une vingtaine d'organisations de défense des droits humains tunisiennes et internationales ont fustigé dans un communiqué «l'accaparement du pouvoir» par le président, qu'elles ont qualifié de «dérive sans précédent».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.