Le Maroc et la France appelés à préserver leur relation et à la projeter face aux nouveaux défis    L'Algérie procède à l'usage abusif des lois antiterroristes pour réprimer la société civile    DGSN : un commissaire de police placé en garde à vue    Abus de pouvoir et attentat à la pudeur : un commissaire de police placé sous écrou à Fès    1,7 milliard de dirhams pour la mise à niveau et l'équipement de cinq CHU    CNEWS VS Mehenni. Quelle mouche a encore piqué l'ambassade de France au Maroc ?    M. Moratinos exprime ses remerciements à SM le Roi pour Son soutien à la tenue à Fès du 9ème Forum mondial de l'Alliance des civilisations    EasyJet prévoit d'augmenter ses capacités sur le Maroc    Sahara marocain au Conseil de sécurité: consécration des tables rondes et renouvellement du mandat de la MINURSO    Le Bayern Munich explose le Viktoria Plzen et prend le large    Réforme de la retraite : enfin le bout du tunnel ?    «L'image et l'imaginaire dans le cinéma»    Regards croisés sur le partenariat euro-africain    Twitter : Métamorphose en «application à tout faire»    Maroc : Une première réunion de la commission chargée de la réforme de retraite    Rabat : Salah El Ouadie invité de la Maison de la poésie    Coupe du Monde 2030 : L'Ukraine rejoint la candidature de l'Espagne et du Portugal    Le ministre yéménite des AE dénonce le rôle de l'Iran dans l'émergence du séparatisme houthi    Attijariwafa bank et l'AMCI célèbrent les lauréats internationaux de la Coopération du Maroc    Une star de la téléréalité française obtient la nationalité marocaine (PHOTO)    Coronavirus au Maroc: 24 contaminations enregistrées ce mercredi, toujours aucun décès    Nouveaux détails sur le démantèlement de la cellule terroriste à Melilla    Le Grand Tanger va faire recours au dessalement pour couvrir ses besoins en eau    Refus du visa Schengen: protestations devant le siège de la Délégation de l'UE à Rabat (VIDEO)    Casablanca : «WeCasablancaFestival» revient pour une 3e édition du 6 au 8 octobre    Migration : Deux embarcations transportant des Marocains atteignent les côtes espagnoles    Leyton Maroc propose un emploi inédit à des étudiants d'Al Akhawayn    Mondial de football pour amputés : Le Maroc étrille l'Argentine (4-0) et file en quarts de finale    Sahara : José Manuel Albares rencontre Staffan de Mistura    Pénurie de céréales : le Maroc pourrait se tourner vers la France    Mondial de football pour amputés : Le Maroc écrase l'Argentine 4-0 et file en quarts de finale    Le Prix Nobel de Chimie décerné à 3 scientifiques dont un double Nobelisé    La problématique de l'eau au cœur de l'intrigue du roman de Siham Kartobi    Le Festival national du samaâ et de madih à Fès promet un show spirituel    Semaine des prix Nobel : tour d'horizon sur les heureux consacrés    Contribuables nouvellement identifiés:laDGI rappelle la prorogation des mesures d'encouragement    Algérie – Maroc, duel annoncé pour l'organisation de la CAN 2025    Valladolid : Jawad El Yamiq indisponible pendant un mois    Zelensky revendique des avancées « rapides » de ses troupes dans le Sud    La Bourse de Casablanca débute dans le vert ce mercredi    SAR la Princesse Lalla Hasnaa inaugure à Marrakech le Parc de l'Oliveraie de « Ghabat Chabab »    L'ANRAC délivre 10 autorisations d'exercice des activités de transformation et de fabrication du cannabis    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce mercredi 5 octobre    Omar Ngala Sylla et ses objectifs avec les Lions de l'Atlas    Espagne : feu vert du gouvernement au budget 2023    Algérie: 8 ans de prison ferme pour Saïd Bouteflika    Production audiovisuelle : Mehdi Bensaid rencontre des responsables de Netflix    ONU : Une sahraouie dénonce la responsabilité de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Eaux contestées : le Hezbollah libanais hausse le ton contre Israël
Publié dans Barlamane le 09 - 08 - 2022

Le chef du Hezbollah libanais a haussé le ton mardi 9 août contre Israël à propos des eaux contestées entre les deux pays en Méditerranée orientale, où la découverte ces dernières années de vastes gisements gaziers a attisé les contentieux frontaliers.
Le Liban et Israël, deux pays voisins officiellement toujours en état de guerre, mènent des négociations inédites par l'intermédiaire de Washington pour régler leur différend frontalier et lever les obstacles à la prospection d'hydrocarbures. Il faut que «le pétrole, le gaz et l'eau du Liban restent à lui, et que personne ne soit autorisé à piller ses richesses», a affirmé Hassan Nasrallah dans un discours télévisé à l'occasion de l'Achoura, importante commémoration religieuse chiite. «La main qui touchera à nos richesses sera coupée», a-t-il martelé.
Lancées en octobre 2020, les négociations sur les frontières maritimes ont porté initialement sur une zone de 860 km2, conformément aux revendications libanaises enregistrées auprès de l'ONU en 2011. Mais le Liban a ensuite dit vouloir réclamer un droit supplémentaire sur 1430 km2, qui comprend une partie du champ gazier de Karish. Pour Israël, ce champ se trouve dans sa zone économique exclusive (ZEE) reconnue par l'ONU. Les pourparlers ont été suspendus en mai 2021. Les discussions ont repris cet été à la demande du Liban, des tensions ayant surgi avec l'arrivée début juin d'un navire sur le champ controversé de Karish qui devait commencer à l'exploiter pour le compte d'Israël. Depuis, le Hezbollah, puissant mouvement armé qui domine la vie politique au Liban, a mis en garde à plusieurs reprises Israël contre toute activité dans le champ de Karish.
Début juillet, l'armée israélienne a intercepté trois drones non armés envoyés par le Hezbollah vers Karish. Fin juillet, le Hezbollah a publié une courte vidéo montrant, selon lui, des images prises par un drone à deux dates différentes montrant plusieurs navires affrétés par Israël. Hassan Nasrallah avait en outre averti que si on empêchait le Liban d'extraire du pétrole et du gaz de ses eaux, «personne» ne pourrait en extraire ou en vendre. Début août, le médiateur américain Amos Hochstein s'est dit «optimiste» quant à la possibilité d'un accord, la «meilleure et seule façon d'y parvenir (…) étant les négociations et la diplomatie.» «Nous attendons ce qu'apporteront les réponses aux revendications de l'Etat libanais, dans les prochains jours», a encore dit mardi Hassan Nasrallah. «Mais nous devons être prêts et préparés pour toutes les possibilités», a-t-il prévenu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.