Taxe de solidarité. Elle est où la justice sociale?    PLF2021: Budgets sectoriels, démarrage de la valse des ministères    Fitch ratings. El Othmani prend pour (son Investment) grade    Marocains du monde : des concertations pour étudier les moyens de fournir un logement    Média algérien : Abdelmadjid Tebboune souffrirait de sérieux problèmes cérébraux    Grippe saisonnière: Vaccin, vers un remake de la « piraterie » dans les aéroports?    Résidents étrangers au Maroc : Des titres de séjour de nouvelle génération    Sahara marocain : La France appelle à ne pas entraver le trafic commercial et civil à Guerguerat    Attentat de Nice: une deuxième personne placée en garde à vue    La DGSN lance une nouvelle génération des titres de séjour des étrangers résidant au Maroc    Clusters dans les mosquées: la mise en garde d'un responsable    Disneyland Paris. Une fermeture qui annonce un autre confinement début 2021    Coronavirus : nouvelles mesures restrictives à Al Hoceima    Températures prévues pour le samedi 31 octobre 2020    Météo : ciel dégagé au Maroc ce samedi 31 octobre    Sahara marocain : Les Américains reconfirment leur appui à l'initiative marocaine d'autonomie    Etude. Ces signes astrologiques les plus intelligents    Impôt sur les sociétés : une chute de 27,76% des recettes en 2021    Sahara marocain : Le Conseil de sécurité renouvelle pour une année le mandat de la MINURSO    Raja-Zamalek : la date des demi-finales a été fixée    Coronavirus : Cristiano Ronaldo est négatif    Le Maroc signe deux accords de coopération avec le Rwanda    Le Gabon réitère son appui à la marocanité du Sahara    Fonds Central d'Intervention pour les Urgences Humanitaires : Le Maroc, membre du Groupe consultatif    Vidéo : Profil de l'auteur tunisien de l'attentat de Nice (vidéo)    Turquie : la nostalgie du Califat    La journaliste Kaima Belouchi endeuillée    Evolution du coronavirus au Maroc : 3256 nouveaux cas, 215.294 au total, vendredi 30 octobre à 18 heures    Al Hoceima : Un couvre-feu nocturne et de nouvelles mesures à partir de dimanche soir    Séisme : Des morts et blessés à l'ouest de la Turquie    Coronavirus : Ahmad Ahmad testé positif (CAF)    Réseau FCA Morocco : La Continentale s'implante à Dar Bouazza    Le Qatar va sanctionner l'auteur des frottis forcés à l'aéroport de Doha    La 17ème édition du festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira sera virtuelle    Safae et Hanae répondent à la femme prétendant être leur vraie mère (VIDEO)    1ère édition de «Talents Africains» : Attijariwafa bank allie les jeunes et compétences pour l'avenir du continent    Algérie : Une économie au bord de la banqueroute    Dialogue libyen : les efforts marocains salués par le Parlement arabe    Malaisie. Mahathir veut tuer des millions de Français    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Ligue des champions : Le Real échappe au pire    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La CGEM se penche sur l'entreprise 4.0
Publié dans Challenge le 28 - 09 - 2018

Le troisième panel de la première édition de l'Université d'été de la CGEM s'est attelé à l'entreprise 4.0 en se focalisant sur l'innovation, le digital et l'intelligence artificielle.
L'entreprise 4.0 désigne une nouvelle génération de sociétés connectées, robotisées et intelligentes. Avec la révolution numérique, les frontières entre le monde physique et digital s'amenuisent, donnant vie à une entreprise interconnectée dans laquelle les collaborateurs, les machines et les produits interagissent. Le panel a regroupé des intervenants de plusieurs bords, de l'inventeur Rachid Yazami à Mehdi Kettani, président-directeur général de DXC, en passant par Saloua Karkri Belkeziz, présidente de l'APEBI.
Pour Grégoire Besnier, directeur « pays francophones » du Groupe Hyve, l'inertie des entreprises est le plus grand ennemi qui se dresse contre la transformation digitale : « Lorsqu'une société entame sa digitalisation, ce processus ressemble à la manœuvre d'un grand paquebot qui tourne. Pour y arriver, l'ensemble des collaborateurs doit travailler en synergie pour mener à bout ce chantier ». De son côté, Mehdi Kettani, qui est aussi le président de la comission Digital et Technologies de la CGEM, a mis l'accent sur la data. « On est vraiment dans un environnement où la data est devenue fondamentale. Cela impacte les entreprises mais surtout la création de l'emploi. Ce capital immatériel a changé la donne. Dans notre secteur d'activité, nous sommes obligés de suivre les nouvelles tendances et de former nos collaborateurs aux nouvelles techniques, sinon le client ira voir ailleurs », a remarqué le PDG de DXC. « Si on veut que les entreprises se digitalisent, que le services aux citoyens se digitalisent, il faut développer les infrastructures. Le digital marche sur deux pays : les infrastructures et la formation. Il faut donc aussi former les ressources humaines pour créer un environnement favorable à la digitalisation des entreprises », souligne Saloua Karkri Belkeziz, présidente de l'APEBI.
« On ne rattrape jamais le besoin », estime pour sa part Mohamed Laklalech, Chief Digital Officer de l'OCP. « Plus on a de compétences, plus on cherche de nouvelles expertises et du sang neuf. Par rapport aux nouvelles technologies, l'OCP a choisi d'internaliser la démarche, à l'image de Digital Factory que nous avons créé. Le Maroc forme de bons profils du digital. Par contre, les experts de l'User Experience sont plus difficiles à trouver ». Justement, concernant la formation, Rachid Yazami a partagé ses conseils pour contrer la fuite des cerveaux et surtout réussir le reverse brain (ramener au pays les compétences qui ont immigré). « A mon niveau, j'ai envie de créer une entreprise qui a pour but de ramener les compétences au Maroc. Pour cela, il faudra améliorer les infrastructures, moderniser le pays et surtout créer un environnement favorable à leur épanouissement », a conclu l'inventeur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.