Maroc-Australie : un processus d'exploration de niches économiques enclenché ?    Elections du 8 septembre : Des parlementaires européens saluent les efforts du Maroc en matière de démocratie    Le Parlement Marocain à la tête de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationale de l'UIP    Ryad Mezzour: « Tous les ingrédients sont réunis pour la réussite du modèle congolais »    L'INDE, première étape du road show international "Morocco Now"    Crédit du Maroc: Forte hausse des bénéfices de la banque à fin septembre 2021    Contrôle de vie des bénéficiaires de pension : La CNSS dématérialise les procédures    Fermeture des frontières Maroc-France : Air France prête à renforcer son programme de vol    Doucement mais sûrement, le marché de l'immobilier au Maroc se redresse    Le renseignement, entre efficacité et légitimité : le Maroc, l'un des rares pays qui satisfait à cette union    Le Forum économique de Davos annule une réunion après des menaces de complotistes    Sénégal: Macky Sall veut restaurer le poste de Premier ministre, supprimé en 2019    Maroc-Israël : Les enjeux et non-dits d'un accord historique    Fermeture des comptes bancaires des mosquées : Le CFCM sort de son silence et dénonce l'arbitraire    CAF : La Supercoupe poussée jusqu'à février 2022    Mondial- Barrages africains : Tirage des matches le 26 janvier au Cameroun    Interception de 230 migrants d'Afrique subsaharienne à Laâyoune et Tarfaya    CAN 2021: la CAF met fin aux rumeurs d'une éventuelle délocalisation du tournoi    Le calendrier 2022 de la Diamond League dévoilé :Rabat accueille la 4ème étape    Interdiction d'accès au Maroc à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud    Compteur coronavirus : 154 nouveaux cas et 3 décès en 24H    OFI : « La violence faite aux femmes salit l'image du pays »    Covid-19 : Le nouveau variant, baptisé Omicron, classé préoccupant par l'OMS    Covid-19 : Interdiction d'accès au territoire marocain à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud (officiel)    La DGAPR n'intervient pas dans les concours de recrutement externes (Mise au point)    FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?    Rabat: Remise de prix aux gagnants du concours «Je dessine mon Patrimoine»    "Khartoum Offside": Au Soudan, le football féminin, plus qu'une passion, un combat pour les droits    Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Le Maroc en tête des pays africains ayant acquis plus 400 millions de doses de vaccin    Tunisie : près de 500 migrants secourus au large par la Marine    L'UE prévoit l'instauration d'un salaire minimum ''équitable''    Maroc/Inde : Appel au renforcement de la coopération en termes d'investissements bilatéraux    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    BAD : 120 millions d'euros pour soutenir les entrepreneurs, les TPME et stimuler la relance    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Rejet de 25 candidatures, dont celle de Saïf Al Islam Kadhafi    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nouveau terminal du port de Casablanca : Rude bataille pour le contrôle
Publié dans Challenge le 31 - 10 - 2012

Le nouveau terminal du port de Casablanca attise les convoitises
des opérateurs de terminaux conteneurisés. Dans cette bataille où prennent part trois géants mondiaux, Marsa Maroc joue sa survie.
C'est un terminal à conteneurs flambant neuf que la SGTM, société adjudicataire du marché de construction, vient de livrer à l'Agence nationale des ports (ANP). Cette nouvelle infrastructure pour laquelle l'ANP a consacré 800 millions de dirhams pour sa réalisation, n'attend plus que son futur concessionnaire, qui devra à son tour débourser 900 millions de dirhams pour les équipements et les superstructures, pour son entrée en service. Le nom de l'attributaire provisoire sera dévoilé le 30 novembre pour une signature de la convention le 19 décembre 2012.
En attendant, ils ne sont que trois groupements parmi les cinq présélectionnés à déposer leurs offres techniques dans le cadre de l'appel d'offres au troisième terminal à conteneurs du port de Casablanca. Dans le premier consortium, on retrouve l'opérateur espagnol Terminal de contenedores de Barcelona (TCB) qui s'est associé à SNI, filiale d'Acciona. Dans le second le groupement, la Société marocaine des ports (Somaport) a comme partenaire le groupe CMA-CGM, qui intervient à travers ses filiales, l'armateur marocain Comanav et Terminal Link. Marsa Maroc, spécialisé dans la logistique portuaire depuis la libéralisation, leur a emboîté le pas depuis le 11 septembre dernier, en tant que troisième acteur.
Ces trois groupements ont jusqu'au 16 novembre prochain, date d'ouverture des plis, pour déposer leurs offres financières.
L'enjeu
Avant cette échéance, les deux autres géants, le Chinois Hutchison Port Holdings (HPH), premier mondial, et le Qatari DP World (DPW), troisième mondial, devront déposer sur la table de l'Agence Nationale des Ports (ANP) leurs offres.
Classés respectivement deuxième et troisième opérateur mondial, ces deux géants ne vont pas abandonner en si bon chemin. L'enjeu en vaut la chandelle. Le port de Casablanca est une ville dans la ville et toute l'économie du Royaume bat au rythme de ses pulsations. Il assure le transit de l'équivalent de 100 milliards de dirhams par an, de marchandises, soit environ 22% du PIB.
« Par sa position face aux grandes lignes maritimes, son emplacement géographique au carrefour des grands centres de production et de consommation, c'est une infrastructure stratégique», explique Najib Cherfaoui, expert en matière portuaire et maritime. Et d'ajouter que : «grâce à sa connectivité avec les liaisons routières et ferroviaires, il joue un rôle central dans les échanges extérieurs». Résultat des courses: avec le nouveau terminal, c'est 600.000 conteneurs équivalent vingt pieds (EVP) qui sont en jeu sachant que la manutention rapporte à l'unité environ 200 dollars. Annuellement, cela représente un chiffre d'affaires potentiel de 120 millions de dollars.Partant, n'importe quel opérateur souhaiterait le gérer surtout que l'enjeu de ce projet est qu'il doit permettre au port de faire face à la croissance de 8 à 10% du trafic international de conteneurs.
Des bateaux de 5000 conteneurs contre 1000 actuellement
Actuellement, le port reçoit plus de 900.000 EVP pour une capacité d'1 million. Avec la croissance du trafic de conteneurs, cette capacité est en quasi-saturation. C'est dire que ce terminal arrive à point nommé et la bataille sera rude. «Le terminal a un tirant d'eau, c'est-à-dire une profondeur de 12 à 14 m, ce qui lui permettra de recevoir des bateaux de 5000 conteneurs», souligne Najib Cherfaoui. Il convient de rappeler que le tirant d'eau des deux premiers terminaux, est de 9m seulement, permettant de recevoir des bateaux de 1000 conteneurs. Si le groupement mené par l'espagnol TCB fait déjà figure d'outsider, ce n'est pas le cas pour le français CMA CGM, n°10 mondial, HPH et DPW. Ce dernier a d'ailleurs des visés sur le port pétrolier de Jorf Lasfar. Quid du marocain Marsa Maroc ? « Cette concession, on doit la donner à Marsa Maroc pour préserver sa pérennité. En effet, elle réalise 60 % de son chiffre d'affaires sur le port de Casablanca et 10 % sur celui de Mohammedia. Sans ce terminal, Marsa Maroc qui gère déjà un terminal d'un tirant d'eau de 9m sur le port de Casablanca entrera en concurrence avec le futur concessionnaire, ce qui sera à l'origine de difficultés», prévient l'expert en matière portuaire et maritime. Quoi qu'il en soit, Marsa semble prendre les devants en s'ouvrant sur l'international, notamment au niveau du Port d'Abidjan où elle a fait équipe avec le n°1 mondial, PSA Singapore. Leur consortium figure parmi les quatre groupements présélectionnés.
600.000 conteneurs EVP
C'est la capacité du nouveau terminal à conteneurs du port de Casablanca.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.