«La Méditerranée plurielle dans un environnement de mondialisation» thème de la rencontre annuelle du GERM    AM Invest Morocco renforce sa participation dans le capital d'Involys    Le PPS au Parlement    SOS Littoral: La tête dans le sable    Le Maroc et l'AIE signent à Paris un Programme de travail conjoint    Rapports du GIEC : contrubution active du Maroc    Agadir, capitale du cinéma mondial    Bassek Ba Kobhio, Invité d'honneur    L'Etoile d'or de Priyanka Chopra brille dans le ciel de Jemaa El Fna    RAM : plus de 160.000 passagers transportés sur la ligne Casa-Tunis en 2019    Ligue des Champions de la CAF : Débuts laborieux pour le WAC    Ligue des Champions : le Wac sort avec un nul face à Mamelodi Sundowns    FIFM 2019 : Le film colombien « Valley of Souls »décroche l'Etoile d'Or    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC tenu en échec par Mamelodi Sundowns    Lalla Meryem préside l'inauguration du Bazar international de Bienfaisance à Rabat    Affaire du policier suspendu : La DGSN répond aux rumeurs    CAN de futsal 2020: le Maroc dans le groupe A avec la Guinée équatoriale, l'Afrique du Sud et la Libye    Rapport de l'UICN : Les océans en manque d'oxygène    MAPA : Conférence internationale sur les addictions    PLF 2020 : Benchaâboun assure l'exécution rapide des décisions judiciaires    Visite de Pompéo : Les principales déclarations des responsables américains    FIFM : Un bel hommage rendu à Robert Redford    Visite de Pompeo au Maroc: Le bilan    Taxe Gafa: Les hostilités relancées…    L'Otan adopte une déclaration finale    Opep: Membres et partenaires se retrouvent à Vienne    Informations    Enseignement: 2 écoliers sur 3 analphabètes!    La lutte contre la sextorsion requiert des mécanismes développés de surveillance et de traçage    Comment protéger vos données personnelles    "Microfracture" pour Hazard, forfait pour le clasico    Infantino va entrer au CIO en janvier    Des juges et des professionnels du sport débattent à Agadir des moyens pour lutter contre le hooliganisme    Ralentissement économique attendu dans près des deux tiers des villes du monde en 2020-21    Une nouvelle antenne de la BERD inaugurée à Agadir    Bertrand Tavernier : L'arrogance est l'ennemi déclaré du réalisateur    Jeremy Thomas : L'inventivité est primordiale même sans budget    Le cinéma australien brille de mille feux à Marrakech    PLF2020: le RNI remonté contre le PJD, à cause de l'article 9    Arribat Center en feu !    PCM-PLS-PPS: Un parti, un référentiel et un combat    70e anniversaire de l'OTAN: Le sommet de la discorde…    Tous à Londres, personne à Madrid!    Nouvel élan pour les relations entre le Maroc et les Etats-Unis    Le Congrès va entamer la rédaction de l'acte d'accusation de Trump    Fondation Al omrane : La 1ère classe préscolaire ouvre à Charafate    Météo: le temps qu'il fera ce vendredi    L'éducation à la petite enfance se porte bien, mais …    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ferid Belhaj : « Il y a aujourd'hui une attente de la population à un autre type de dynamisme »
Publié dans Challenge le 15 - 11 - 2019

Le Maroc mène, depuis quelques mois, une réflexion sur l'implémentation d'un nouveau modèle de développement qui va lui permettre d'accéder à un nouveau palier de croissance économique. Une situation que la Banque mondiale suit de très près. Pour Ferid Belhja, Vice-Président de la Banque mondiale pour la région MENA, en visite actuellement au Maroc, cette démarche entamée par le royaume est une bonne initiative.
« Le Maroc a fait beaucoup de réformes ces dernières années. Mais, il y a encore des efforts à faire », tel est le message porté par le Vice-Président de la Banque mondiale pour la région MENA. Nouveau modèle de développement, soutien aux PME, Emploi… Ferid Belhaj, accompagné du nouveau Directeur Maghreb de la Banque mondiale, Jesko Hentschel, a évoqué une panoplie de sujets en marge d'une rencontre tenue le 14 novembre à Rabat. Verbatim.
Soutien aux PME
« La question du soutien à la PME, qui représente l'épine dorsale de l'économie marocaine, date de plusieurs années maintenant. Certes, les choses avancent ici et là, mais si la question est toujours posée, c'est qu'il y a quelque chose qui n'est pas encore complètement en place »
Urgence «Emploi »
« Il y a aujourd'hui dans la région une attente de la population à un autre type de dynamisme. Il y a une urgence palpable. La région MENA est ouverte au business, et le potentiel est là. Mais dans le même temps, nous voyons la rue algérienne, la rue libanaise, la rue égyptienne, la rue irakienne dans une effervescence. Cela veut dire qu'il y a des gens qui disent que les efforts mobilisés ne sont pas suffisants. Si on continue en termes démographique sur la base actuelle, d'ici 2050 il y a aura 300 millions de jeunes qui seront demandeurs d'emploi dans la région MENA. C'est énorme. Et c'est pour cela que des réformes doivent être entreprises »
Sur le nouveau modèle de développement du Maroc
« Lorsque le printemps arabe s'est déclenché, il y a eu une réflexion au sein de la Banque mondiale. Nous avons à l'époque regardé ce qui s'est cassé pour donner lieu à ces mouvements. L'une des choses que nous identifiées, c'est ce qu'on a appelé le vieux contrat social. C'est un contrat social qui a été signé tacitement entre les gouvernants et les citoyens au-lendemain des indépendances. Aujourd'hui, il est primordial de mettre en place un nouveau contrat social à travers une série de réformes sur le plan politique, social et économique et une politique de compensation qui cible les populations les plus vulnérables. Ce nouveau contrat social doit être au cœur du nouveau modèle de développement du Maroc ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.