Programme des principaux matchs du dimanche 26 janvier    CGEM: Et maintenant, au travail!    Coronavirus : L'ambassade du Maroc en Chine réagit    LDC Afrique: Le Raja est qualifié pour les quarts de finale    CGEM/DGI : Echange autour des dispositions de la Loi de Finances 2020    Botola: Le programme de la14 e journée    Turquie : un séisme fait au moins 21 morts dans l'est du pays    Syrie : plus de 38.000 déplacés en cinq jours dans le nord-ouest    La ministre espagnole des Affaires étrangères : le Maroc a le droit de délimiter son espace maritime    Le Maroc instaure le contrôle sanitaire aux ports et aéroports internationaux    Hausse des exportations agro-alimentaires en 2019    4ème Congrès du PAM : des pamistes toujours en quête d'un candidat rassembleur, proposent Mekki Zizi    Les enseignants contractuels reviennent à la charge    ONEE-TAQA : Prorogation du Contrat d'achat et de fourniture d'électricité de la centrale de Jorf Lasfar    Maroc-Espagne : Le « dialogue » pour résoudre le chevauchement des droits maritimes    CGEM: Passation des pouvoirs entre Mohamed Bachiri et Chakib Alj    L'ambassade du Maroc en Chine met en place une cellule de crise    Le nouvel Ambassadeur du Maroc au Liberia remet ses lettres de créance au Président Weah    Voici le temps qu'il fera ce samedi    Le portugais Pestana Hotel Group renforce son offre    Thomas Reilly : Les progrès réalisés par le Maroc le placent en pole position en Afrique    La SIE change de positionnement    L'IFC octroie une enveloppe de 100 millions de dollars à la région de Casablanca-Settat    Le surfeur Boukhiam fier de représenter le Maroc, le monde arabe et l'Afrique aux JO 2020    La Bundesliga veut abaisser à 16 ans l'âge minimum pour jouer en pro    Rajoy, d'ex-chef du gouvernement à président de la fédération espagnole de football ?    En marge de l'ouverture à Laâyoune des consulats généraux de la RCA et de Sao Tomé    Habib El Malki reçoit l'ambassadeur d'Autriche à Rabat    En recevant Merkel, Erdogan met en garde contre une propagation du chaos libyen    Paris au défi de convaincre le Pentagone de rester au Sahel    La Chambre des représentants adopte une proposition et cinq projets de loi    Arrêter de fumer 4 semaines avant une opération réduit le risque de complications    Insolite : Brève cavale    Des failles de sécurité constatées sur le navigateur web Safari    Piers Faccini, le maître de la complainte    Les vraies raisons de la perte de poids d'Adele    Bientôt, un musée Kylie Jenner    Irak : des milliers de manifestants réclament le départ des troupes américaines    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie    Proche-Orient: Trump promet son plan de paix dans les jours à venir    Indice de perception de la corruption 2019 : Le Maroc perd 7 places    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Engie regroupe ses filiales marocaines
Publié dans Challenge le 06 - 12 - 2019

Le groupe industriel énergétique français vient de réaliser une restructuration de ses opérations au Maroc. Objectif : satisfaire les attentes des collectivités et des entreprises.
« Dans un monde qui change et où le consommateur devient lui-même producteur d'énergie, nous devons nous adapter ». Philippe Miquel n'y va pas par quatre chemin pour expliquer pourquoi le groupe Engie a réuni l'ensemble de ses filiales au Maroc (Cofely Maroc, Spie et Engie Finatech Services) au sein de la nouvelle entité « Engie Services Maroc ». Pour le président-directeur général, cette union permettra de répondre aux enjeux du modèle énergétique marocain et de construire une nouvelle offre de transition énergétique « As a service » à même de satisfaire les attentes des collectivités et des entreprises.
Lire aussi : Engie recapitalise sa filiale marocaine
Cette nouvelle organisation permettra ainsi au groupe industriel énergétique français de faire face à l'afflux des projets à haute valeur énergétique au Maroc. Cette restructuration contribuera également à améliorer la synergie entre les trois activités et de donner naissance à un nouveau pôle intégré. Engie Services Maroc offrira donc des solutions clients liées à la maintenance multi-technique (Cofely et Spie) et à l'installation électrique (Engie Finatech Services et Spie).
Grâce à la nouvelle entité, le groupe va développer la transition énergétique « As a service », une offre distincte sur le marché de l'énergie articulée autour de solutions intégrées, allant du financement jusqu'à l'installation, la maintenance et l'opérationnalisation. Ces services ciblent en particulier les entreprises et les collectivités locales afin de mieux répondre aux attentes renouvelées du marché.
« Avant, notre métier consistait à concevoir des centrales centralisées et à alimenter des réseaux des clients. Aujourd'hui, de plus en plus de clients alimentent eux-mêmes le réseau électrique. Pour nous, cette évolution s'accompagne d'un changement de métier. Nous devons assister nos clients dans cette transition et les aider à produire leur propre énergie. Nous devons également les accompagner pour mieux connaître leurs besoins et usages et choisir les solutions adéquates : compteurs intelligents, smart grid, big data… », explique Philippe Miquel.
Pour rappel, Engie est présent au Maroc depuis 1907. L'entreprise est entre autres partenaire de Nareva dans le parc éolien de Tarfaya de 300 MW et la centrale thermique de Safi de 1386 MW. Elle propose également des solutions autour de la ville intelligente, dont la mobilité et l'efficacité énergétique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.