Taxe de solidarité. Elle est où la justice sociale?    PLF2021: Budgets sectoriels, démarrage de la valse des ministères    Fitch ratings. El Othmani prend pour (son Investment) grade    Marocains du monde : des concertations pour étudier les moyens de fournir un logement    Média algérien : Abdelmadjid Tebboune souffrirait de sérieux problèmes cérébraux    Grippe saisonnière: Vaccin, vers un remake de la « piraterie » dans les aéroports?    Résidents étrangers au Maroc : Des titres de séjour de nouvelle génération    Sahara marocain : La France appelle à ne pas entraver le trafic commercial et civil à Guerguerat    Attentat de Nice: une deuxième personne placée en garde à vue    La DGSN lance une nouvelle génération des titres de séjour des étrangers résidant au Maroc    Clusters dans les mosquées: la mise en garde d'un responsable    Disneyland Paris. Une fermeture qui annonce un autre confinement début 2021    Coronavirus : nouvelles mesures restrictives à Al Hoceima    Températures prévues pour le samedi 31 octobre 2020    Météo : ciel dégagé au Maroc ce samedi 31 octobre    Sahara marocain : Les Américains reconfirment leur appui à l'initiative marocaine d'autonomie    Etude. Ces signes astrologiques les plus intelligents    Impôt sur les sociétés : une chute de 27,76% des recettes en 2021    Sahara marocain : Le Conseil de sécurité renouvelle pour une année le mandat de la MINURSO    Raja-Zamalek : la date des demi-finales a été fixée    Coronavirus : Cristiano Ronaldo est négatif    Le Maroc signe deux accords de coopération avec le Rwanda    Le Gabon réitère son appui à la marocanité du Sahara    Fonds Central d'Intervention pour les Urgences Humanitaires : Le Maroc, membre du Groupe consultatif    Vidéo : Profil de l'auteur tunisien de l'attentat de Nice (vidéo)    Turquie : la nostalgie du Califat    La journaliste Kaima Belouchi endeuillée    Evolution du coronavirus au Maroc : 3256 nouveaux cas, 215.294 au total, vendredi 30 octobre à 18 heures    Al Hoceima : Un couvre-feu nocturne et de nouvelles mesures à partir de dimanche soir    Séisme : Des morts et blessés à l'ouest de la Turquie    Coronavirus : Ahmad Ahmad testé positif (CAF)    Réseau FCA Morocco : La Continentale s'implante à Dar Bouazza    Le Qatar va sanctionner l'auteur des frottis forcés à l'aéroport de Doha    La 17ème édition du festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira sera virtuelle    Safae et Hanae répondent à la femme prétendant être leur vraie mère (VIDEO)    1ère édition de «Talents Africains» : Attijariwafa bank allie les jeunes et compétences pour l'avenir du continent    Algérie : Une économie au bord de la banqueroute    Dialogue libyen : les efforts marocains salués par le Parlement arabe    Malaisie. Mahathir veut tuer des millions de Français    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Ligue des champions : Le Real échappe au pire    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Transformation digitale : la CDG passe à la vitesse supérieure
Publié dans Challenge le 12 - 08 - 2020

Organisme de sécurisation de l'épargne nationale et investisseur institutionnel majeur au service du développement du Maroc depuis plus de 60 ans, la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) a accéléré ces dernières années sa transformation digitale sous l'impulsion de son Directeur général, M. Abdelatif Zaghnoun. L'objectif étant de permettre au Groupe de se connecter davantage aussi bien en interne, pour ses collaborateurs et ses filiales, qu'en externe, à destination du citoyen, des fournisseurs, des services de l'Etat et des partenaires économiques. Comment et pourquoi le processus de digitalisation au sein de la CDG a été mis en place ? Quelle est sa valeur ajoutée en interne ? Premiers éléments de réponses à travers cet article.
C'est une réalité implacable : le volet digitalisation dans la sphère entrepreneuriale constitue de nos jours une nouvelle donne qui bouleverse tous les pans de l'économie mondiale. Et pour cause ; le numérique se veut un puissant levier de transformation. En effet, tirer parti des opportunités qu'offre la technologie permet d'accroître sa compétitivité, tout en renforçant sa profitabilité. Toujours est-il que pour arriver à un tel résultat, le processus peut s'avérer à la fois délicat s'il n'est pas bien géré, qui plus est, pour un organisme de la taille de la CDG. Car opter pour la digitalisation de ces services requiert, entre autres, d'automatiser une multitude de process, de faire émerger de nouvelles sources de création de valeur, de sensibiliser ses collaborateurs à d'inédites méthodes de travail, de redéfinir son cœur de métier, de pivoter vers d'autres marchés ou encore d'adresser différemment sa clientèle...
Ce qui nécessite une réflexion extrêmement minutieuse et stratégique bien ficelée pour que cette conversion au tout numérique soit un franc succès. En la matière, la CDG s'est donné réellement les moyens de mener à bien cette mutation numérique, tant au niveau de ses collaborateurs que des filiales du Groupe. Et ce n'est pas tout, car la Caisse entend déployer à l'attention de ses clients, fournisseurs et autres partenaires de nouveaux services digitaux tout en mettant à leurs dispositions son savoir-faire numérique récemment acquis. À titre d'exemple, l'organisme public et le Conseil national de l'Ordre des notaires du Maroc ont signé une convention sur la digitalisation des échanges d'informations entre les études notariales et la Caisse, le service résultant de ce partenariat étant déjà opérationnel depuis janvier dernier.
Lire aussi | CDG injecte 700 MDH dans sa filiale CDG Développement
Par ailleurs, les notaires qui sont clients de la CDG peuvent depuis 2017 accéder aisément à leurs comptes dépôts et règlements via la banque digitale de cette même CDG. Faut-il souligner qu'en tant qu'organisme public qui occupe une place prépondérante dans l'économie nationale, la Caisse entend contribuer pleinement à la transformation numérique du Maroc.
Des valeurs clés nécessaires à la transformation
Cinq valeurs clés sont venues ponctuer la réflexion stratégique du management de la CDG, à savoir l'innovation, l'intelligence collective, le partage, la synergie et la mutualisation. «Clairement, pour mener à bien cette transformation numérique, nous avons dû revoir en profondeur notre modèle de fonctionnement courant 2017», nous a précisé Khalid El Bouzid. Et le Directeur du Pôle Transformation Digitale Organisation et Processus de la CDG de poursuivre : «l'objectif stratégique consiste à opérer une transformation globale dont le digital est l'un des principaux leviers. Ainsi, il a fallu revisiter la totalité de nos processus et services avec un esprit critique, intégrer l'expérience client et l'expérience collaborateur, repenser et redéfinir notre modèle de fonctionnement en tenant compte des grandes possibilités offertes par la technologie».
De quoi permettre au management de comprendre l'existant, de définir une vision de la transformation digitale et surtout d'identifier les écarts pouvant exister entre une «CDG à digitaliser et une CDG pleinement digitale». Par ailleurs, une feuille de route avec les axes et les alignements stratégiques a été élaborée. «Une batterie de réflexion et d'orientation stratégique qui nous ont permis d'amorcer la première phase de notre digitalisation courant 2017», précise notre interlocuteur.
Un cheminement digital qui s'est poursuivi entre 2018 et 2019 et qui a vu l'efficacité opérationnelle de la CDG et du Groupe se maximiser ; de même que les procédés de traitement ont été réinventés et digitalisés. Par ailleurs, cette période a vu la mise en place d'une infrastructure d'information «virtualisée» dite «hyper-convergée», adaptée à la stratégie de la synergie technologique et à la construction des services partagés et du «Cloud» du Groupe CDG. Cette infrastructure a été complétée par la construction d'un «data center» souverain porté par la filiale technologique ES-CDG (DXC Technology Maroc), dont le siège se trouve en plein cœur de Rabat Technopolis. Faut-il ajouter que ES-CDG résulte d'une joint-venture entre la CDG et le groupe DXC Technology, opérateur de premier rang mondial.
A noter que l'Interopérabilité avec les services de l'Etat, la sécurisation du volet transformation et l'optimisation de la gestion de contenu ont été quelques-uns des objectifs atteints courant 2018-2019. Enfin, le décloisonnement et l'optimisation des interactions entre les structures, l'importance de positionner le client/citoyen au centre de la stratégie, la transformation des usages et l'ancrage de la synergie du Groupe ont été, là aussi, quelques axes prioritaires atteints durant cette période.
Des ambitions claires en 2021
Et en ce début d'année 2020, la Caisse a poursuivi tambour battant sa feuille de route en matière de transformation digitale. En effet, l'organisation et les process internes, les normes, méthodes et gouvernances digitales sont opérationnelles. De même que les outils technologiques, les échanges collaboratifs et transverses, le business digitalisé, mais aussi le contrôle, le pilotage et la gouvernance, tous digitalisés, ont été mis en place.
Pour autant, la transition numérique de la CDG ne s'arrête pas en si bon chemin puisqu'en 2021, le Groupe aspire à être totalement connecté, avec à l'appui, des services partagés. L'ensemble des filiales de la Caisse entendent disposer d'un «Cloud» général, en plus de normes, de méthodes et d'une gouvernance digitale. Ajoutez-y un «BigData» estampillé Groupe CDG.
«Avoir un centre de service partagé permet à notre groupe de fonctionner sur certains process de la même manière. C'est aussi l'occasion d'avoir un ensemble d'approches consolidées en termes de pilotage et en termes de contrôle. Ce qui nous permet aussi d'optimiser les coûts par la synergie et d'orienter les budgets vers plus d'innovation, de nous aligner sur un standard groupe et de faire profiter l'ensemble des entités de la bonne pratique et de l'innovation là où elle se trouve et où le principe de propriété cède la place à celui du partage», conclut M. El Bouzid.
Lire aussi | CDG injecte 700 MDH dans sa filiale CDG Développement
Un virage digital déterminant en interne, mais qui l'est tout autant en externe comme nous l'avons mis en exergue ci-dessus, notamment pour le citoyen, la clientèle, les fournisseurs et les partenaires de la CDG. Une thématique qui fera justement l'objet de notre prochain article.
Tribune et Débats
La tribune qui vous parle d'une actu, d'un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Economistes et autres experts, patrons d'entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s'y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.
Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.