Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Les atouts du Maroc en tant que destination golfique de premier choix mis en avant en Pologne    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Karaté: Médaillée d'or, la Marocaine Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Ministère public et Gendarmerie Royale collaborent pour une meilleure qualité des prestations aux usagers    Wydad: Benzarti exclut un joueur des entraînements    Euro 2021: la Belgique écrase la Russie (VIDEO)    Équipe nationale : On tire la sonnette d'alarme !    Variant indien au Royaume-Uni: Boris Johnson avertit    Le grand pèlerinage à la Mecque en format réduit, les Marocains dépités    Euro 2020 : Danemark-Finlande interrompu provisoirement suite au grave malaise du Danois Christian Eriksen    Hajj 2021: les précisions du ministère des Habous et des Affaires islamiques    Algérie : la remueuse Kabylie dénonce une parodie d'élections et un régime réduit à la dernière extrémité    La date de l'Aïd Al Adha 2021 au Maroc    Algérie : les législatives anticipées servent à blanchir le régime (collectif)    Résolution européenne: les pays du Golfe solidaire avec le Maroc    Le Maroc peut produire des composants de la voiture électrique    Wikipedia en version Darija est désormais disponible    La Bourse de Casablanca en hausse    L'Istiqlal réaffirme la nécessaire récupération de Sebta et Melilia    Maroc – Burkina Faso : Pour suivre le match    Transfert de Hakimi : Le PSG s'apprêterait à améliorer son offre    La CSMD fait escale à Aït Bouguemez, le désenclavement des zones rurales au centre des débats    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Tan-Tan : un multirécidiviste se suicide en garde à vue, une enquête ouverte    Covid-19 au Maroc : 455 nouveaux cas et 5 décès enregistrés en 24 heures    Le travail des enfants concerne 1,3% des ménages    Don de sang: le beau geste des ultras du Raja et du Wydad    Conférence de Berlin II: Bourita s'entretient avec l'envoyé spécial du SG de l'ONU pour la Libye    OCP : Succès d'une émission obligataire de 1,5 Milliard de Dollars à l'international    Protection contre les catastrophes naturelles: un chèque de 100 millions de $ de la banque mondiale au Maroc    Entrée au Maroc: les voyageurs en provenance de la liste A ne sont plus obligés de passer le PCR    Résolution européenne sur les migrants mineurs : réunion urgente du Parlement arabe le 26 juin    Rabat restera un indéfectible soutien de Tripoli, déclare Nasser Bourita    Royal air Maroc : les détails des vols pour cet été    Covid-19: Lancement du premier kit de test à domicile en Inde    Covid-19: Les vaccins chinois par pulvérisation nasale en phase d'essais cliniques    Météo: le temps qu'il fera ce samedi 12 juin au Maroc    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    La posture du professeur et de l'élève ne fonctionne plus    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    Victor Hugo, ses funérailles, ses dessins    Le goût de la vie orientale    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maroc : la britannique Xlinks va construire un complexe éolien et solaire et vendre l'électricité produite au Royaume-Uni
Publié dans Challenge le 09 - 05 - 2021

Construire un complexe éolien et solaire de 10,5 GW au Maroc et vendre l'électricité produite par cette énorme centrale au Royaume-Uni, c'est le pari de la société britannique Xlinks. L'énergéticien qui vient de créer une filiale à Casablanca, Xlinks Maroc, est en pourparlers avec le gouvernement concernant les sites d'implantation de la centrale solaire.
Le Maroc est en train de devenir le nouveau terrain de chasse des investisseurs dans le domaine des énergies renouvelables. Il faut dire que le Royaume s'affirme depuis quelques années comme une destination de production solaire et éolienne attractive. Si jusque-là, les investisseurs se sont contentés de produire sur place et d'y écouler leur production, la britannique Xlinks, elle, voit très loin avec à la clé un projet inédit. L'énergéticien anglais, qui compte parmi les membres de son conseil d'administration Paddy Padmanathan, le PDG du géant saoudien de l'énergie ACWA Power, prévoit, en effet, de construire un complexe éolien et solaire de 10,5 GW au Maroc et de vendre l'électricité produite par cette énorme centrale au Royaume-Uni. Cela devrait être possible grâce à une ligne de transport à courant continu haute tension de 3 800 km reliée à des sites au Pays de Galles et dans le Devon, selon le PDG de l'entreprise, Simon Morrish, qui s'est entretenu avec pv magazine au sujet de cet ambitieux projet et de la manière dont il pourrait devenir réalisable. « Xlinks est en pourparlers avec le gouvernement marocain concernant les sites exacts de la centrale solaire et travaille à l'obtention des permis avec les départements concernés », a confié le PDG de Xlinks, Simon Morrish, au magazine spécialisé sur le marché solaire.
Lire aussi| Attijariwafa bank candidate au rachat de Union Bank of Nigeria
Il faut dire que ce projet pharaonique ne semble guère tétaniser l'énergéticien britannique qui d'organiser des appels d'offres internationaux pour la construction de la centrale et de mettre en place le premier câble de 1,8 GW au début de 2027 et un deuxième câble deux ans plus tard. L'immense complexe serait relié au réseau électrique britannique à Alverdiscott, dans le Devon, et à Pembroke, au Pays de Galles, par une ligne de transport haute tension à courant continu de 3 800 km, qui, selon le promoteur, comprendrait quatre câbles distincts et serait la plus longue liaison sous-marine de transport d'électricité au monde, rapporte pv magazine, notant que le câble traversera les eaux internationales et plongera dans les eaux territoriales de pays européens tels que le Portugal, l'Espagne et la France à quatre reprises, ce qui, selon le promoteur, devrait faciliter l'obtention des permis de construire. « Cela signifie que nous entrons dans les eaux territoriales de l'Espagne, du Portugal et de la France et nous sommes en train de commencer les demandes d'approbation correspondantes. », a souligné le PDG de Xlinks qui précise que son entreprise est actuellement en pourparlers avec trois grands fabricants de câbles européens pour la construction des lignes de transmission.
Lire aussi| Climat des affaires : la nouvelle feuille de route sur 5 ans [Document]
Une fois achevé, le projet fournira 26 TWh d'énergie durable et flexible au Royaume-Uni chaque année. « Le projet devrait représenter 7, % de la demande d'électricité du Royaume-Uni et contribuer de manière significative à la réalisation des objectifs "net zéro" », a affirmé Morrish à pv magazine. Xlinks compte de vendre l'électricité au réseau britannique dans le cadre d'un contrat pour différence. « Nous espérons mener à bien une négociation bilatérale avec le ministère britannique du Commerce, de l'énergie et de la stratégie industrielle », précise Morrish. Au total, Xlinks prévoit d'investir environ 18 milliards de livres dans le projet, selon pv magazine. En attendant, une société portant le projet a été créée à Casablanca, en mars dernier, du nom de Xlinks Maroc.
Lire aussi| Nadia El Bouaamri rempile à la tête de l'ISCAE-Casablanca


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.