Casablanca: Lydec s'explique sur l'incident électrique    Produits finis: Le droit d'importation passerait à 40%    Terrorisme: Une cellule liée à un combattant marocain démantelée à Barcelone    France: Nadia Hai, d'origine marocaine, nommée ministre délégué à la Ville    Covid19: 123 nouveaux cas au Maroc, ce mercredi à 10h00    Les plages où il fait bon se baigner cet été    Réunion du Bureau politique    Driss Lachguar lors d'une réunion avec les membres du Conseil national de l'USFP issus de la région de Rabat-Salé-Kénitra    Côte d'Ivoire : mort du premier ministre et candidat à la présidentielle Amadou Gon Coulibaly    Driss Lachguar se réunit avec les membres du Front national pour la sauvegarde de la Samir    Le stress test de BAM confirme la résilience des banques au choc induit par la crise liée à la pandémie    Covid-19 : Des mesures additionnelles préventives à l'occasion d'Aid Al Adha    Sahara marocain: un expert péruvien n'a pas été tendre avec l'Algérie    Les grossistes anticipent une baisse des effectifs employés    La contamination bat son plein : A qui la faute ?    Pour Tom Hanks, son nouveau film de guerre peut servir de leçon face au coronavirus    "Des peurs et des hommes, sous l'influence du covid-19", nouvel essai qui identifie les réponses psychologiques face à la pandémie    Une série d'activité culturelle et artistique à Assilah    Zouhair Feddal tout proche du Sporting Lisbonne    45.309 MRE rejoignent leurs pays de résidence    Chelsea chasse Leicester du podium    L'accès au territoire ouvert aux citoyens marocains et les résidents étrangers    Reprise de l'activité footballistique au Maroc    Les ménages incertains et très inquiets    Talaâ Saoud Al Atlassi : Le non du Maroc au plan israélien se démarque par son réalisme    Elections 2021: Réunion entre l'Intérieur et les partis    Coronavirus : 3212 cas actifs mercredi 8 juillet à 18 heures    Serie A: Ibracadabra renverse la Vieille Dame    Assilah respire un air artistique estival!    L'identité, selon Descombes    Premier League: Arsenal et Leicester se quittent sur un nul    Détournement d'aides dans les camps de Tindouf: la responsabilité de l'Algérie est entière    Infos Covid-19/Maroc: le ministère a fait une annonce    Liga : Valence souffle, l'Atlético freiné par le Celta    Le Parlement marocain exige des excuses d'Amnesty    Le dissident algérien Karim Tabbou appelle à s'engager dans un «vrai» processus politique    Alerte Météo : la canicule se poursuit au Maroc    US Round Up du mercredi 8 juillet – PPP, Banques, Eglises, Texas, Harry et William    Hamza El Fadly « L'argent, la cause de tous les problèmes »    Covid-19 : La CAF et ses partenaires se réunissent pour la sécurité sanitaire en Afrique    Théâtre d'enfant : Un art à exercer professionnellement selon El Houcine Essekkaki    Casablanca: incendie spectaculaire dans une décharge (VIDEO)    Loubna Abidar critiquée par un avocat égyptien (VIDEO)    Enseignement: L'e-learning en voie d'institutionnalisation au Maroc dès la rentrée prochaine    Joe Biden promet que les États-Unis réintégreront l'OMS s'il est élu    BCIJ : Démantèlement d'une cellule terroriste à Nador    Météo : temps généralement stable avec ciel peu nuageux à clair, ce 8 juillet    4 terroristes présumés arrêtés à Nador    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Banques participatives : CAM démarrera avec 15 à 20 points de vente
Publié dans Finances news le 03 - 02 - 2017

Crédit Agricole du Maroc apporte les dernières retouches à son projet de banque participative en partenariat avec ICD, filiale de la Banque islamique de développement.
L'activité démarrera avec une vingtaine d'agences. L'offre de produits sera diversifiée et complète.
Après avoir officiellement reçu en début d'année son agrément pour le lancement d'une banque participative, en partenariat avec ICD, filiale de la Banque islamique de développement (BID), le Crédit Agricole du Maroc (CAM) est en cours de finalisation de son projet.
Le déploiement commercial de la future banque hallal s'appuiera au démarrage sur un réseau de 15 à 20 points de vente. «Il disposera d'une large zone de chalandise, notamment dans le monde rural, et d'une équipe de commerciaux renforcée», nous apprend Fouad Harraze, directeur exécutif stratégie et développement du Crédit Agricole du Maroc, en charge de la banque participative. Le réseau sera par ailleurs soutenu par des agences mobiles et des solutions de banque à distance, fait savoir la banque dirigée par Tariq Sijilmassi.
Au niveau de l'offre de produits, celle-ci sera diversifiée dès son lancement, afin de «répondre aux besoins des différents segments de notre cible, à savoir les particuliers, les professionnels et bien évidemment les agriculteurs», poursuit notre interlocuteur. L'offre de produits se veut donc complète. «Elle inclura toute la panoplie des moyens de paiement, de dépôts et comptes d'investissement, mais aussi des offres de financement de l'immobilier, de la consommation, de l'acquisition de véhicules, de l'équipement et de l'investissement et des produits dédiés au financement de l'agriculture», assure-t-il.
La population rurale, que la banque connaît parfaitement, pourrait montrer un intérêt certain pour les produits participatifs, comme nous le confirme F. Harraze. «La population du monde rural, aussi bien les particuliers que les professionnels, la TPE, et les agriculteurs, a des attentes auxquelles nous comptons répondre, en proposant des instruments participatifs innovants et adaptés», soulignet-il.
Par ailleurs, Crédit Agricole du Maroc (CAM) se félicite de son partenariat avec une institution comme ICD, la banque filiale de la BID, en charge du secteur privé. «C'est une institution qui dispose d'une vaste expérience dans l'industrie de la banque participative et de l'industrie financière, avec une expertise métier avérée en finance participative», affirme notre source. De plus, ses solides fondamentaux sont un gage de confiance. «Son tour de table est composé d'un actionnariat diversifié et de référence, ses indicateurs financiers sont solides et ses fondamentaux de crédit ont été reconnus par les agences de notation internationales». Pour rappel, un décret du chef de gouvernement datant de spetembre 2016 publié au Bulletin Officiel stipule que le démarrage de la banque participative du CAM devrait se faire avec un capital de 200 millions de DH, qui sera par la suite porté à 400 millions de DH.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.