Botola : Le Wydad de Casablanca s'impose à domicile face à la RS Berkane    Bab Sebta : mise en échec d'une tentative de trafic d'environ 39 000 euros    Le crédit bancaire progresse de 3,6% au T2-2022 (BAM)    La CEDEAO suit avec une « grande préoccupation » l'évolution de la situation au Burkina Faso    Covid-19: 11 nouveaux cas, plus de 6,81 millions de personnes ont reçu trois doses du vaccinCovid    Jazz au Chellah : Dock in Absolute et Ernesto Montenegro Quintet étalent leurs talents    Premier League: Haaland et Manchester City se régalent contre United    Présidentielles au Brésil: Bolsonaro confiant, Lula appelle à la paix    Casablanca / L'Boulevard : Des débordements entachent la joie des festivaliers    Skhirate-Témara : 700 bénéficiaires d'une caravane médicale    Les liens historiques entre le Maroc et le Pérou ne peuvent être altérés par des positions volatiles    Mondial de football pour amputés : Le Maroc s'incline face au Brésil    L'Boulevard envers et contre tout !    Migrants : quatre morts et vingt-neuf disparus au large des Canaries    le ministère des Affaires étrangères met une cellule de suivi et des numéros de téléphone à la disposition de la communauté marocaine    Prévisions météorologiques pour le lundi 03 octobre 2022    Conférence autour du livre «Tifawin» de Khadija Rchouk    Vidéo : Quand Tarab Ambassadors fête comme il se doit la fête d'Al Mawlid    Insolite : Le prince moulay Hicham pousse la chansonnette dans la rue    Le Maroc en quête des drones chinois "Wing Loong II"    La Libye s'oppose au projet de gazoduc transsaharien porté par l'Algérie    Guelmim : Journée d'étude sur la problématique de la gestion des ressources hydriques dans la région    Le FACDI, un incubateur pour le développement de la coopération Sud-Sud    Migrants clandestins : les familles des disparus haussent le ton    Le Maroc compte présenter sa candidature    Marc Lasry, le Marocain copropriétaire de la franchise NBA des Bucks veut racheter l'Inter Milan    Burkina Faso: sous fond de rivalité entre la Russie et la France    L'armée ukrainienne reprendra d'autres villes du Donbass « dans la semaine à venir », affirme Zelensky    Quelle culture voulons-nous ?    L'Ambassade du Maroc met en place une cellule de suivi    Nigeria : l'ARM participe à la 2ème conférence du Réseau des gouvernements infranationaux d'Afrique    Falsification de visas : Arrestation d'une vingtaine de membres d'un réseau criminel    «Crise cardiaque.... Chaque minute vaut une vie»    Le FNUAP salue les progrès du Maroc    Le Maroc au CPS de l'UA: Une consécration de la confiance dont jouit le Royaume    Un témoignage du Bâtonnier Abdelaziz BENZAKOUR    Mohamed Joudar succède à Sajid à la tête de l'UC    Signature d'un Mémorandum d'Entente entre l'ARM et le Forum des Gouverneurs du Nigéria    Renouvellement du Conseil national de la presse : le torchon brûle entre la Fenajic et le gouvernement    SM le Roi félicite le Prince héritier d'Arabie Saoudite    Israël : une cellule locale de l'Etat islamique démantelée    Art et culture : Une Fondation pour El Jadida    Le ministère ne se chargera plus des équivalences des diplômes obtenus à l'étranger    Prêt-à-porter. Camaieu Maroc dans la tourmente    Semaine dans le rouge pour la Bourse de Casablanca    Clôture en apothéose à Dakhla de "Prince Héritier Moulay El Hassan Kitesurfing World Cup 2022"    L'Ambassade du Maroc met en place une cellule de suivi de la situation au Burkina Faso    CHAN-2022 (tirage): Le Maroc hérite du Soudan, Madagascar et Ghana    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Migration: Bourita appelle à réduire les vulnérabilités des migrants
Publié dans Hespress le 25 - 03 - 2022

Encourager les migrations régulières et réduire les vulnérabilités des migrants, tel est le message livré par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, à l'ouverture, vendredi à Rabat, de la 1ère réunion ministérielle des pays champions de la mise en œuvre du Pacte de Marrakech sur les Migrations.
Tout en soulignant la nécessité de « promouvoir des sociétés inclusives, encourager les migrations régulières, réduire les vulnérabilités des migrants, tout en favorisant les échanges, la coopération et les partenariats, ainsi qu'une interaction plus poussée entre le Pacte de Marrakech et l'Agenda 2030 », le ministre a fait noter que « la migration ne peut plus être vue comme une tare, pas plus que le migrant ne peut plus être perçu comme une menace ».
La nécessité d'un cadre de coopération en matière de migration n'a jamais été aussi évidente, a estimé Bourita, indiquant qu'alors que de nombreux défis et déficits structurels et conjoncturels demeurent, le Pacte offre une feuille de route pour surmonter les uns et combler les autres.
x Publicité
Dès lors, a-t-il dit, cette conférence « doit être pour nous l'occasion pour mener des actions spécifiques : Fournir, sur la base du partage de nos expériences respectives, des orientations concrètes pour faire avancer le Pacte, et créer une dynamique en amont du premier Forum d'examen des migrations internationales, qui se tiendra à New York en mai 2022 ».
S'agissant de la désignation du Royaume en tant que pays champion de la mise en œuvre du Pacte de Marrakech, le ministre a soutenu que le Maroc « se sent aussi à l'aise qu'il se sait cohérent ».
« Notre engagement est, en effet, une application cohérente de notre position sur la migration et des principes que nous défendons », a-t-il assuré.
« D'abord, la conviction que la migration peut être bénéfique, ensuite, la volonté de porter la migration dans tous nos espaces d'appartenance régionaux, continentaux et bi-continentaux; mais aussi le refus de sacrifier le nexus développement-migration sur l'autel du tout-sécuritaire; et surtout, la détermination ferme de ne jamais instrumentaliser, militariser ou sous-traiter la migration », a-t-il souligné.
Car, a expliqué Bourita, « la migration a, avant tout, cette particularité : elle est structurelle. Nous y revenons, tout le temps. Les guerres, les pandémies et les maux de notre ère, vont et viennent. Les migrations, elles, restent ».
« Nous voulons relever les défis de l'avenir, garantir que les migrants ne soient plus jamais les oubliés des pandémies, renforcer la résilience de la mobilité humaine et faire en sorte, en somme, que les migrations se situent à l'optimum des intérêts de chacun, et pour ce faire, les 23 objectifs du Pacte de Marrakech constituent la boussole de notre action », a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.