Point de vue : Naissance du label «Morocco L'ghedd»    Le renouvellement des élites doit toucher tous les domaines    Akhannouch met en avant le potentiel de la numérisation de l'agriculture marocaine    Facturation électronique, aucune obligation en absence de l'ICE    Shutdown: Trump attaque les démocrates qui refusent son offre de sortie de crise    Le pape invite les jeunes à prier en ligne avec l'application "Click to Pray"    Coupe de la CAF : 3 clubs marocains dans un seul groupe !    Après Abidjan, le Festival "Afrique du Rire" fait escale à Marrakech    Youcef Drissi Anticonformiste, rebelle et décalé !    Rallier Auxerre à Bzou, le défi d'Abderrazak El Badaoui    Ligue des champions: Le WAC s'incline à Pretoria    «France football»: Zyech 2e meilleur joueur maghrébin de l'année    Un symposium sur le management sportif à Agadir    Amzazi rencontre l'ambassadeur anglais    Sous le signe de l'excellence et de la diversité    Pêche côtière et artisanale: Stagnation des débarquements en 2018    Attaque israélienne à Damas : 4 soldats syriens morts    Hamid Douieb : un retour aux racines…    Brexit: Theresa May de retour dans l'arène du Parlement pour présenter son « plan B »    Interview with Mr Adil Douiri, founder of Mutandis, following the company's very successful IPO    Vidéo – Les images de la « super Lune » de sang    Classement «Times Higher Education» : L'Université Mohammed V en tête des universités marocaines    Londres ouvre la procédure pour les Européens souhaitant rester après le Brexit    Le Groupe BCP lance l'application «Atlantique Mobile» pour son réseau subsaharien    Encadrement de proximité : L'ONCA lance «la contractualisation du Conseil agricole privé agréé»    Un registre national des services médiatiques voit le jour    Edito : Partenaire fiable et utile    Casablanca : Un policier contraint d'utiliser son arme pour neutraliser un dangereux récidiviste    Rkia Derham reçue en audience par le Premier ministre indien    Sit-in à Rabbouni réclamant la traduction en justice des assassins de Omar Ould Anay    Habib El Malki a représenté S.M le Roi à la cérémonie d'investiture du nouveau président de Madagascar    Daniel Salaverry : Les relations entre Rabat et Lima évoluent de manière constante    Lancement de la formation pour le programme Jeunes marocains ambassadeurs aux Nations unies    Divers    Tabac et alcool assurément dangereux    Il faut mettre fin à la stigmatisation des troubles mentaux    Liga : Le Real double Séville    Racisme : L'appel de Koulibaly rejeté    Le DHJ se renforce à 0 dirham    Stefan Löfven, du soudeur syndicaliste au "socialo de droite"    La "success story" du groupe OCP sous les feux de la rampe à Dakar    La musique classique arabe s'invite en Chine    Aujjar rend hommage aux victimes du génocide rwandais...Et à Paul Kagamé.    «Il est important de laisser des écrits lorsque l'on dépose des projets»    SM le Roi Mohammed VI reçoit Mme Federica Mogherini    «Il faut récupérer tout ce qui est consommé à travers le monde»    «Le Maroc a signé «approximativement» toutes les conventions sur les droits d'auteur»    Donald Trump, le show et le chaos    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Décorations Royales : Partenaires et bâtisseurs du Maroc moderne honorés
Publié dans La Gazette du Maroc le 31 - 07 - 2006

A l'occasion de la Fête de la Jeunesse, le Souverain a décoré des personnalités marocaines, arabes et étrangères récompensées de Wissams Royaux pour l'ensemble de leur œuvre ou contribution au développement économique, académique, culturel, diplomatique, artistique et sportif du Royaume.
Lundi 21 août au Palais Marshan de Tanger. Date marquante commémorant le 43ème anniversaire de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui coïncide avec la Fête de la Jeunesse. A l'occasion de la réception offerte par le Souverain, d'éminentes personnalités du monde des affaires, intellectuel, de la diplomatie, des sciences, des arts et du sport ont été décorées des distinctions nationales pour leur mérite et leur fidélité aux nobles causes du développement du pays.
Champions émiratis des investissements
Il s'agit du président du Groupe émirati Emaar, Mohamed Ali El Abar qui fut honoré du Wissam alaouite de l'ordre de Commandeur pour avoir engagé, au Maroc, les plus importants investissements dans les pays arabes mobilisant un montant global estimé à 5,2 milliards DH. Le plus significatif dans cette initiative remarquable de nos partenaires du Golfe arabe, c'est que l'opération réalisée répond à la logique stricte des affaires fondées sur le retour d'investissements. Un témoignage édifiant de la part d'un des plus gros promoteurs immobiliers et touristiques de la planète sur l'attractivité du Royaume en matière d'Investissements générateurs de richesses et créateurs d'emplois. Dans le cas contraire, « nous n'aurons pas mis un seul dollar », a rappelé El Abar connu pour son franc-parler lorsqu'il souligne les formidables opportunités garanties par le Maroc en matière de réalisation de bénéfices substantiels sur au moins les deux lustres à venir. Le chantier phare initié intéresse le projet Saphira aspirant à revaloriser la corniche de Rabat qui s'accompagne du lancement d'autres projets d'envergure à Tanger et dans l'Oukaïmeden à Marrakech comportant une station de ski aux normes internationales, des sites de la riviera et des stations thermales de luxe. Rappelons que le groupe Emaar a emboîté le pas au géant émirien Dubaï Holding engagé dans d'importantes opérations d'envergure au Maroc dont le méga-chantier de l'aménagement et la mise en valeur des deux rives du Bouregreg.
Les Marocains de l'année
Au registre des nationaux distingués, figure en bonne place l'écrivain-journaliste et penseur Abdelkrim Ghellab, militant nationaliste et dirigeant istiqlalien de la première heure, récipiendaire du Wissam du Mérite intellectuel récompensant ses ouvrages sur l'histoire du Maghreb et du Mouvement national. Membre de l'Académie du Royaume, ancien Directeur du quotidien Al Alam, il est, à juste titre, considéré comme l'idéologue du Parti nationaliste et représente une figure de proue de la pensée arabo-musulmane au sein de l'élite fassie. L'ancien président de l'Union des écrivains du Maroc (UEM) est l'auteur de plusieurs publications traitant des questions liées à 1'arabité, l'Islam, l'arabisation et autres.
Le monde de la diplomatie n'est pas en reste avec la distinction obtenue par l'ancien ambassadeur Moulay Idriss Alaoui, honoré du Wissam Al Aârch de l'ordre de Commandeur, distinction prestigieuse sanctionnant une riche carrière entièrement dévouée aux intérêts supérieurs de la nation.
Les autres personnalités décorées sont Hamid Bennani, beau-père du Souverain et professeur au CPR de Fès recevant le Wissam El Aârch de l'ordre d'Officier, Abdelhadi Baraka, doyen des Chourfas Alamyines de Moulay Abdeslam Benmchich décoré du Wissam Al Moukafaa Al Wataniya de l'ordre de Commandeur, Robert Assaraf, président de la Fédération mondiale des Juifs du Maroc recevant le Wissam El Arch de l'ordre de Commandeur, pour ses deux ouvrages sur « Mohammed V et les juifs du Maroc à l'époque de Vichy » et «Une certaine histoire des juifs du Maroc».
Soulignons, également, le mérite de Rachid El M'rabet, Directeur général de l'ISCAE qui a été décoré du Wissam El Aârch de l'ordre de Chevalier, tant et si bien que notre « iscaiste » s'est imposé comme le réformateur moderniste d'une grande école qui est devenue la référence obligée dans les cercles scientifiques du Royaume.
Le sport est, aussi, à l'honneur avec la consécration de Jamal Belhassni, champion du monde de Jet-Ski en 2005 dans la catégorie «Expert ski limited» qui obtient brillamment le Wissam du sport de catégorie exceptionnelle.
Sans oublier, bien entendu, le talentueux et inamovible Mohamed Maradji, artiste-photographe-reporter auréolé du Wissam El Aârch de l'ordre de Commandeur au vu de son mérite professionnel exceptionnel et son dévouement total au Trône et à la nation. En le décorant à l'occasion de son propre anniversaire, Mohammed VI a sûrement voulu dire son affection pour celui qui était de toutes les sorties publiques de Son père et qui continue à faire la preuve de son acuité journalistique et artistique. Le Roi a également signifié publiquement Son estime pour un regard qui a su capter la majesté d'un peuple attaché à ses Souverains Mohammed V, Hassan II et Mohammed VI. Cette décoration semble donc s'apparenter à une sorte de reconnaissance.
Enfin, Marie-Antoinette Guignard, épouse de feu Jacques Guignard, s'est vue décerner le Wissam alaouite de l'ordre d'Officier,


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.