PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    Transformation digitale au Maroc: une nouvelle stratégie sera prochainement lancée    Allocations familiales: ce que prévoit le gouvernement en 2023    PLF 2023: priorité donnée à l'emploi, les détails    Un sardinier marocain avec 23 marins à bord en difficulté au large de Casablanca    Champions League (tours préliminaires): voici les adversaires du Wydad et du Raja    Mercato : Yassine Labhiri choque le WAC et le Raja en signant à ... Berkane (PHOTO)    Maroc/Covid-19: 191 nouveaux cas et 1 décès ces dernières 24h    Réforme de la Santé: ce que prévoit le gouvernement Akhannouch en 2023    Tanger: un camionneur marocain de 37 ans pris la main dans le sac    Le Marocain Bilal Sahli remporte la médaille d'argent    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule "dans de bonnes conditions", un pic attendu fin août    Taïwan organise des exercices militaires, accuse Pékin de préparer une invasion    Le Groupe arabe à l'ONU salue les efforts soutenus de SM le Roi, Président du Comité Al-Qods    Algérie-arnaque d'étudiants : prison ferme pour deux personnes    Le CCME célèbre les Marocains du Monde et leurs régions    #Dégage_Akhannouch : «le patron d'Afriquia est accusé d'augmenter les prix à la pompe pour s'enrichir»    La France et l'Europe doivent mettre en place une alliance rénovée avec le Maroc (politologue)    Finances publiques: regain de forme des économies    Jeux de la solidarité islamique : Noura Ennadi offre l'or pour le Maroc au 400m haies    Jeux de la solidarité islamique/400 m haies: Noura Ennadi remporte la médaille d'or    Jeux de la solidarité islamique : Laaraj offre l'or au Maroc, El Bouchti en argent au taekwondo    Football : Le championnat marocain, destination préférée des joueurs algériens    Bourse de Casablanca: Clôture en bonne mine    L'endettement financier des ENF à près de 821 MMDH en 2021    Juillet 2022, l'un des plus chauds mois jamais enregistrés dans le monde    Compteur coronavirus: 191 nouveaux cas, plus de 6,7 millions de personnes ont reçu trois doses du vaccin    La Marine royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Les murales forcent l'admiration par leur esthétique    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    Les Casques bleus en Afrique, entre consentement et crise de légitimité    Une nouvelle étude révèle que 58% des maladies infectieuses seraient liées aux menaces climatiques    Frontière turco-syrienne : Erdogan déterminé à mettre en place un corridor de sécurité    L'UE annonce une aide de 261 millions d'euros à l'UNRWA    Les Etats-Unis et les pays africains, des « partenaires égaux » face aux nouveaux défis    Accord de paix au Tchad: l'ONU salue une « étape importante » dans l'histoire du pays    La culture autre levier de la diplomatie marocaine    Le «Pavillon Bleu» hissé pour la 11è fois consécutive sur la plage d'Aglou à Tiznit    Clôture à Ain Leuh du 21ème Festival national d'Ahidous    Beyonce au sommet des ventes aux Etats-Unis, une première depuis près de 15 ans    Interview avec Ahmed Taoufik Moulnakhla : « Nous voulons contribuer au développement du partenariat Sud-Sud »    Najat Aâtabou danse et chante à l'occasion d'Achoura (VIDEO)    Météo. Voici le temps qu'il fera ce mardi 09 août au Maroc    Le Conseil de sécurité de l'ONU se penche sur la situation à Gaza    Le «Parlement itinérant» fait escale à Tanger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Code de la famille: La femme, gagnante de la décennie
Publié dans La Gazette du Maroc le 24 - 07 - 2009

Discrimination positive, ratification des accords internationaux, la cause de la femme a plus avancé en dix ans qu'en un siècle auparavant.
L'affaire était mal engagée. Le plan d'intégration de la femme, projet majeur du gouvernement El Youssoufi a été attaqué de l'intérieur même du cabinet. Alaoui M'Daghri Ministre des Habous a mené une véritable campagne contre ce plan, soutenu par le parti de l'Istiqlal. Les Islamistes du PJD s'en sont saisis et ont pu, par une propagande peu honnête, mobiliser de larges couches de la population. C'était mal connaître l'engagement royal en faveur de l'égalité des individus. Saisi du dossier, le monarque use de ses prérogatives de Commandeur des croyants, nomme une commission sous la présidence de Me Boucetta et donne ses directives. A l'arrivée, le Maroc est doté d'un code de la famille, qui, tout en respectant les préceptes religieux, établit l'égalité entre époux et protège les droits de la femme. Peu, très peu, de pays musulmans peuvent se targuer d'avoir un tel code. Mais ce n'est qu'un aspect des avancées réalisées. Aspect important parce qu'il concerne l'ensemble des femmes et qu'il change les comportements sociaux. Cependant, le Roi s'est attaqué à l'inégalité de la base au sommet. L'effort fait pour la scolarisation des petites filles est sans précédent. Partout dans les régions excentrées des «maisons de l'Etudiante» ont été construites. Ailleurs, c'est le transport scolaire qui est appelé à la rescousse. Le même effort intensif et continu à été consenti en faveur de l'alphabétisation, de la formation professionnelle et de la santé. Par ailleurs, toutes les professions ont été ouvertes aux femmes, sans restriction, y compris celle d'agent d'autorité.
Discrimination très positive
Sur le plan politique, un quota est réservé aux femmes dans toutes les instances élues. Ceci permet au Maroc de se placer en tête des pays arabes pour la représentation féminine. Nous comptons depuis les dernières communales, des présidentes de communes, au nombre de 6, ce qui est un bon début. Les femmes sont aussi ministres, ambassadrices, directrices des établissements publics et madame Nasri est conseillère du Roi. Cette visibilité est, bien entendu, un élément de transformation sociale, de modernité, qui fait reculer le machisme et les conservatismes hérités du passé. Il est clair que le fait que des communes rurales soient présidées par des femmes, est le signal d'un changement profond des mentalités. Pour couronner le tout, le Maroc a levé toutes les réserves concernant la convention de l'ONU sur les femmes. C'est une décision de taille, parce que ces réserves concernaient des questions importantes, comme le droit des femmes à disposer de leur corps ou celui relatif à l'héritage. L'on se souvient que les Islamistes reprochaient essentiellement au plan d'intégration de la femme la référence au droit international. Nous ne sommes pas dans l'ordre du cosmétique ou des déclarations de principe mais d'une véritable réforme soutenue par une volonté politique très claire. La monarchie étant prescriptrice dans ce domaine, le Roi a choisi de montrer sa femme et de lui confier des activités sociales. Pour mémoire, c'est feu Mohamed V qui avait, le premier, dévoilé ses filles et les a inscrites à l'école initiant un mouvement en ce sens chez les élites citadines. Sur ce dossier aussi le chemin parcouru est important, jamais égalé auparavant, mais les défis restent tout aussi imposants. Le combat pour l'égalité parfaite, nécessite maintenant de la pédagogie et d'autres réformes qui doivent d'abord s'assurer du soutien populaire. C'est la mission de tous les démocrates que d'œuvrer à la création des conditions d'avancées encore plus importantes. La volonté politique du Roi est elle, évidente, prouvée dans les faits.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.