Trump évacué en pleine conférence de presse (VIDEO)    Les images de l'incendie mortel à Vincennes, en banlieue parisienne (VIDEO)    Quart de final de l'Europa League : Des matchs couperet avec unité de temps et de lieu    Une protéine suspectée de jouer un rôle dans les formes graves de Covid-19    Coronavirus : 826 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 34.063 cas cumulés lundi 10 août à 18 heures    Maigre salaire et grosse déconvenue    Covid-19 : 826 nouveaux cas, 18 décès et 1.177 guérisons en 24H    L'e-commerce, une tendance qui s'installe au Maroc    Algérie: trois ans de prison ferme pour le journaliste Khaled Drareni    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    Sondage: Biden devance Trump au Wisconsin et en Pennsylvanie    Les cours mondiaux des huiles végétales et des produits laitiers poursuivent leur ascension    Messi, Lewandowski, Neymar, De Bruyne... L'heure de briller    Report imminent du match IRT-RSB    Deux cas de Covid-19 à l'Atlético : Premiers remous à la Ligue des champions    EEP: Liquidation de plus de 70 entités    Louis Tripard ou les souvenirs d'un colon exproprié    Vols spéciaux de Royal Air Maroc: les précisions de la compagnie aérienne    Abdallah Boussouf, secrétaire général du CCME    El Jadida : Opération d'immigration illégale avortée    Sidi Bennour célèbre la journée internationale de la jeunesse    Gad Elmaleh de retour sur scène    France Télévisions prépare un concert caritatif pour le Liban    Une rentrée des classes sous le signe du mystère    Le Conseil National des Droits de l'Homme plaide pour un nouveau contrat social    Incertitudes et indécision    Société générale creuse ses pertes à cause du Covid-19    Youssef Zalal sur le toit du monde!    Getafe veut se séparer de Fayçal Fajr    Schalke 04: Amine Harit sur le départ?    Covid-19 : le Ministère de l'Intérieur évalue l'impact sur les ressources humaines des collectivités locales    Hommage aux contributions des Marocains du monde    Un an après l'abrogation du statut d'autonomie    Projet d'Akon en Afrique    SundanceTV lance son 1er concours de courts métrages    Najib Bensbia se glisse parfaitement dans une peau féminine    Conférence de soutien au Liban: 250 millions d'euros d'aides internationales    Botola Pro D1 : programme de la 21ème journée    Une humble pensée d'une petite germe nommée Abderrahmane El Youssoufi    Le MMVI retrace la genèse artistique au Maroc    Au bord du naufrage!    Le gouvernement libanais exprime sa gratitude pour l'initiative royale    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination!    Le nouveau khalife général de la famille tidjane Niass remercie le Roi Mohammed VI    France: Une explosion fait 8 blessés à Antibes    Liban Message plein d'émotion de Majda Roumi au milieu des décombres (Vidéo)    Rabat: une nouvelle expo au Musée Mohammed VI    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SPORT
Publié dans La Gazette du Maroc le 24 - 07 - 2009


Grabuge vert
Abdallah Rhallam (photo), le président du Raja avait laissé entendre qu'il était partant, dès la consécration du Raja à l'issue de la dernière saison. Prié de rempiler, il a fait savoir qu'il ne le ferait qu'à la seule condition de disposer de la discrétion de choisir lui-même les membres de son bureau et d'en éloigner qui il veut. Il vient d'avoir son assemblée générale qui consacre ses vœux. Et même si cela a demandé plus de temps que prévu, le scénario souhaité est arrivé à terme. Une quarantaine d'adhérents étaient contre, et l'ont fait savoir. L'AG ordinairement ordinaire, s'est transformée en extraordinaire, ou presque. Tout le bureau est de ce fait démis, à l'exception, toutefois, du président. Illégal ! hurlaient en vain les opposants décidés à ne pas en rester là. Le prochain acte devrait se poursuivre dans une salle du tribunal.
Gestion sexiste
Il y aurait bien une équipe championne et ce serait les filles d'Ain Harrouda. Et l'on présume qu'il y a bel et bien eu un championnat. Il faut bien donner quelque crédit à cette dépêche succincte et orpheline qui nous annonce même que les nouvelles championnes l'ont emporté au détriment de leurs homologues du Raja. Il faut dire que depuis que l'on a décidé de faire jouer pour un «play off» d'un championnat qui, pour ainsi dire n'a jamais existé, quatre équipes en huis clos et avec le boycott qui s'en est suivi, on finit par oublier. Maintenant que l'on vise le changement, que l'on ne cesse de chanter les louanges du professionnalisme dont les bienfaits devraient s'étendre incessamment à nos footballeurs mâles, il ne serait pas superflu ni inapproprié de réserver un meilleur sort à celles qui sont mordues du ballon rond.
Finales caniculaires
Deux finales un 25 juillet. On pourrait d'emblée s'en réjouir, sauf que ce n'est pas très intelligent de faire jouer des bambins en pleine canicule. C'est de minimes et de cadets qu'il s'agit. Et que l'on ne vienne pas accuser quelques aléas de programmation. Quand on ne commence un championnat que vers fin mars, on ne peut prétendre donner l'occasion aux pratiquants de bénéficier des joies estivales. Il va sans dire qu'un football qui aspire à aller de l'avant, a intérêt à réserver un tout autre sort à ses jeunes. Ils ont droit à des encadreurs autres que d'anciens joueurs sans formation. Ils doivent avoir toute la priorité pour bénéficier de l'infrastructure dont dispose le club et bénéficier d'un suivi médical. Et l'on doit concevoir pour eux des championnats ou autres compétitions à même de leur permettre d'évoluer au mieux.
MAS série
Depuis longtemps, il ne se passe pas une saison sans que le MAS ne fasse parler de lui. Et malheureusement pas toujours sur un registre positif. Il nous a déjà servi des radiations à l'encontre d'adhérents qui ne plaisaient pas au comité en place ou qui, dans certains cas, outrepassaient leurs prérogatives. Durant les quelques jours qui précèdent l'Assemblée générale, il fait particulièrement chaud à Fès mais aussi à Casablanca où, généralement, un autre «comité» élit domicile. Cette fois, alors que le président en place, Benouhoud, a décidé de partir de son propre gré, les choses devaient se passer autrement. Mais à peine Bennani installé que d'aucuns menacent de recourir à la justice pour dénoncer ce qu'ils estiment être des pratiques illégales ayant prévalu à l'élection du nouveau président.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.