Quand le monde a les yeux rivés sur le coronavirus, la Chine en profite pour persécuter les Ouïghours    Virus : l'Italie confine onze villes du Nord pour endiguer la contagion    Rabat: Nasser Bourita s'est entretenu avec un responsable saoudien    Une conférence scientifique internationale organisée par l'association Ibn Battouta    Lydec : Un chiffre d'affaires en hausse et une année marquée par de forts investissements    Jumelage Maroc-UE, quel apport pour la loi-cadre sur l'éducation ?    Arabie saoudite: une Marocaine interdite d'entrée au stade (VIDEO)    Eliminatoires africaines de taekwondo : La Marocaine Oumaima El Bouchti qualifiée aux JO-2020    17ème journée de la Botola Pro D1 : Qu'arrive-t-il au Wydad ?    Parution de l'ouvrage «Celui qui vient de l'avenir, Abdelkébir Khatibi»    Lampard remporte le derby londonien face à Mourinho    Le Real Madrid se fait surprendre par Levante,    Conseil de gouvernement jeudi: ce qui est prévu    Le Groupe Crédit Agricole du Maroc mobilisé pour Al Moustatmir Al Qaraoui    Italie : 100.300 Marocains mis en quarantaine    Décision du Conseil de la concurrence: les notaires réagissent    Encadrement des jeunes talents: et de quatre pour le projet OMMA !    La Résidence Francophone d'écriture pour le Film d'Animation de Meknès : 5 ans déjà !    Maîtriser la question religieuse!    Palestine: Vivement l'union!    Twitter suspend 70 comptes pro-Bloomberg pour non-respect des règles contre la manipulation    La justice britannique examine la demande d'extradition d'Assange vers les USA    Protection sociale : La BAD accorde un prêt de 2 milliards DH au Maroc    Paris : Une ambiance rétro-futuriste pour l'hiver 2020 à La Vallée Village    Une dynamique positive des OPCVM en Bourse    Ouverture du SIAP avec la participation du Maroc    La finance participative, une piste prometteuse pour la réalisation des ODD    CIH Bank affiche un PNB consolidé en hausse    Débat sur l'urgence climatique pour le continent africain    La Palestine réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    "L'Autre Voix", un "road movie" émouvant sans argent et sans un mot    Zouhair Bahaoui au Top mondial YouTube    Le Maroc à l'honneur au Festival multiculturel de Canberra    Région d'Agadir: il tue accidentellement son fils de 2 ans    Beni Mellal : le Club équestre de L'ERC des FAR domine le classement du Concours national de Saut d'obstacles    Quand l'ambassadeur Hassan Naciri encense Fassi Fihri    Affaire «Hamza monbb»: Dounia Batma devant le juge ce lundi    Carton plein pour Saad Lamjarred et Fnaire (VIDEO)    Saisie de 500 kilos de Chira dans la région de Marrakech    Saadeddine El Othmani : diligence et retards dans les affaires de l'Etat, selon les affinités partisanes    Météo: averses et risque d'orages ce lundi au Maroc    La Kechoise Marrakech    Marche de protestation contre les restrictions de déplacement dans les camps de Tindouf    Colloque sur la démocratie participative à la Chambre des représentants    Mohamed Benabdelkader : Attribuer le blocage de l'adoption du Code pénal aux divergences sur un seul article est une tentative de diversion    Driss Lachguar préside une réunion consacrée aux préparatifs du 9ème Congrès national de la Chabiba    Tableaux relevés à la 33ème édition du Med Avenir    En Algérie, des milliers de manifestants pour le premier anniversaire du Hirak    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La CSMD reçoit le Conseil de la Concurrence
Publié dans La Nouvelle Tribune le 24 - 01 - 2020

La Commission Spéciale sur le Modèle de Développement (CSMD) a poursuivi, jeudi à Rabat, ses séances d'écoute des représentants des partis politiques, des syndicats, du secteur privé et des associations, par une réunion avec les représentants du Conseil de la concurrence.
Le Conseil de la Concurrence, qui a été représenté par son président Driss Guerraoui, son secrétaire général Mohamed Abouelaziz, les vice-présidents Abdelghani Asnina et Abdellatif Lamqaddem, ainsi que par les membres Salwa Karkari Belkziz, Bouazza El Kharrati et le conseiller du président Larbi Benabdellah, a plaidé pour une mobilisation de l'ensemble des acteurs et forces vives de la nation pour créer des richesse nouvelles, soulignant que la question économique doit être cruciale dans le nouveau modèle de développement.
Le nouveau modèle de développement nécessite la mobilisation de l'ensemble des acteurs et forces vives de la nation à travers notamment l'intelligence collective pour produire des richesses nouvelles et libérer les énergies, a affirmé le président du Conseil de la Concurrence, Driss Guerraoui dans une déclaration à la presse, à l'issue d'une réunion des représentants du Conseil avec la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement (CSMD).
Il a aussi souligné la place et le rôle que doit jouer l'écosystème concurrentiel dans le modèle de développement, relevant que le pays est appelé à faire face à des défis majeurs dont la raréfaction des ressources naturelles et financières et des ressources humaines d'un certain niveau de compétences et d'excellence.
Parmi ces défis majeurs, M. Guerraoui a cité la complexité de la gouvernance de la question économique ce qui imposera à l'économie nationale de chercher les moyens à même de pouvoir recourir à de nouveaux avantages comparatifs.
M. Guerraoui s'est également arrêté sur la nouvelle génération d'insécurité liée à la nouvelle donne de l'économie mondiale, aux impacts imprévisibles du changement climatique et la réalité des changements imprévisibles dans les marchés.
Face à l'ensemble de ces défis, le recours aux sources traditionnelles de financement de la croissance et de la solidarité à savoir la dette, la fiscalité et la rationalisation des dépenses publiques ne peuvent pas permettre à l'actuel modèle de développement de répondre à l'ensemble des besoins, a-t-il estimé, appelant en outre à consacrer par la loi l'égalité des chances des citoyens, des entreprises et des territoires devant l'acte économique.
Le Maroc a besoin d'une nouvelle ambition qui doit être portée par le nouveau modèle de développement en vue d'insuffler une nouvelle confiance des Marocains dans leurs institutions, a-t-il relevé, appelant les citoyens à s'engager dans la mise en oeuvre de ce modèle.
La CSMD avait tenu des réunions avec des représentants de sept partis non représentés au parlement pour écouter leur vision sur le nouveau modèle de développement, à savoir le Parti du centre social, le Parti de l'Union marocaine pour la démocratie, le Parti de la Liberté et de la justice sociale, le Parti Al Amal, le Parti des Néo-démocrates, le Parti de l'Action et le Parti Annahda.
La CSMD avait tenu également des séances d'écoute avec les représentants de la Fédération des chambres marocaines de commerce, d'industrie et de services (FCMCIS). de l'Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption (INPPLC), de la Fédération des chambres des pêches maritimes (FCPM), de la Fédération des chambres d'agriculture au Maroc (FECAM), de l'Union nationale du travail au Maroc (UNTM), de la Fédération de la Gauche Démocratique (FGD), de la Fédération des chambres d'artisanat (FCA), de la Gauche Verte, de l'Organisation démocratique du travail (ODT), du Parti de l'Unité et de la Démocratie (PUD).
Il s'agit aussi de sept autres partis non représentés au parlement, en l'occurrence le Parti Al Ahd Addimocrati, du Parti des forces citoyennes (PFC), du Parti Démocratique de l'indépendance (PDI), du Parti du Renouveau et de l'équité (PRE), du Parti de l'Environnement et du développement durable (PEDD), du Parti Démocrate national (PDN) et du Parti de la Renaissance et de la vertu (PRV).
La Commission s'était aussi réunie avec les représentants du Rassemblement national des indépendants (RNI), de la Fédération démocratique du travail (FDT), de l'Association des régions du Maroc (ARM), du Parti Authenticité et modernité (PAM), du Parti du Progrès et du socialisme (PPS), de l'Union Constitutionnelle (UC), du Mouvement populaire (MP) et de l'Association marocaine des présidents des conseils communaux (AMPCC).
Des réunions avaient eu lieu avec les représentants de l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), de la Confédération démocratique du travail (CDT), du Mouvement démocratique et social (MDS), de l'Union marocaine du travail (UMT), du Parti de la Justice et du développement (PJD), de l'Union socialiste des forces populaires (USFP), du Parti de l'Istiqlal (PI) et du Haut commissariat au Plan (HCP).
La CSMD avait décidé, le 24 décembre dernier, d'écouter les institutions et forces vives de la nation incluant les partis politiques, les syndicats, le secteur privé et les associations et ce, dans un esprit d'ouverture et de construction commune.
Cette écoute large et ouverte vise à recueillir les contributions et les avis des parties sollicitées en vue d'élaborer un modèle de développement, avait indiqué la Commission.
Dans cette même logique de participation et d'inclusion, la CSMD avait fait savoir qu'elle mettra en place une plateforme digitale permettant de recevoir et de collecter les contributions et les idées soumises par les citoyens afin d'enrichir le débat et de partager les expériences et les réflexions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.