Académie du Royaume du Maroc : Concert mémorable de l'orchestre de l'opéra national du Pays de Galles    Le PLF 2020 passe le cap des Conseillers    L'AMMC présente son guide de lutte contre le blanchiment d'argent    Incendie à Arribat Center: pas de dégâts, selon la direction    PLF2020: le RNI remonté contre le PJD, à cause de l'article 9    Spotify fête son premier anniversaire au Moyen- Orient et en Afrique    Australie: Des incendies fusionnent en un « mégafeu » au nord de Sydney    Instagram veut empêcher les moins de 13 ans de s'inscrire    Deuxième plainte de Huawei contre l'administration Trump    OCP MS devient le 1er centre certificateur Mobius au Maroc    Tous à Londres, personne à Madrid!    Quarts de finale de la Coupe Mohammed VI : Le Raja contre le MC d'Alger ou Al Quwa Al Jawiya d'Irak    Coupes africaines : Wydad-Mamelodi Sundowns, deux géants qui se connaissent bien    JO 2022 : Les organisateurs cherchent 39.000 bénévoles    PCM-PLS-PPS: Un parti, un référentiel et un combat    Mouvement national, Koutla et gauche: des faits pour l'histoire    Le tourisme, un maillon à fortifier!    Nouvel élan pour les relations entre le Maroc et les Etats-Unis    70e anniversaire de l'OTAN: Le sommet de la discorde…    18ème Festival international du film de Marrakech : Mouna Fettou dédie son hommage à son fils    «Jeshop.ma» : Un pop-up store mis en place au FIFM    Lancement du plan national de lutte contre la mendicité des enfants    Hakimi en lice pour le titre des jeunes, Ziyech chez les grands    21e anniversaire de la disparition de Feu SM Hassan II    Pyongyang s'inquiète d'une « rechute du gâtisme » de Trump    Bourita rencontre Pompeo    «La mer est un personnage principal dans Lalla Aïcha»    FIFM 2019: Etoile d'or du festival pour Priyanka Chopra    Le Congrès va entamer la rédaction de l'acte d'accusation de Trump    Les Verts sont à Kinshasa. Coulisses d'un voyage    Soutien social au profit des handicapées : les résultats d'une étude présentés devant le conseil de gouvernement    Kia lance la prise de rendez-vous 100% en ligne    BatenborcH International Maroc et Afrique a soufflé sa sixième bougie en novembre    Fondation Al omrane : La 1ère classe préscolaire ouvre à Charafate    La Reine d'Espagne inaugure une exposition sur les arts amazighs en présence du Dr Leila Mezian Benjelloun    Météo: le temps qu'il fera ce vendredi    Compétitivité    Ouverture à Tanger du 2ème Forum sur le rôle des zones franches et industrielles    L'APEBI appelle à la mise en place d'une gouvernance numérique regroupant l'ensemble des grands ministères    Les camps de Tindouf mis sur la sellette par le Canada    Le secrétaire général de l'UMA rend hommage à S.M le Roi    Le Raja acculé à l'exploit au stade des Martyrs à Kinshasa    Inauguration du Tribunal de Tifelt par Mohamed Benabdelkader    L'éducation à la petite enfance se porte bien, mais …    "Abidat Rma" font le show à New Delhi    «Quand la question minière se pose, la sécurité se pose inéluctablement»    JO Pékin-2022: Les organisateurs cherchent 39.000 bénévoles    Le retour de Hakimi au Real est décidé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sebta: Retour à la normale à la frontière
Publié dans L'Economiste le 29 - 10 - 2019

Les artères commerçantes de Sebta souffrent de la rareté des visiteurs marocains, les principaux clients des commerces de l'enclave occupée, et pour cause les entraves à la frontière (Ph. Adam)
La situation à la frontière de Sebta pourrait retrouver un début de normalité à la fin de ce mois. Le trafic transfrontalier sera rouvert ce 28 octobre, si l'on croit les autorités de la ville. Le passage avait été fermé il y a quelques semaines suite à des incidents.
Les autorités espagnoles ont profité de ce temps pour renforcer les portiques d'accès pour les piétons, objet de fréquentes bousculades. Ces derniers constituent le gros du commerce frontalier quotidien avec plus de 20.000 passants par jour lors des périodes de pointe. Ces porteurs, dont les tristement connues femmes-mulets, font le passage à pied pour transporter la marchandise au Maroc.
Les autorités espagnoles avaient essayé de rationaliser la procédure en limitant le volume et le poids des colis, mais en vain, le désordre avait régné en maître au niveau du passage frontalier, au grand dam des commerçants espagnols installés à la zone commerciale Tarajal (ou Al Madraba comme on la connaît côté marocain) et qui ont vu leur chiffre d'affaires fondre comme neige au soleil.
Cette zone commerciale concentre une centaine de commerces, tous genres confondus, allant de la vente au détail ou en gros de tissus, produits d'alimentation générale et d'autres marchandises dont les consommateurs marocains sont très friands, dans un espace adossé à la frontière et dont l'accès est séparé de Bab Sebta.
Les autorités espagnoles, lors d'une réunion avec les commerçants de cette zone, se sont engagées à fluidifier le passage dans cette frontière ainsi qu'à travers celle de Bab Sebta pour les véhicules. L'objectif est de permettre un accès plus facile sans attente, et ce en ouvrant l'ensemble des voies d'accès.
A noter que lors des derniers jours du mois d'août, en pleine période de shopping, les commerçants espagnols se plaignaient aussi de l'état de Bab Sebta avec la réduction du nombre des visiteurs marocains à cause du nombre réduit de voies ouvertes côté espagnol, deux contre six côté marocain.
Les effets cumulés de ces désagréments frontaliers n'ont pas épargné les commerçants installés en plein centre-ville de Sebta. Certains ont même mis la clé sous le paillasson, d'autres s'y préparent ou optent pour des mutations. C'est le cas d'un supermarché situé à l'entrée de la ville qui a fermé ses portes pour se transformer en cash and carry. Un autre «outlet» installé en 2007 se prépare lui aussi à se transformer pour des activités plus rentables.
De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.