Nouveau modèle de développement: le monde carcéral invité à s'exprimer    Relance: Gouvernement, CGEM et GPBM s'engagent    Le Fonds d'investissement stratégique sur les rails    Arrivée à Beyrouth de l'aide marocaine médicale et humanitaire    Le tourisme: Une affaire de santé aussi    Ligue des champions : les résultats et le programme des quarts    Saisie près de Casablanca de plus de 5 tonnes de chira    Rabat constitue son parc à sculpture    Un concours pour révéler les talents arabes du court-métrage    Champions League: le Real s'effondre face à City, Lyon sort la Juve (VIDEOS)    Le classement général de la Botola (mise à jour)    Covid-19 : le Maroc retiré de la liste des pays sûrs    Education Nationale : 2.587 inspecteurs affectés au titre de 2020    La finance participative, un écosystème en perpétuelle évolution    Rachid Yazami : Je n'en reviens toujours pas qu'une telle quantité de nitrate d'ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth    Berkane s'offre le WAC    Aguerd vers Rennes et En-Neysiri en quart de l'Europa League    Examen de passage pour Gattuso    Dans une lettre adressée au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    La hausse des cas touchés par le coronavirus perçue différemment    Réunion du Conseil de gouvernement    Sur Hautes instructions Royales : Mise en place d'un hôpital militaire de campagne à Beyrouth    Covid-19: 1018 nouveaux cas confirmés au Maroc ce vendredi    Etat d'urgence sanitaire: ce que dit le projet de loi adopté ce vendredi    Macron réclame une enquête internationale    Le chômage poursuit son envolée au deuxième trimestre sous l'effet du Covid-19    Des fresques murales égaient la kasbah de Bni Ammar    Casey Affleck, en père protecteur dans un monde sans femmes dans "Light of My Life"    "Même pas mort", nouveau roman de Youssef Amine El Alamy    Prime exceptionnelle pour les professionnels de santé: C'est pour bientôt !    Tourisme national : un secteur d'avenir    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Liban : une instabilité explosive    Ligue des champions : Huit chocs pour quatre billets pour Lisbonne    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Accord de sponsoring : Le Raja et OLA Energy renforcent leur partenariat    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    La terre a tremblé en Algérie    Trump interdit TikTok et WeChat et la Chine crie à la « répression politique »    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sebta: Retour à la normale à la frontière
Publié dans L'Economiste le 29 - 10 - 2019

Les artères commerçantes de Sebta souffrent de la rareté des visiteurs marocains, les principaux clients des commerces de l'enclave occupée, et pour cause les entraves à la frontière (Ph. Adam)
La situation à la frontière de Sebta pourrait retrouver un début de normalité à la fin de ce mois. Le trafic transfrontalier sera rouvert ce 28 octobre, si l'on croit les autorités de la ville. Le passage avait été fermé il y a quelques semaines suite à des incidents.
Les autorités espagnoles ont profité de ce temps pour renforcer les portiques d'accès pour les piétons, objet de fréquentes bousculades. Ces derniers constituent le gros du commerce frontalier quotidien avec plus de 20.000 passants par jour lors des périodes de pointe. Ces porteurs, dont les tristement connues femmes-mulets, font le passage à pied pour transporter la marchandise au Maroc.
Les autorités espagnoles avaient essayé de rationaliser la procédure en limitant le volume et le poids des colis, mais en vain, le désordre avait régné en maître au niveau du passage frontalier, au grand dam des commerçants espagnols installés à la zone commerciale Tarajal (ou Al Madraba comme on la connaît côté marocain) et qui ont vu leur chiffre d'affaires fondre comme neige au soleil.
Cette zone commerciale concentre une centaine de commerces, tous genres confondus, allant de la vente au détail ou en gros de tissus, produits d'alimentation générale et d'autres marchandises dont les consommateurs marocains sont très friands, dans un espace adossé à la frontière et dont l'accès est séparé de Bab Sebta.
Les autorités espagnoles, lors d'une réunion avec les commerçants de cette zone, se sont engagées à fluidifier le passage dans cette frontière ainsi qu'à travers celle de Bab Sebta pour les véhicules. L'objectif est de permettre un accès plus facile sans attente, et ce en ouvrant l'ensemble des voies d'accès.
A noter que lors des derniers jours du mois d'août, en pleine période de shopping, les commerçants espagnols se plaignaient aussi de l'état de Bab Sebta avec la réduction du nombre des visiteurs marocains à cause du nombre réduit de voies ouvertes côté espagnol, deux contre six côté marocain.
Les effets cumulés de ces désagréments frontaliers n'ont pas épargné les commerçants installés en plein centre-ville de Sebta. Certains ont même mis la clé sous le paillasson, d'autres s'y préparent ou optent pour des mutations. C'est le cas d'un supermarché situé à l'entrée de la ville qui a fermé ses portes pour se transformer en cash and carry. Un autre «outlet» installé en 2007 se prépare lui aussi à se transformer pour des activités plus rentables.
De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.