QUEBEC : LA MAROCAINE MARWA RIZQY, REVELATION DE L'ASSEMBLEE NATIONALE    Maroc-OCDE : Le 2ème Programme Pays est lancé    GOUVERNEMENT : COMMENT COMBATTRE L'ENDETTEMENT    Infinix offre gratuitement BeIN connect pour regarder les matchs de la CAN    Le Maroc présent à la conférence de Manama    Baignade. Quelles sont les plages à éviter ?    Moucharaka Mouwatina : La deuxième tranche d'appui à la société civile lancée au profit de quatre régions    Mécanismes nationaux de prévention : Le CNDH organise un atelier national    Personnes âgées/retraite. Il ne faut plus compter sur la solidarité familiale    Finance participative : Le 1er contrat de dépôt d'investissement d'Umnia signé    Le RCAR franchit les 5% de participation dans Maroc Telecom    Délais de paiement : Benchaâboun fait le point    Pascal Naudin : "La transformation digitale est en marche"    Chambre des représentants. Les députés interpellés sur leur tenue vestimentaire    Mauritanie: Ghazouani proclamé vainqueur dès le premier tour    Démantèlement d'une cellule liée à Daesh composée de 4 personnes    Téhéran accuse Washington d'avoir coupé « la voie de la diplomatie »    Dominant la course démocrate à la Maison Blanche, Biden en tête d'affiche du premier débat    Brexit: Boris Johnson contre-attaque et plaide pour « une sorte d'accord »    Coup d'Etat avorté en Ethiopie    Les valeurs, le match à gagner    Le Maroc entame la CAN sur une victoire à l'arrachée    CAN 2019 : Mbarek Boussoufa redoute la Côte d'Ivoire    Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels «Tbourida» : La Sorba du Moqaddem Maher El Bachir remporte la 20ème édition    Cameroun. La "malédiction" sera-t-elle brisée?    Le Maroc au «Sommet des deux rives, Forum de la Méditerranée»    Ophtalmologues vs opticiens. Le différend continue    Facebook appelle les Etats à mieux réguler les géants du numérique    Démantèlement à Marrakech d'une bande spécialisée dans le trafic de drogue    La société civile s'implique davantage dans la gestion du Parc national du Souss-Massa et Tamri    Enseignement. Comment généraliser le préscolaire    Spotify partenaire musique du Festival Mawazine 2019    Un air de musique souffle sur le Royaume    Fresques d'Asilah: Quand la cité se drape d'art jusqu'aux…murs    Neila Tazi : «Nous avons besoin d'un nouvel élan de la part des pouvoirs publics»    «Quelle distance entre le soleil et la terre ?» : Un spectacle exclusivement dédié au Palais El Glaoui à Fès    Pour faciliter l'abonnement de ses fans : Le Raja fait appel aux services de Guichet.ma    Le strict minimum Mais c'est déja ça !    Le nombre de bacheliers a augmenté de 8,19%    Divers    Insolite : Mis en examen    Le président de la Chambre des représentants rencontre le corps diplomatique arabe accrédité à Dublin    Mohamed Benabdelkader : Le Maroc place la restructuration de la haute fonction publique au cœur de la réforme de son administration    Hervé Renard : L'essentiel est d'empocher les trois points de la victoire    Prisme tactique : Une victoire en trompe-l'œil    Au Liban, des posters vintage exposent les clichés du cinéma occidental    Découverte en Asie centrale des plus vieilles traces d'usage de cannabis    Deux jeunes Marocaines participent à Paris au "LabCitoyen" de l'Institut français    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Télécommunications: Les smartphones dopent la croissance internet
Publié dans Les ECO le 03 - 11 - 2014

Plus de 6 millions de Marocains ont accès à internet via leur téléphone mobile, soit plus de 81% du parc internet global. En une année, cette catégorie d'abonnement a plus que doublée (+118%). L'évolution de cette catégorie est directement corrélée à l'évolution de l'équipement des Marocains en smartphones. Les prix du mobile poursuivent sur leur lancée baissière, alors que ceux du fixe connaissent un renchérissement mécanique.
La maturité du marché marocain des télécommunications se confirme de trimestre en trimestre. Poursuite de la baisse des revenus par minute, de la facture internet moyenne, la forte croissance de l'usage moyen par ligne et un taux de pénétration dépassant largement les 100%, sont désormais des tendances de fonds qui caractérise ce marché. N'oublions toutefois pas que les opérateurs télécoms traversent une période relativement difficile, accusant des baisses de leurs chiffres d'affaires depuis 2012.
13 milliards de minutes
La dernière publication trimestrielle de l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) vient de paraître, donnant ainsi l'état d'évolution des différents sous-marchés des télécoms à fin septembre 2014. Ainsi, la poursuite de la baisse des prix de la minute de téléphonie mobile, est parallèlement accompagnée par de fortes hausses de l'usage en communication des Marocains. La tendance baissière des prix mesurée par le revenu moyen par minute, l'ARPM -Average Revenue Per Minute- au niveau du mobile se poursuit. En effet, l'ARPM est passé de 0,43 DH HT/min à fin septembre 2013 à 0,33DH/min à la même période de 2014 marquant ainsi une baisse de 23%. Pour le prépayé, cette baisse est de 28% et elle est de 18% pour le postpayé. L'usage moyen sortant mensuel par client mobile, s'est pour sa part apprécié entre fin septembre 2013 et fin septembre 2014, passant de 80 à 92 minutes/client/mois, marquant ainsi une croissance de l'usage moyen sortant mensuel par client mobile de 15%, englobant une hausse de 18% pour le prépayé et de 3% pour le postpayé. Cette consommation moyenne est naturellement beaucoup plus forte pour les lignes postpayées, qui s'établit à près de 8h/mois. Mais même pour le prépayé, l'usage par client, est sans nul doute, plus important que la moyenne qui ressort des chiffres de l'agence. En ce sens que cette moyenne se base sur un parc client de plus de 44 millions d'abonnés, ce qui, (rapporté au nombre d'usagers uniques qui peuvent disposer de plusieurs lignes), donnerais un usage moyen plus important par client. Ceci dit, le trafic sortant continue à chaque trimestre, de battre ses records. Il a atteint, 12,6 milliards de minutes pour le mobile au troisième trimestre de 2014, et plus de 900 millions de minutes pour le trafic fixe, ce qui porte le total à près de 13,5 millions de minutes.
Le fixe se renchérit
Pour le fixe cependant, la tendance est à l'inverse du trend du mobile. En effet, dans la téléphonie fixe, l'usage moyen a connu une baisse alors que le prix de la minute a enregistré une hausse. «Le revenu moyen par minute fixe est passé de 0,69 DH HT/min, au terme du mois de septembre 2013, à 0,77 DH HT/min à fin septembre 2014 marquant ainsi une hausse de 12%. L'usage moyen sortant mensuel par client fixe a connu une baisse de 5% entre fin septembre 2013 et fin septembre 2014 passant de 125 minutes par mois à 119 minutes par mois», indique le gendarme des télécoms. Une évolution qui résulte vraisemblablement du fait que les Marocains passent leurs appels téléphoniques de moins en moins via le fixe, alors que l'essentiel des abonnements fixes sont au forfait, avec l'illimité pour les appels fixes nationaux. Une baisse des appels fixe-fixe induirait ainsi automatiquement un renchérissement du prix moyen de la minute.
Internet, toujours porté par les smartphones
Pour ce qui est du marché internet, la croissance est toujours là, toujours forte et toujours accompagnée d'une baisse régulière de la facture. Ce marché est toujours porté également par les abonnements mobiles, où l'accès à internet est couplé au service d'appel, communément appelé Voix+Data. L'évolution de cette catégorie d'abonnement internet est directement corrélée à l'évolution de l'équipement des Marocains en smartphones. Or ce type d'abonnement représente plus de 81% du parc internet global. Ainsi, dans le détail, la tendance baissière de la facture moyenne mensuelle par client internet se confirme. «En effet, elle est passée de 34 DH HT/mois/client à fin septembre 2013, à 25 DH HT/mois/client pour la même période de 2014 marquant ainsi une baisse de 26%. À fin septembre 2014, le parc internet a atteint 8.498.299 abonnés réalisant un taux de croissance trimestriel de 8,98% et annuel de 62,80%. Le taux de pénétration de l'internet a atteint 25,61%», détaille le régulateur. Les abonnés internet 3G (88,89% du parc internet global) ont enregistré un taux de croissance trimestriel de 9,89% et annuel de 70,50%. Les abonnements internet 3G combinant Voix + Data s'élevant à 6.166.742 (81,64% du parc internet 3G) enregistrant un taux de croissance trimestriel de 14,88% et annuel de 118,22%. À souligner toutefois, que Maroc Télécom continue de tirer profit de son monopole sur le marché de l'ADSL. Ainsi, le parc des abonnés internet ADSL a enregistré une hausse trimestrielle de 2,23% au cours du troisième trimestre de l'année 2014 et de 19,61% sur une année. Les abonnés à l'ADSL ayant au moins un débit de 4 Mbits/s représentent 99,81% des abonnements ADSL à fin septembre 2014.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.