Rennes-Saint Etienne (3-0) : Naïf Aguerd buteur !    Botola Pro: le classement général    El Othmani sur la question du Sahara: « La position du Maroc ne souffre d'aucune ambiguïté »    Le marronnier de la participation des MRE aux élections    ONU: le Maroc lance un appel à la communauté internationale    Covid-19 : Sommé de démissionner, Moncef Slaoui se défend [Vidéo]    Ecoles publiques. Parents, rien ne vous oblige à payer la désinfection    Kénitra: une ambulance transportant des patients Covid-19 percute un arbre    Zamalek : Pacheco, le nouvel entraîneur, arrivé samedi, présent, dimanche, sur le banc !    Liban: le nouveau Premier ministre jette l'éponge    Lydec: des Casablancais dénoncent les factures « excessives » (VIDEO)    Les FAR lancent une plate-forme digitale dédiée aux revues    Compteur coronavirus : Remontada des contaminations 2.719 cas en 24H    Mouvement social de Jerada 2018 : le rapport timide du CNDH    Covid-19 : un scénario probable de croissance à 4% au Maroc dès la reprise mondiale    Coronavirus/grippe saisonnière : voici les différents symptômes à distinguer    Attaque à l'arme blanche à Paris: le principal suspect «assume» un acte dirigé contre Charlie Hebdo    AtlantaSanad Assurance, une nouvelle compagnie est née    Covid-19 et vaccins : Les scoops d'El Othmani    Industrie: Une banque de 100 projets mise en ligne    Une vidéo de l'arrivée de jeunes Marocains à bord d'une barque en Espagne émeut la Toile    Le Dirham s'apprécie face à l'Euro (du 17 au 23 septembre)    Scrutin 2021: déception en perspective pour les Marocains à l'étranger    Cherté des factures: les explications de l'ONEE    Livre et édition : Un soutien de 9,32 millions de DH débloqué au titre de l'année 2020    Sahara marocain: le chef de l'exécutif espagnol réitère son appel à une solution politique fondée sur le compromis    Côte d'Ivoire : la cour de justice africaine récuse le rejet de la candidature de Laurent Gbagbo pour la présidentielle    Voici le temps qu'il fera ce samedi    ONU : M. Bourita plaide pour un "système multilatéral de proximité, porteur d'efficacité et pourvoyeur de solutions"    À Safi, les autorités dévoilent des découvertes archéologiques    Grosse opération de la DGSN à El Jadida    Botola: voici le programme des dernières journées (FRMF)    Assouplissement des mesures restrictives dans une ville du Maroc    L'acteur Anas El Baz est devenu papa (PHOTO)    Barça : Messi tire sur le staff technique du club catalan    Le Liban peut ouvrir une voie nouvelle    A l'ONU, le président du Zimbabwe demande la levée des sanctions occidentales    Humayun ' s Tomb, le temple de l' amour qui a inspiré le Taj Mahal    Pierre Troisgros, chef visionnaire et figure d' une prestigieuse dynastie    L'écrivain Gabriel Matzneff définitivement privé d'aide publique    Les Spice Girls refont parler d' elles    Inondations au Sahel : au moins 112 morts et plus de 700.000 personnes affectées    Une nouvelle vidéo de Saad Lamjarred fait le bonheur de ses fans    Céline Dion : pourquoi est-elle si maigre ?    Paris: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo    Liga : Jawad El Yamiq s'engage avec Real Valladolid    Rabat: l'ambassadeur US reçu par Abdellatif Hammouchi    Enzo Zidane au WAC: c'est pour bientôt !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les tomates marocaines dominent les étals européens
Publié dans Les ECO le 20 - 07 - 2016

Le Maroc continue d'être le premier fournisseur non communautaire de tomates destinées aux étals européens. Les expéditions marocaines de ce fruit ont augmenté de 12% en valeur.
Bon cru pour la tomate marocaine exportée vers le marché européen. Selon le dernier rapport sur les importations européennes de tomate en provenance de pays tiers, l'Union européenne a importé 177,686 tonnes de tomate du terroir marocain entre janvier et avril 2016. La croissance interannuelle des importations de tomates marocaines s'est située à 14% en termes de volume et 12% en valeur. Concrètement, la valeur de ces expéditions a totalisé la somme de 173,3 millions d'euros. Ces chiffres situent le Maroc comme premier fournisseur de tomate du marché communautaire, suivi par la Turquie (34,201 tonnes), le Sénégal (6.480 tonnes) et Israël (938 tonnes). Ces données coïncident aussi avec la publication de l'évolution des exportations de tomates durant les dix dernières campagnes agricoles, par l'Agence européenne Euroestacom. Durant la dernière décennie, le Maroc a écoulé sur le marché européen des cargaisons d'un volume de 389,3 millions de kilos.
À titre de comparaison, l'Espagne a exporté, durant la campagne 2006-2007, un volume de 789,97 millions de kilos de tomates, tandis que les exportations nationales étaient de 257,6 millions de kilos. Cette campagne, marquera le début de la percée de la tomate marocaine, au détriment de sa concurrente ibérique. Durant la campagne 2015-2016, les ventes espagnoles de ce fruit tant convoité se sont situées à 632,25 millions de kilos d'octobre à mai de la toute dernière saison. Quant aux expéditions marocaines, elles sont passées de 257,6 millions en 2006 à 389,3 millions de kilos en 2016.
De la sorte, les exportations marocaines de ce fruit ont augmenté de 51,12% durant cette décennie allant de 2006 à 2016. Tout au long de ces dix ans d'exportation de tomate, le produit marocain a su écourter les distances avec son rival historique sur les étals communautaires, à savoir la tomate espagnole. Si en 2006 le différentiel se situait à 532, 37 millions de kilos en faveur de la tomate espagnole, cet écart s'est réduit drastiquement au fil des campagnes. Il s'est situé à 389,3 millions de kilos durant la campagne 2015-2016.
Un constat qui est loin de plaire à la filière espagnole, surtout en cette période de tensions et de litiges judiciaires. Les professionnels espagnols de l'agriculture parlent d'une situation préoccupante et brandissent une nouvelle fois les arguments liés à la production à bas coût au Maroc et aux avantages tarifaires. La région de Murcie estime que ses exportations de tomates ont dégringolé de 19,7%, durant la dernière campagne. La filière de Murcie attribue ce recul à la hausse des exportations marocaines de 15% durant cette campagne et, en deuxième lieu, à la montée de la superficie cultivable sous serre aux Pays-Bas.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.