Amical : Les Aigles de Carthage s'inclinent face aux Lionnes de l'Atlas    Festival international des nomades : la 17ème édition aura lieu du 19 au 21 mars à M'hamid El Ghizlane    Protection de l'enfance : Le DTIPE est là pour « renforcer » les programmes existants, dixit El Othmani    Casablanca : Arrestation d'un individu impliqué dans une agression à l'arme blanche    CAN Futsal 2020: A quelle Heure et quelle chaîne Maroc- Libye    Marathon international de Marrakech : Les athlètes marocains survolent la compétition    Tan-Tan : Enquête à l'encontre de deux individus pour faux et usage de faux    Coronavirus : Le ministère de la santé appelle à la vigilance    Hausse significative du trafic aérien à l'aéroport de Dakhla    Dans sa galerie à Rabat : La Banque populaire expose les «Parcours croisés» de Moa et Kim Bennani    Le PPS au parlement    La Mauritanie à l'honneur    Angola: Le scandale Isabel dos Santos…    Samir Belfkih brigue la présidence du PAM    Tesla: de 0 à 100 milliards en moins de 17 ans    Algérie : le crash d'un avion militaire fait deux morts    Liga: Le Real prend les rênes devant le Barça    Procès en destitution: La défense de Trump tente de parer les révélations de Bolton    Le RNI à l'écoute des Marocains de l'Afrique subsaharienne    Le Roi Mohammed VI ordonne le rapatriement des Marocains dans la région de Wuhan    Benchamach recadre sévèrement Ouahbi pour son parallèle douteux entre le référentiel du PJD et la Commanderie des croyants    Taroudant : 6 mois de prison ferme pour l'instituteur qui a violenté son élève de 8 ans    Bruno Le Maire attendu au Maroc le 31 janvier    Le Mexique refoule 2.300 Honduriens entrés avec une caravane humaine    Brexit: Ce qui va changer au 1er février    Enfin des explications sur la faiblesse de la croissance économique    Othman Benjelloun réitère l'engagement du secteur bancaire à soutenir les PME    Relance du crédit aux entreprises : les nouvelles mesures de BAM    Voici le temps qu'il fera ce mardi 28 janvier    LDC Afrique-Coupe de la CAF: Le programme de la dernière journée    Brexit: Le divorce bientôt consommé    Sauvez le KACM : Le Kawkab a cessé de briller    Bachir Dkhil : La marocanité du Sahara est irréversible    Les bergers afghans menacés par la sécheresse due au changement climatique    Larache à l'heure du soixantenaire de l'Union Socialiste des Forces Populaires    Présentation du livre "La Déclaration universelle des droits de l'Homme: lectures et éclairages"    Les prix des produits de consommation ne cessent d'augmenter depuis une décennie    Forte hausse des exportations des produits agroalimentaires entre 2010 et 2018    La Mongolie ferme sa frontière terrestre avec la Chine    Partenariat entre l''éducation nationale et Math&Maroc    L'ONEE et Taqa Morocco signent les contrats relatifs à la rénovation des unités 1 à 4 de la Centrale thermique de Jorf Lasfar    Le hacker portugais Rui Pinto révèle avoir été derrière les "Luanda Leaks"    Kobe Bryant étoile filante de la NBA    L'exposition "Mains de lumière" rend hommage à l'artiste peintre Malika Agueznay    Grand chelem pour la jeune Billie Eilish aux Grammy Awards    Bouillon de culture    Scène culturelle: la guerre des communiqués…    Edito : Triste déballage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Innovation industrielle : Maroc PME mise sur la startup
Publié dans Les ECO le 19 - 01 - 2017

133 startups ont été référencées, dont 33 opèrent dans les technologies vertes.
L'agence nationale en charge de la promotion de la PME lève le voile sur une stratégie qui prend en compte les risques auxquelles les startups sont exposées. Celle-ci vise à développer un écosystème entrepreneurial digital au service de l'industrie et des donneurs d'ordre technologiques.
Maroc PME s'attelle au développement de l'écosystème entrepreneurial digital. L'Agence nationale pour la promotion de la PME lève le voile sur une stratégie dédiée qui intègre une prise en compte des risques auxquels les startups sont exposées pour ne citer que le risque technique, commercial, le risque lié à l'innovation brevet, le risque humain ou encore le risque lié aux sources de revenus. Il s'agit concrètement d'une stratégie avec pour principal objectif de développer un écosystème entrepreneurial digital au service de l'industrie et des donneurs d'ordre technologiques (www.leseco.ma). Dans le détail, un premier travail a été réalisé durant l'année 2016, lequel a permis l'identification de 133 startups désormais inscrites et référencées. 9 d'entre elles opèrent dans la fintech, 68 dans le digital, 8 dans les services, 7 dans l'open innovation et les objets connectés, 5 dans l'agro-business et 33 dans les technologies vertes. Cette stratégie répond par ailleurs à un objectif opérationnel qui consiste à «briser la solitude de la startup et à l'épauler pour affronter les risques», explique-t-on auprès de Maroc PME.
Pour 2017, et pour répondre à cette vision,Maroc PME mise sur l'accompagnement des startups autour de projets comportant une gamme complète et structurée de services spécialement développés autour d'incubateurs, de partenaires financiers et de programmes d'accélération. «Nous voulons introduire un esprit startup au sein des entreprises et connecter la startup avec les industriels qu'ils soient TPE, PME ou grandes entreprises en se basant sur l'open innovation», précise-t-on auprès de Maroc PME. Tout ceci vise à présenter une offre de valeur aux startups autour de six facteurs clés de croissance que sont la stratégie, l'innovation, le marché à l'export, le design, le big data et le diagnostic opérationnel. L'idée, à travers cette réflexion, est d'offrir aux startups un cadre d'accompagnement qui ne s'appuie pas exclusivement sur une quelconque aide financière afin que ces dernières ne puissent dépendre que de leurs propres innovations qu'elles mettent à contribution dans le développement industriel. Les responsables au sein de Maroc PME sont actuellement en cours de discussions avec les différents partenaires pour l'opérationnalisation effective de cette nouvelle stratégie orientée startups et industrie.
S'agissant des offres d'accompagnement déjà existantes et adressant cette catégorie d'entreprises, Maroc PME rassure : elles seront maintenues et il ne s'agit là que d'une approche qui s'inscrit dans une approche de continuité. Aujourd'hui clairement référencées et ciblées par les pouvoirs publics, elles pourront enfin faire valoir leur force et leur agilité en termes d'innovation pour se greffer à des stratégies nationales d'envergure à l'instar du plan d'accélération industriel.
D'un autre côté, cette approche d'accompagnement s'inscrit en droite ligne avec la stratégie de Maroc PME qui vise à étendre son champ d'action au-delà des TPME pour cibler également les startups et les auto-entrepreneurs. Cette stratégie est également construite sur la base de l'approche «partenariat» et «réseau» que déploie depuis l'année dernière l'Agence pour la promotion de la PME en étoffant son réseau de partenaires et en le mettant à contribution dans le déploiement de ses chantiers structurants pour ces différentes catégories d'entreprises.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.