L'offensive de Trump met en péril la survie de Huawei, selon des experts    Huawei : Nouvelle salve de Washington contre Pékin    Turkish Airlines lance une ligne Antalya-Casablanca    L'Espagne reste premier partenaire commercial du Maroc, selon Eurostat    Elections : Des dirigeants européens se mobilisent contre les populistes    Le Maroc réélu au bureau exécutif du Conseil des ministres arabes de la Santé    Maradona appelle à boycotter un film sur lui    Etude. Maîtriser l'anglais améliore-t-il nos conditions au travail?    Rabat. Un centre de santé lancé à Diour Jamaâ    Le Musée national d'histoire naturelle de Rabat célèbre la journée internationale des musées    La RSB fait l'essentiel à Berkane face au Zamalek, en attendant la confirmation au Caire    Stress hydrique. La Chine et le Maroc allient leurs forces    Aéroport Fès-Saiss : Hausse du trafic des passagers à fin avril 2019    1998: retour des Lions pour une place au quart…    Préfecture de Marrakech : Quelque 1.031 projets réalisés durant la phase I et II de l'INDH pour un coût global de 1,7 MMDH    Seedorf : Le Maroc favori de la CAN    Artcom'Sup intègre la World Design Organization    Lahoucine Bardaouz, un talent pluriel    L'autre dans le cinéma    PAM. Crise autour du 4e congrès national    Bouskoura : Trois ouvriers meurent par asphyxie dans un canal des eaux usées    Côte d'Ivoire : Atlantique Assurances, filiale de la BCP, lance une offre dédiée aux agriculteurs de coton    RDC : Moïse Katumbi accueilli en héros national après son retour au bercail    Fiscalité. Les libéraux veulent reconstituer un front uni    Numérisation du système judiciaire : Signature d'une convention entre le barreau de Casablanca et la CDG    Etats-Unis : Quand un milliardaire diplômé rembourse les dettes étudiantes de toute sa promotion    Chronique Humour et Ramadan : Qu'Imam me suive…    Le Maroc à Genève pour la 72ème Assemblée mondiale de la santé    L'enseignement supérieur passe au mode grève    Agentis construira et équipera des hôpitaux publics en Côte d'Ivoire    Insolite : Soyez "gentils" avec la police nigériane    M'hamed Loqmani : Les intellectuels qui ne créent pas le buzz ne sont pas toujours les bienvenus dans les médias    Attention aux jeans trop serrés et à l'épilation intégrale !    Pendant le Ramadan, Essaouira retrouve toutes ses sensations    Les Marocains d'Italie dénoncent la situation tragique dans les camps de Tindouf    Les inégalités augmentent dans l'UE, mais moins qu'ailleurs    Kamal Daissaoui fait chevalier de l'ordre pour le progrès des sciences et de l'invention    Phoques, caviar et pétrole: la mer Caspienne menacée par la pollution    Donald Trump : Si Téhéran veut se battre, ce sera la fin officielle de l'Iran    Ces tournages qui ont tourné au drame : Troie    Cinquantenaire du FNAP de Marrakech    En larmes, le monstre sacré du 7ème art Alain Delon honoré à Cannes    169 migrants subsahariens secourus par la marine royale en méditerranée    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    Policy Center for the New South. De nouveaux locaux et une nouvelle dynamique    Abderrassoul Lehdari : «Si Aziz nous a appris la méthode, la rigueur, la maîtrise du sujet et l'esprit critique»    Louzani et Blinda au Mondial mais pas en CAN    Vidéo – Coupe de la CAF : Le RSB marque un magnifique but dans le temps additionelace au Zamalek    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maroc-Sénégal : La coopération judiciaire se renforce
Publié dans Les ECO le 20 - 02 - 2018

Les départements de la Justice du Maroc et du Sénégal ont signé un plan d'action pour promouvoir la coopération dans le domaine judiciaire. L'objectif est de partager les expériences tout en mettant à jour les nombreux accords liant les deux pays.
Le Maroc et le Sénégal ont signé, vendredi 16 février à Rabat, un plan d'action visant la promotion de la coopération dans le domaine judiciaire. À travers ce plan d'action signé par le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar, et son homologue du Sénégal, Ismaïla Madior Fall, les deux pays s'engagent à renforcer leur coopération à travers l'organisation au Maroc de sessions de formation sur la justice commerciale et les nouvelles méthodes de gestion administrative et financière des tribunaux ainsi que l'usage de l'outil informatique et ceci dans le cadre de l'amélioration de l'administration judiciaire. Aux termes de ce plan d'action pour l'année 2018, les parties signataires ont convenu d'échanger les législations et les documents, en l'occurrence les textes législatifs nationaux et les accords et traités bilatéraux relatifs à la coopération judiciaire conclus avec d'autres pays. Elles se sont également mises d'accord sur le fait de partager la jurisprudence, les décisions judiciaires rendues par les tribunaux des deux pays, les brochures et les formulaires et guides mis à la disposition des justiciables et du public en vue de diffuser l'information juridique, de faciliter les concepts et de reconnaître les droits et les procédures pour statuer sur les litiges.
Nouveau souffle
Dans une déclaration à la presse, Mohamed Aujjar a souligné qu'à travers ce plan d'action, le Sénégal souhaite bénéficier de l'expérience marocaine dans le domaine de la justice. Aujjar a souligné l'importance de donner un nouveau souffle à cette coopération et de relever les défis qu'affronte la justice à l'échelle mondiale, notamment en Afrique, notamment face au crime transfrontalier. Le ministre de la Justice a fait savoir que cette coopération vise essentiellement le domaine de la justice commerciale, la justice de la famille, les tribunaux de commerce spécialisés et la modernisation de l'administration judiciaire, rappelant les relations «solides et séculaires» qui unissent les deux pays et qui englobent les domaines économique, social, culturel et environnemental. Pour sa part, Ismaïla Madior Fall s'est félicité de l'excellente relation d'amitié qui unit les deux pays, caractérisée par «un partenariat historique» porté par la volonté des deux chefs d'Etat, Sa Majesté le roi Mohammed VI et le président du Sénégal, Macky Sall, de les renforcer davantage.
Mise à jour des accords
Le ministre sénégalais a exprimé le souhait de son pays de bénéficier de l'expérience marocaine dans le domaine de la justice, notamment la justice commerciale et le Code de la famille, saluant les profondes réformes initiées par le Maroc en la matière. Cet accord s'assigne également pour objectif de mettre à jour des conventions signées entre les deux pays, qui seront revisitées à la lumière des évolutions des deux systèmes judiciaires, afin de mieux définir les axes de coopération, a-t-il ajouté. Un protocole d'accord dans le domaine de la justice a été finalisé et sera signé prochainement. Ismaïla Madior Fall était en visite au Maroc, à la tête d'une délégation sénégalaise, dans le but d'approfondir les relations bilatérales dans le domaine de la justice. Les deux départements ministériels ont tenu, en juin 2013 à Dakar, la 14e session de la commission mixte maroco-sénégalaise et ont signé le 17 septembre 2004 à Rabat le protocole d'Accord de coopération en matière d'administration judiciaire.
Mohamed Aujjar
Ministre marocain de la Justice
À travers ce plan d'action, le Sénégal souhaite bénéficier de l'expérience marocaine dans le domaine de la justice. Cette coopération vise essentiellement le domaine de la justice commerciale, la justice de la famille, les tribunaux de commerce spécialisés et la modernisation de l'administration judiciaire".
Ismaïla Madior Fall
Ministre sénégalais de la Justice
Un protocole d'accord dans le domaine de la justice a été finalisé et sera signé prochainement. Cet accord s'assigne pour objectif de mettre à jour des conventions signées entre les deux pays, qui seront revisitées à la lumière des évolutions des deux systèmes judiciaires afin de mieux définir les axes de coopération".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.