World Policy Conference : L'urgence d'une nouvelle gouvernance mondiale    Outsourcia fait l'acquisition de la société française Simplify    Dialogue social : El Otmani rencontre syndicats et employeurs    TGR : Le déficit budgétaire s'est creusé à 32,3 MMDH en septembre    Il fait l'actu : Kaiss Saïed, nouveau président de la Tunisie    Arab Reading Challenge: La Marocaine Fatima Zahra Akhiar passe en finale    Le 3e Salon maghrébin du livre fait la part belle aux enfants    Samira Said à Muscat    FRMF: Tout savoir sur les billets du match Maroc-Algérie locaux    TIBU Maroc présente la 1ère promotion de «Intilaqa»    Yemoh & The Minority Globe lance «Welcome to Africa» le 25 octobre    Ligue des champions de la CAF : Le WAC gagnera par forfait contre l'USMA    Les violations des droits humains à Tindouf mises à nu    Brexit: Un accord « possible » dans la dernière ligne droite, selon Dublin    Programme Bades: Le démenti de la CGI/CDG    Suite à une réunion avec la tutelle : Les transporteurs routiers de marchandises annulent leur grève    Moga Festival. L'électro métissé d'Essaouira !    À Hong Kong, la violence des radicaux n'entame pas l'unité du mouvement    Joie dans les rues de Quito pour célébrer la fin de la crise    Le Maroc tenu en échec par la Libye en attendant le Gabon ce mardi    Ouverture de la première session de la 4e année législative    Edito : Banques    Paul Kagame : « Le développement de l'Afrique relève de la responsabilité des Africains »    Le Maroc remporte à Abu Dhabi le Championnat arabe du muay-thaï    Fès : Trois individus arrêtés en flagrant délit de possession de plus de 2 t de chira    Vidéo. Marrakech : L'accident enregistré par une caméra de surveillance    WPC de Marrakech : La ‘‘Route de la Soie'', entre alarmistes et réalistes    Tunisie : Kais Saed vainqueur de la Présidentielle    Bleus : Plan D comme Deschamps, monsieur bricolage    La quête d'un équilibre défensif    Le nouvel échéancier de paiement de l'IATA inquiète les voyagistes marocains    Ferme soutien au Plan d'autonomie au Sahara    La sensibilisation à la santé mentale au menu d'une rencontre à Rabat    Grave menace sur le passage frontalier d'El Guerguarat    Une délégation parlementaire marocaine participe à la 141ème Assemblée de l'UIP    Le village solaire d'Id Mjahdi se dote d'un Centre éducatif    La Banque africaine de développement soutient l'entrepreneuriat des jeunes et l'innovation au Maroc    Euro-2020 : L'Italie qualifiée, l'Espagne devra attendre    BMCE Bank of Africa organise une master class sur le "personal branding"    "Achoura" de Talal Selhami remporte un nouveau prix en Espagne    Le musée Farid Belkahia ouvre ses portes aux œuvres de Hassan Hajjaj    Eradication du mariage des mineurs    Epidémiologie cancer du col de l'utérus au Maroc    Météo: Le temps qu'il fera ce dimanche    Fès : Saisie de plus de 2t de chira    Le roi félicite le Premier ministre éthiopien lauréat du Prix Nobel de la paix    Marrakech : Trois morts et 22 citoyens écrasés par un conducteur en état d'ébriété    Le jour où Elton John a vu la reine Elizabeth II perdre son sang-froid    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maroc-Sénégal : La coopération judiciaire se renforce
Publié dans Les ECO le 20 - 02 - 2018

Les départements de la Justice du Maroc et du Sénégal ont signé un plan d'action pour promouvoir la coopération dans le domaine judiciaire. L'objectif est de partager les expériences tout en mettant à jour les nombreux accords liant les deux pays.
Le Maroc et le Sénégal ont signé, vendredi 16 février à Rabat, un plan d'action visant la promotion de la coopération dans le domaine judiciaire. À travers ce plan d'action signé par le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar, et son homologue du Sénégal, Ismaïla Madior Fall, les deux pays s'engagent à renforcer leur coopération à travers l'organisation au Maroc de sessions de formation sur la justice commerciale et les nouvelles méthodes de gestion administrative et financière des tribunaux ainsi que l'usage de l'outil informatique et ceci dans le cadre de l'amélioration de l'administration judiciaire. Aux termes de ce plan d'action pour l'année 2018, les parties signataires ont convenu d'échanger les législations et les documents, en l'occurrence les textes législatifs nationaux et les accords et traités bilatéraux relatifs à la coopération judiciaire conclus avec d'autres pays. Elles se sont également mises d'accord sur le fait de partager la jurisprudence, les décisions judiciaires rendues par les tribunaux des deux pays, les brochures et les formulaires et guides mis à la disposition des justiciables et du public en vue de diffuser l'information juridique, de faciliter les concepts et de reconnaître les droits et les procédures pour statuer sur les litiges.
Nouveau souffle
Dans une déclaration à la presse, Mohamed Aujjar a souligné qu'à travers ce plan d'action, le Sénégal souhaite bénéficier de l'expérience marocaine dans le domaine de la justice. Aujjar a souligné l'importance de donner un nouveau souffle à cette coopération et de relever les défis qu'affronte la justice à l'échelle mondiale, notamment en Afrique, notamment face au crime transfrontalier. Le ministre de la Justice a fait savoir que cette coopération vise essentiellement le domaine de la justice commerciale, la justice de la famille, les tribunaux de commerce spécialisés et la modernisation de l'administration judiciaire, rappelant les relations «solides et séculaires» qui unissent les deux pays et qui englobent les domaines économique, social, culturel et environnemental. Pour sa part, Ismaïla Madior Fall s'est félicité de l'excellente relation d'amitié qui unit les deux pays, caractérisée par «un partenariat historique» porté par la volonté des deux chefs d'Etat, Sa Majesté le roi Mohammed VI et le président du Sénégal, Macky Sall, de les renforcer davantage.
Mise à jour des accords
Le ministre sénégalais a exprimé le souhait de son pays de bénéficier de l'expérience marocaine dans le domaine de la justice, notamment la justice commerciale et le Code de la famille, saluant les profondes réformes initiées par le Maroc en la matière. Cet accord s'assigne également pour objectif de mettre à jour des conventions signées entre les deux pays, qui seront revisitées à la lumière des évolutions des deux systèmes judiciaires, afin de mieux définir les axes de coopération, a-t-il ajouté. Un protocole d'accord dans le domaine de la justice a été finalisé et sera signé prochainement. Ismaïla Madior Fall était en visite au Maroc, à la tête d'une délégation sénégalaise, dans le but d'approfondir les relations bilatérales dans le domaine de la justice. Les deux départements ministériels ont tenu, en juin 2013 à Dakar, la 14e session de la commission mixte maroco-sénégalaise et ont signé le 17 septembre 2004 à Rabat le protocole d'Accord de coopération en matière d'administration judiciaire.
Mohamed Aujjar
Ministre marocain de la Justice
À travers ce plan d'action, le Sénégal souhaite bénéficier de l'expérience marocaine dans le domaine de la justice. Cette coopération vise essentiellement le domaine de la justice commerciale, la justice de la famille, les tribunaux de commerce spécialisés et la modernisation de l'administration judiciaire".
Ismaïla Madior Fall
Ministre sénégalais de la Justice
Un protocole d'accord dans le domaine de la justice a été finalisé et sera signé prochainement. Cet accord s'assigne pour objectif de mettre à jour des conventions signées entre les deux pays, qui seront revisitées à la lumière des évolutions des deux systèmes judiciaires afin de mieux définir les axes de coopération".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.