Tanger: Arrestation d'un ressortissant français d'origine algérienne pour son implication présumée dans le trafic international de drogue    France : Jean Yves Le Drian userait-il de son réseau pour défendre les intérêts de son fils ?    Compteur coronavirus : 424 nouveaux cas et 6 décès en 24H    Election des représentants de magistrats: Taux de participation de 50,42% à midi pour les Cours d'appel    Un chercheur serbe souligne le bien-fondé de l'appel à l'expulsion de la pseudo «rasd » de l'UA    Obligation de pass vaccinal : La CNDP se prononcera prochainement    Cannabis : Signature de quatre conventions pour le renforcement de la recherche scientifique    L'Arabie saoudite vise la neutralité carbone d'ici 2060    Covid-19 : Le CHU Ibn Sina dément le décès d'une étudiante à cause du vaccin    L'exercice conjoint bilatéral Pakistan-Maroc 2021 touche à sa fin (Vidéo)    Coronavirus : Le vaccin Pfizer efficace à 90% chez les 5-11 ans    Aérien. Le Maroc actualise la liste des pays de la liste B    Sahara marocain: La Jordanie réaffirme son soutien à l'autonomie dans le cadre de l'intégrité territoriale du Maroc    Afghanistan: L'état islamique revendique une attaque à l'origine de la panne de courant à Kaboul    En quoi la décision royale dérange le clan Aziz Akhennouch ?    Football féminin : Rencontre entre le président de la Fédération espagnole et Mme Khadija Ila, présidente de la Ligue nationale    Football : Assemblée générale ordinaire à distance de l'IRT    Meurtre du député britannique David Amess : le suspect sera jugé en mars 2022    Royal Air Maroc. Vols Casablanca-Montréal: ce qu'il faut savoir    Rendez-vous de L'Opinion : A bâtons rompus avec Habboub Cherkaoui (Vidéo)    Amical : L'Espagne bat le Maroc en match de préparation à la CAN féminine    Région. L'investissement au cœur des actions du CRI Marrakech-Safi    Selon le rapport "perspectives économiques régionales", du FMI, la reprise post-covid va se renforcer au Maroc    Le Maroc agit pour la stabilité politique en Libye    Faut-il continuer à s'endetter ?    Deuxième édition du Global Women Summit à Dakhla    Chambre des représentants : Séance plénière lundi prochain consacrée aux questions orales    A quoi joue la Russie?    Economie verte : Un nouveau chapitre s'écrit    Tanger-Tétouan-Al Hoceima en quête de nouvelles opportunités d'investissement    Elections 2021: Dépôt des comptes des campagnes électorales dans un délai de 60 jours à compter de la date de l'annonce officielle des résultats    Préparatifs de la journée africaine des droits d'auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA    Suite à la suspension des vols avec le Royaume-Uni : L'ONMT déploie sa task force sur le World Travel Market    Ivan Rioufol : «Le régime algérien s'est épargné l'introspection, il en vient à voir la France comme un pays conquis»    Etats-Unis- Maroc : Inauguration d'une tour de descente en rappel en faveur des Forces Spéciales de la Marine Royale    [ Interview exclusive ] A bâtons rompus avec le patron du BCIJ    Rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec «Bayt Dakira» à Essaouira : une symbiose spatio-temporelle    Don Bigg clash cash les rappeurs algériens    Célébration : La symbolique culturelle des fêtes religieuses    Philosophie : Alexandre Koyré, du monde clos à l'univers infini    Foulane Bouhssine lance son titre religieux «Habib Allah»    Saison 2021-2022 de Medi1TV : Une nouvelle programmation qui répond largement aux attentes du grand public    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Succès de l'exposition artistique dédiée à Eugène Delacroix à Rabat    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



El Othmani appelle à accélérer le chantier de Marchica
Publié dans Les ECO le 19 - 04 - 2018

À mi-chemin du programme 2014-2020 de la réhabilitation de la lagune de Marchica, la convergence sectorielle est hautement recommandée pour boucler les projets lancés. Pour des investissements engagés à fin 2017 de 3,5 MMDH, la région de Nador est en passe de devenir un haut lieu d'éco-tourisme.
Le chef de gouvernement a appelé, hier à Rabat, à accélérer la cadence en ce qui concerne la mise en oeuvre du projet de la lagune de Marchica à Nador.
À l'occasion de la réunion du conseil d'administration de l'agence d'aménagement du lac de Marchica, Saâdeddine El Othmani a indiqué qu'il était temps à mi-chemin du plan de relance de la lagune (2014-2020) de faire un état des lieux afin de déterminer les obstacles pour pouvoir les dépasser.
Ce projet structurant pour toute la région orientale a certes connu une évolution considérable censée avoir un impact multidimensionnel sur la région; des points de vue social, culturel, environnemental et économique; tout en créant une dynamique susceptible de proposer des postes d'emploi viables. En effet, la réhabilitation des quartiers sous-aménagés et de la corniche ainsi que l'ouverture de nouvelles zones d'urbanisme et le développement des infrastructures portuaires, connaissent un rythme d'exécution honorable.
Aujourd'hui, la région commence à récolter les premiers fruits en termes d'attractivité et de développement durable et intégré. En attestent, les accords de partenariat signés avec nombre de pays africains pour profiter de l'expertise du projet; notamment en Côte d'Ivoire, au Congo ou à Madagascar. Toutefois, certains écueils persistent comme le manque de convergence entre les secteurs concernés par le projet.
C'est un aspect qui mérite réflexion quoique non encore handicapant. En tout cas, à fin 2017, ce sont pas moins de 3,5 MMDH qui ont été investis dans le projet d'aménagement de la lagune. Il est prévu que dès l'été prochain, la plage artificielle sur 1,5 kilomètre et la corniche soient ouvertes aux estivants. Quant à la lagune en soi, elle présente un espace atypique qui s'étend sur 11.500 hectares, 24 km de dunes et 7 km de largeur.
Quant à la station d'épuration pour le traitement des eaux usées qui -naguère- polluait la lagune, elle a bénéficié d'un investissement de 950 MDH. Ce qui a permis d'inverser la situation au profit des populations locales, mais aussi des visiteurs et touristes qui seront encore nombreux à visiter la région.
La transformation de Marchica montre à quel point des points négatifs peuvent être tournés en vecteurs d'attractivité et un tremplin pour toute une région. Fin janvier dernier, un appel d'offres a été lancé pour la réalisation de l'étude d'opportunité, de faisabilité et de mise en marche de la cité des deux mers. Cette cité est l'un des sept projets structurants pour faire de Marchica une région de tourisme éco-responsable.
Les deux phases du plan d'aménagement de Marchica:
La première phase du projet a consisté en la dépollution de la lagune de Marchica ayant nécessité un investissement de l'ordre d'1,5 milliard de DH. Les travaux de dépollution ont eu un impact social incontestable en mobilisant une main d'œuvre locale, initiée aujourd'hui aux métiers de l'environnement. L'ouverture d'une passe d'un kilomètre de longueur et de 300 mètres de largeur a permis le ressourcement, la purification du milieu marin, ainsi que le rétablissement de l'écosystème marin et le retour des oiseaux migrateurs. La deuxième phase du projet consiste en la réhabilitation environnementale, le développement économique, social, culturel et territorial et la réalisation des sept cités.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.