Inclusion financière : BAM et HPS développent un Proof of Concept    Bourita représente le roi à l'Africa Investment Forum 2019    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Aziz Akhannouch décoré en Côte d'Ivoire    WAC/RCA: le consulat américain alerte ses ressortissants vivant au Maroc    Météo : Un weekend qui risque de secouer…    Finale de la Copa Libertadores : Un match sur fond de crise    Wydad-Raja en huitièmes de finale retour de la Coupe arabe Mohammed VI : Le derby qui tient tout le Maroc en haleine    BMCE Bank Of Africa et une de ses filiales certifiées "Top Employer 2020"    Même pas peur: Xi Jinping réplique à Trump en pleine guerre commerciale    Le moteur d'un Boeing s'enflamme dans le ciel, frayeur à Los Angeles (Vidéo)    Positionnement du Maroc à l'international : Sécurité, développement humain, éducation : Un bilan plutôt mitigé    Quelques heures après son retour du Maroc, French Montana hospitalisé    Elalamy s'insurge contre la «mafia» des sacs en plastique    Dans quelle langue pleure votre bébé?    Lydec : Hausse de 1,8% du CA à fin septembre    Des parlementaires du Pays Basque dénoncent vigoureusement    Au-delà des célébrations, l'urgence de concrétiser les droits…    Son business model arrive à bout : L'ONCF se prépare à tourner la page    MDJS vs PSG : Une rencontre choc pour l'e-sport marocain    L'hétéroclicité fortement dominée par la technocratie    Une incommunication inquiétante    Selon les détails de l'enquête nationale du HCP : 63% des entreprises sur l'axe Casa-Tanger    Maroc : Un autre opérateur renonce à ses explorations d'hydrocarbures    Le froid de canard!    Destitution: Trump jugé pire que Nixon par les démocrates après des auditions choc    Rabat vibre aux rythmes internationaux!    18è FIFM: La 2ème édition des Ateliers de l'Atlas accompagnera 28 projets    La 9e édition d'une tradition sensationnelle!    USA : Les meilleurs écrivains de l'année primés au "National Book Awards"    La police tangéroise met la main sur un dangereux récidiviste    Hervé Renard fan de cuisine marocaine    La province de Midelt frappée pour la deuxième fois en une semaine par un séisme    Euro 2020 : Casse-tête au tirage et chocs en perspective    Le régime successoral est à revoir    Philippe Vasseur : On ne va pas changer le monde uniquement avec des décisions qui viennent d'en haut    Shinzo Abe, une longévité record sans successeur en vue    Tiznit s'achemine vers un nouveau marketing territorial    L'OCS croit pleinement en ses chances à Radès    Les billets du derby se font désirer sur internet    Deux films marocains en compétition aux Journées cinématographiques de Kairouan    Malgré la polémique, le film de Polanski attire le public    Lizzo en tête des nominations aux Grammys, la diversité triomphe    Bourita reçoit Jean-Yves Le Drian à Rabat    IRAN: L'augmentation du prix de l'essence met le feu aux poudres…    Le Maroc que nous voulons...    Los Angeles se met à l'heure marocaine    Gordon Sondland, l'ambassadeur au centre des accusations contre Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rabat : Le Conseil de la ville toujours en mode "Stand-by"
Publié dans Les ECO le 20 - 10 - 2018

La session ordinaire du Conseil de la ville de Rabat n'a pas pu se tenir à cause, encore une fois, des divergences entre majorité et opposition. C'est le Parti authenticité et modernité, meneur de l'opposition, qui fomente la discorde … non sans raisons !
La séance de la session ordinaire du Conseil de la ville de Rabat, prévue initialement vendredi, n'a pas pu se tenir sur fond de divergences entre majorité et opposition autour notamment de dossiers liés à l'urbanisme et à l'arrondissement de Youssoufia.
Menée par le Parti Authenticité et Modernité (PAM), l'opposition a déploré «la détérioration de la qualité des prestations de l'arrondissement de Youssoufia aux habitants, peu ciblés par les programmes de développement, et les problèmes auxquels se heurte le secteur de l'urbanisme dans la capitale".
Elle avait auparavant réclamé la présence du Wali de la région de Rabat-Salé-Kénitra aux travaux de la session, mais la présidence du conseil a invoqué les dispositions de la loi 113.14 relative aux communes qui stipule la présence obligatoire d'un représentant de l'autorité ou d'un délégué.
Le président du Conseil de la ville, Mohamed Sadiki (du Parti de la Justice et du développement), a regretté dans une déclaration à la MAP que le groupe du PAM et d'autres conseillers "n'aient pas aidé à créer un climat propice à la tenue de la session", soulignant qu'à l'ordre du jour figuraient 36 points en lien notamment avec le grand projet, notamment, Rabat ville lumière, capitale marocaine de la culture".
Dans une déclaration similaire, le président du Conseil de l'arrondissement du Souissi, Adil El Atrassi, membre du PAM, a affirmé que la ville est confrontée à une série de problèmes qu'il convient de surmonter tout en accordant la priorité à la défense des intérêts de la population.
Le Conseil de la ville de Rabat avait ouvert le 5 octobre la première séance de sa session ordinaire dont les travaux devaient se décliner en quatre séances.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.